Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentations

Le 22SAS12 est un groupe de reconstitution de Parachutiste SAS Français Libre et du 22eme régiment SAS anglais. Ce blog présente notre approche particulière de la reconstitution mais il s'adresse aussi à tous les passionnés des SAS. Nous parlons des opérations, des équipements mais aussi de littérature, de cinéma et de l'actualité. Crée en 2006, ce blog est devenu la première source francophone sur le "Regiment" !   
En savoir plus

22SAS12 is a group reenacting WW2 era Free French SAS paratroopers and the modern 22 SAS. This blog presents our particular approach of the reenactment but is also aimed at all people passionate about the SAS. We talk about operations, equipment but also about literature, cinema and the current events. Created in 2006, this blog has become the premier French-speaking source on the "Regiment" !

More information 

Recherche

18 février 2008 1 18 /02 /février /2008 18:23
Un article signé Romain :
Coopération des SAS avec le MOSSAD
mossad.jpgJ’ai découvert dans le livre qui tient compagnie à ma table de chevet en ce moment et qui s’intitule : ‘’HISTOIRE SECRETE DU MOSSAD de 1951 à nos jours’’ (enquête de Gordon THOMAS) que le Special Air Service aurait des relations très étroite et ce depuis le conflit Nord Irlandais.

Gordon THOMAS spécialiste des services secrets et auteur de plusieurs livre ‘’choc’’, explique que quelques années en arrière avant un évènement qui marqua la fin des opérations SAS contre l’IRA, Rafi EITAN, chef du service secret à l’époque, invita des agents du SAS à Tel-Aviv pour voir de leurs yeux comment le MOSSAD se débarrassait des terroristes arabes dans les rues de Beyrouth.

Cet évènement n’est tout autre que la fameuse fusillade d’un dimanche après midi de mars en 1988 à Gibraltar, dont on fait allusion ici : http://22sas12.over-blog.com/article-7048121.html

Cette fusillade a causé la mort de 3 terroristes de l’IRA non armé par les SAS. D’après l’auteur, 4 mois avant la fusillade des agents Israéliens ( nommé ‘’katsa’’) avaient entrepris de surveiller une femme et deux hommes qu’ils soupçonnaient de se fournir en arme chez les ‘’Arabes’’, autrement dit le Hezbollah. L’intérêt du MOSSAD pour les activités de l’IRA remontait au temps où le gouvernement Thatcher, avait dans le plus grand secret, invité Rafi EITAN (chef à l’époque du service Israéliens) à Belfast pour qu’il explique aux officiers des forces de sécurité britannique les liens de plus en plus étroits entre les terroriste Irlandais et le Hezbollah.

Depuis une relation de travail s’était installé et des officiers du service Israélien se rendaient régulièrement à Hereford pour préparer les forces spéciales britannique aux opérations du Proche-Orient.

Pour revenir à l’affaire de Gibraltar et éclaircir le rôle du MOSSAD dans cette affaire, ceux-ci avaient tout bonnement suivi le commando de l’IRA jusqu’en Espagne et conclure qu’ils n’étaient venu ni pour rencontrer des trafiquants Arabe, ni établir de contacts avec l’ETA. Quoiqu’il en soit ils décidèrent de maintenir leur surveillance, tout comme les services secrets Espagnols qui les avaient pris en filature (toujours d’après l’auteur). Quand ils perdirent la trace de Mairead FARREL (la femme du trio), ce fut un katsa qui la retrouva. Il apprit qu’elle avait laissé une auto avec à son bord 64 kilos de Semtex et 32 kils d’explosifs divers, dans un parking souterrain de Marbella. Marbella était connu pour la présence de milliardaire Arabe qui venait y jeter l’ancre en yacht. Le MOSSAD craignait que ces bateaux et leurs fréquentes navettes apportent des armes et des explosifs aux terroristes Arabes. Il était possible que la voiture garé à Marbella puisse monter sur l’un de ces paquebots de luxe en partance vers la Terre sainte. Ils maintinrent donc la surveillance.

Un jour ils se rendirent compte que nos trois terroristes avaient repris leur première voiture, celle qui leur avait permis de traverser l’Espagne. Le commando de l’IRA pris la direction du sud suivis de deux Katsa Israéliens. L’un deux équipé d’une radio réglé sur la fréquence de la police prévinrent que les terroristes se dirigeaient vers Gibraltar. La police locale alerta les agents britannique et le SAS se mit en embuscade. Farrel, McCann et Savage furent sommairement abattus sans avoir une chance de se constituer prisonniers.

Partager cet article

Repost 0
Published by ROMAIN - dans 1952-2000
commenter cet article

commentaires

MENATOR 30/08/2008 00:42

j'ai acheté le livre cet été en poche, il est agréable à lire.Le livre du même auteur sur le vatican a l'air interessant aussi.

romain 09/06/2008 19:04

Et je rajoute que les 3 membres liquidés étaient des activistes de l'IRA qui s'appretaient à poser une bombe.
Intéressant

romain 09/06/2008 19:03

Bonjour, bonjour,

petite info trés intéressante dans le livre de DUNCAN FALCONER où l'on a un recoupement d'informations avec ce que je viens de dire dans cet article.

En effet, à un moment dans son livre, Duncan évoque l'assault d'une plateforme pétrolière. Un exercice dont les térroristes sont en fait des SAS, avec notamment un des plus anciens sous officier de l'époque qui se nommerait Jenson. Un sous off trés respecté semble t'il puisqu'il aurait exécuté 18 personnes durant sa carrière, un record !

Aprés l'assault de cette plateforme, Duncan dit (au moment où il quittait le SBS) qu'un de ses collègues l'a vu à Gibraltar. Il avait l'air étonné de le voir en ce lieu et il semblait avoir une malette et une arme sous sa veste. Son collègue dont le prénom est Bob, ne lui a pas posé de question. Mais une fois qu'il est partis de Gib, il a appris que 3 térroristent furent tués. Il a tout de suite pensé à Jenson, le SAS.

Rob1 23/02/2008 16:50

C'est une possiblité. Je ne sais pas quoi en penser. Il se peut que Thomas soit sincère et ait cru tout ce qu'on lui a raconté. Mais quand même, pour écrire que la police a retrouvé le cadavre de Ben Barka, il faudrait qu'il n'ait absolument rien vérifié...J'ai aussi lu un article de Gordon Thomas sur l'agent de la CIA Bill Buckley, enlevé à Beyrouth en 83 : http://www.canadafreepress.com/2006/thomas102506.htm. Là aussi j'ai trouvé des gaffes difficilement justifiables. - la guerre pour le canal de Suez ne c'est pas passée en 1965 mais en 56 ! et là c'est très gros comme erreur (à moins d'une faute de frappe ?)- la NSA est citée comme devant fournir des photos satellites... Mais la NSA ne fait pas du tout ca ! A l'époque c'était généralement le National Photographic Interpretation Center (NPIC) de la CIA qui s'occupait de ça, actuellement ce serait la National Geospatial-intelligence Agency (NGA) qui dépend du Département de la Défense. Pas super pour un journaliste qui écrit sur le monde du renseignement.- enfin, une omission quand même assez grosse vu le sujet de l'article, on ne précise pas que le corps de Buckley a été retrouvé en 1991. Actuellement il est enterré au grand cimetière d'Arlington.

romain 20/02/2008 20:43

Je prends chacune de ses informations avec des pincettes et il est parfois dur de savoir si ce que dis le monsieur est vrai. Et c'est pas évident quand on a peu d'informations. Je trouve qu'il connait beaucoup trop de chose et ce en détails pour que sa soit vrai. Il peut y avoir une par de mytho. C'est possible dans ces millieux la... sa fait vendre les récits d'espionnage. Merci de ton avis rob1. SI ce que tu dis est vrai il y  a des chances que l'on soit tombé sur un "roman" !!

Articles Récents

Catégories