Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentations

Le 22SAS12 est un groupe de reconstitution de Parachutiste SAS Français Libre et du 22eme régiment SAS anglais. Ce blog présente notre approche particulière de la reconstitution mais il s'adresse aussi à tous les passionnés des SAS. Nous parlons des opérations, des équipements mais aussi de littérature, de cinéma et de l'actualité. Crée en 2006, ce blog est devenu la première source francophone sur le "Regiment" !   
En savoir plus

22SAS12 is a group reenacting WW2 era Free French SAS paratroopers and the modern 22 SAS. This blog presents our particular approach of the reenactment but is also aimed at all people passionate about the SAS. We talk about operations, equipment but also about literature, cinema and the current events. Created in 2006, this blog has become the premier French-speaking source on the "Regiment" !

More information 

Recherche

9 février 2006 4 09 /02 /février /2006 16:41

Attaque frontale en Afghanistan

 Les articles sur l'action du SAS sont rares mais Robert Winnet en a publié un dans le "Sunday Time" de Novembre 2003. Il narre une étrange opération effectuée par des SAS fin novembre 2001 contre des positions d' Al-Quaida en Afghanistan.

Les hommes du 22SAS opèrent généralement de façon discrète en petite unité de 4 à 8 "troopers" mais début Novembre 2001il en sera autrement. Après la prise de Kandahar par les forces alliées et le repli des talibans, l'Etat Major a peur de perdre la trace de Ben Laden et décide donc une opération visant à ratisser les montagnes de la zone tribale frontalière du Pakistan avant la fuite de l'ennemi public numéro un.

Une centaine d'hommes du 22SAS soit deux "Squadrons" sont rassemblés sur le tarmac de l'aéroport de Kandahar. Une équipe de 16 personnes du Squadron A opère une mission de reconnaissance afin de trouver un terrain où les avions américain de transport type C130 seront susceptibles de déposer hommes et matériels.

Une zone est repérée à moins d' 1.5 Km de la montagne. Plusieurs "Hercule" déposent des land rover avec à bord de chacun quatre SAS équipés de vision nocturne. Les anglais se dirigent de nuit par navigation satellite vers les positions ennemies qui se trouvent sous le feu des B52 et de leurs bombes pesant jusqu'à 900Kg ! Après cet écrasant bombardement, neuf chasseurs US F16 et F18 frappent de manière plus ciblée les caves et les tranchées. Les Land rovers progressent vers les combattants talibans qui répliquent :

Un officier SAS raconte : On ne voyait pas grand chose et on se fiait au système de navigation informatique pour nous guider. Mais nous avons ensuite entendu les impacts des balles frappant les Land Rovers. Puis des roquettes antichars ont commencé à fuser de partout. Nous avons dû mettre la marche arrière, rapidement, et commencer à déverser un feu nourri.

Les SAS prennent position à 200mètres devant les premières lignes ennemies et commencent un assaut classique d'infanterie : Ces types étaient fous - ils devaient tous être drogués. Ils tenaient leurs AK-47 au-dessus de leurs têtes hors des tranchées et les tournaient dans tous les sens en tirant. Ils avaient apparemment une quantité illimitée de munitions et de grenades, et se rendre était la dernière chose à leur venir en tête. Ils couraient également en tirant vers la ligne de front. C'était comme quelque chose venu de la Première guerre mondiale

La confrontation durera plus de quatre heures, les soldats anglais nettoyants chaque tranchée dans de terribles combats. Le bilan final révèle une triste réalité : malgré le fanatisme et la détermination des combattants talibans, ils ne pourront rien faire face à l'expérience et au professionnalisme des SAS. Ainsi alors que les britanniques n'ont subit que des blessures légères, les "combattants de Dieu" perdent leur position et laissent derrière eux 73 tués. Le constat est flagrant...

On peut toutefois se poser la question de l'utilité de l'emploi de forces spéciales dans des combats d'infanterie. Ce type d'assaut s'est renouvelé récemment en Irak. Ne serait-ce pas une mauvaise utilisation de ressource ou bien traduit-il une carence dans la qualité combative des unités d'infanterie britannique ?


Site Sunday time :

http://www.timesonline.co.uk/

Partager cet article

Repost 0
Published by MENATOR - dans 2001-2012
commenter cet article

commentaires

Romain 20/08/2010 13:48



Si on lit le livre de Marcus Luttrel, "Le survivant", durant l'opération Red Wing on remarque bien que les Talibans n'ont pas de formations particulière au maniement des armes. Encore en 2005.


Je ne sais pas si ça l'est toujours aujourd'hui... Je crois savoir que certains étrangers qui viennent combattre pour la cause "Talibane" passsent par des camps d'entrainements en Afrique du Nord
et peut être ailleurs ? MAis cela doit représenter une minorité.


Concernant le SFSG, je ne sais pas si c'est la raison pour laquelle ils ont été créée. La réponse adéquate existait déjà : tu as cité des régiments d'élite de l'infanterie, des commandos (Para,
Royal Marine,..). Il s'agissait peut être, là encore, d'une opération politisée ?



Chat noir 20/08/2010 09:27



D'après la description faite par les SAS britanniques, leurs adversaires sont plus des talibans afghans que des combattants étrangers (arabes et autres au service de Ben Laden). Les combattants
afghans (Talibans ou Alliance du nord), à cette époque pointaient leurs armes, rafalaient, tiraient, plus pour participer au combat, sans prendre le temps de viser, en règle générale. Il y a
plusieurs années, un reportage, diffusé sur France2, montrait la révolte des prisonniers Talibans de la prison de Qual-i-Janghi, filmé par une équipe française. A plusieurs reprises, on voyait
les Afghans, tentant de réprimer la révolte, tirer sans vraiment prendre le temps de viser. Mais tout çà se déroulait en 2001, et aujourd'hui, j'ignore si cela a changé.


Pour répondre à la dernière question de l'article sur l'utilisation des SAS dans un assaut classique d'infanterie, mon avis est que c'est une mauvaise utilsation des forces spéciales. Dans les
années suivant 2001, beaucoup de membres du SAS disaient que cet assaut n'aurait pas du être fait par eux, mais par les parachutistes ou les royals marines (Numéros de RAIDS et livre de
Jean-Jacques Cécile sur le SAS). C'est sans doute l'une des raisons qui menèrent à la création du SFSG, quelques années plus tard.



MENATOR 10/02/2006 15:19

salut Frog, interessant tout ça, où as-tu trouvé cette info SVP ?

frog 10/02/2006 12:08

le sas a aussi nettoyer les grottes alentour . les sniper ont abattus les sonnettes placées près des entrées de tunnel. apres un tir fournis de 203 et de grenades au phosphore, les sas rentrent en force dans les tunnels mais deux soldats sont blessés, dont un à la jambe et au ventre,( il sera emputé de sa jambe plus tard ). l'avance se fait avec les s10 tellement il y a de poussieres dans ces tunnels. tous les muslim soldiers sont abattus et les piéces passées à la grenade. deux autres soldats du sas sont touchés encore. bilan, dix-huit afghans et autre volontaire sont morts et quatre sas au tapis. c'etait près de Khost, en decembre 2001.
 
 

KoursK 09/02/2006 18:39

Très impressionnant !!!!

Articles Récents

Catégories