Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentations

Le 22SAS12 est un groupe de reconstitution de Parachutiste SAS Français Libre et du 22eme régiment SAS anglais. Ce blog présente notre approche particulière de la reconstitution mais il s'adresse aussi à tous les passionnés des SAS. Nous parlons des opérations, des équipements mais aussi de littérature, de cinéma et de l'actualité. Crée en 2006, ce blog est devenu la première source francophone sur le "Regiment" !   
En savoir plus

22SAS12 is a group reenacting WW2 era Free French SAS paratroopers and the modern 22 SAS. This blog presents our particular approach of the reenactment but is also aimed at all people passionate about the SAS. We talk about operations, equipment but also about literature, cinema and the current events. Created in 2006, this blog has become the premier French-speaking source on the "Regiment" !

More information 

Recherche

15 février 2006 3 15 /02 /février /2006 00:38

Guerre du golfe 01

Je vais débuter ici une série d’articles sur la première Guerre du Golfe qui opposa une coalition internationale aux troupes de Saddam Hussein. L’action du 22SAS fut largement médiatisée notamment avec l’aventure des hommes de « Bravo Two Zero » et le rapprochement avec les origines du SAS dans le désert lybien. Les images des colonnes de Land Rover sur armé danss les dunes de sable irakienne nous renvoyaient 50 ans en arrière à l’époque des « willy’s » de la Layforce et des hommes de Stirling. Ce chapitre 01 débute dès l’invasion du Koweit par une opération largement moins médiatisée et on va comprendre pourquoi.Depuis le début de l’année 1990 le président irakien Saddam Hussein scande à son peuple que le pays est en proie à une machination occidentale et prône un réarmement massif pour y faire face. Il exprime des revendications financière et territoriale  contre son voisin le Koweit. Ses menaces se précisent durant l’été .

Le Jeudi 2 Août 1990, au petit matin, l’armée irakienne prend position sur le tarmac de l’aéroport international de Koweit city et dans les postes clé de l’émirat.. Peu de temps après, le vol 149 Londres- Kuala Lumpur de British Airways y fait escale .La tour de contrôle signale aux pilotes que des pirates se sont emparés de l’aéroport mais il est trop tard. Les forces irakiennes contrôle le 747. Ses 295 passagers et membres d’équipages sont amenés de force dans un hôtel de la capitale où il rejoigne 200 japonais et 7 français, passagers malheureux du vol Tokyo-Paris posé peu avant le leur. Plus de 2 millions d’étrangers dont 13000 occidentaux sont ainsi assignés à résidence en Irak et au Koweit. Dès le début septembre, certains seront libérés mais la majorité sera dispersé dans des sites sensibles afin de servir de bouclier humain. L’affaire des otages indignera le monde entier et l’opinion public ne pourra que soutenir l’armada militaire international qui se mettra en place dans les pays limitrophes.

Mais sur les 295 personnes inscrites sur le carnet de vol de British Airway certains manquent à l’appel dans l’hôtel koweitien. Il s’agit en fait de membres du 22SAS qui se sont dispersés à la descente de l’appareil. Les menaces d’invasion se précisant des forces spéciales britanniques comptaient rejoindre le Koweit discrètement grâce à ce vol.

Les passagers du vol 149 furent indemnisés lors de plusieurs procès en 1996 car cette escale n’était pas mentionnée sur leurs billets de vol et les risques étaient bien connus. Certains passagers sont restés prisonnier durant trois mois ! Il a été retenu que la compagnie British Airway avait donc mis la vie de ces passagers en danger au profil des opérateurs du SAS. Malgré le procès, il n’y eu pas d’éclaircissement sur leur mission . Elle reste encore aujourd’hui inconnue. On peut supposer qu’ils ont aidé à l’organisation de la résistance et ont effectué des missions de renseignement sur les forces d’invasion irakienne.

SAS « scud hunter »
 
 Après l’invasion du Koweit par les forces armées du « Rais », les Etats-Unis déploient des troupes aux frontières irakiennes de leurs alliées : l’Arabie Saoudite et de la Turquie. Plusieurs centaines de milliers de GI vont embarquer pour le golfe dans l’Opération « desert shield » bouclier du désert. Durant ce déploiement, les USA réunissent autour d’eux une coalition des pays européens, asiatiques et africains qui envoient des troupes ou des fonds . Le président G. Bush est assuré du soutien actif ou passif de la majorité des états du globe, Saddam se retrouve isolé mais tente de trouver des alliées en « flurtant » avec la solidarité religieuse. La présence de troupes étrangères en Arabie Saoudite, foulant le sol du « Prophète » ne plait guère aux fondamentalistes musulmans mais les dirigeants du Proche et Moyen-Orient ont assuré de leur neutralité malgré une opposition populaire. La coalition semble solide jusqu’aux premières frappes de « scuds » sur les villes israeliennes.
 
 
Saddam dispose d’un arsenal de missile balistique d’origine soviétique le SS-1 plus connu sous la dénomination OTAN de « Scud ». L’industrie de l’armement irakienne a produit deux versions : le « Al Hussein » et le « Al Abbas » qui ont une plus longue portée mais moins de précision. Il les utilise contre les installations militaires américaine en Arabie Saoudite mais aussi contre les populations civiles des grandes villes d’Israel. La possibilité de l’emploie d’ogives chimiques est grande et on sait que Saddam Hussein n’a pas hésité à employer des agents biologique contre sa propre population en rébellion. Un véritable vent de panique souffle sur Israel.
 
Il faut donc empêcher les forces israeliennes d’entrer en guerre contre l’Irak car la neutralité des voisins arabes pourrait éclater et embraser toute la région. Les forces de la coalition vont donc tout faire pour prévenir Israel du danger des missiles en déployant des contre-missiles de type « Patriot ». Ils vont aussi traquer les lanceurs mobiles de Scud sur le territoire irakien. Cette mission sera confiée aux hommes du 22SAS.
 
 Bravo Two Zero
Trois patrouilles pédestres de huit « troopers »sont formées afin d’être héliportées sur l’axe routier Bagdad - Damas pour contrôler la fréquentation et pourquoi pas localiser des SS-1. Ils devront ensuite coordonner des frappes aériennes ou en assurer la destruction par leurs propres moyens. Les deux premières patrouilles « Bravo One Zero » et « Bravo Three Zero » réembarquent rapidement car elles ne trouvent aucun lieu pour abriter de longues caches d’observation. Le sort de la troisième patrouille est très connu puisque plusieurs de ses membres ont écrit leurs mémoires qui sont devenus des « best seller », il s’agit de « Bravo Two Zero ».
Pour résumer le périple, les hommes dirigé par le "Sergeant" Andy McNab vont se faire repérer par un berger puis traquer par l'armée. Ne possédant que des cartes des années 50 et des radios à trop courte portée, leur tentative d'extraction va virer au cauchemar. N'étant pas équipé pour le froid, ils vont être assailli par des températures glaciales. La patrouille va se disloquer, la majorité des membres seront fait prisonniers et on déplorera trois morts. Un seul réussira à rejoindre la Syrie au terme une évasion aujourd'hui légendaire : Chris Ryan.
 

à suivre...

En savoir plus :

Stirling : http://22sas12.over-blog.com/article-1561185.html

Lybie : http://22sas12.over-blog.com/article-1513558.html

Partager cet article

Repost 0
Published by MENATOR - dans 1952-2000
commenter cet article

commentaires

Articles Récents

Catégories