Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentations

Le 22SAS12 est un groupe de reconstitution de Parachutiste SAS Français Libre et du 22eme régiment SAS anglais. Ce blog présente notre approche particulière de la reconstitution mais il s'adresse aussi à tous les passionnés des SAS. Nous parlons des opérations, des équipements mais aussi de littérature, de cinéma et de l'actualité. Crée en 2006, ce blog est devenu la première source francophone sur le "Regiment" !   
En savoir plus

22SAS12 is a group reenacting WW2 era Free French SAS paratroopers and the modern 22 SAS. This blog presents our particular approach of the reenactment but is also aimed at all people passionate about the SAS. We talk about operations, equipment but also about literature, cinema and the current events. Created in 2006, this blog has become the premier French-speaking source on the "Regiment" !

More information 

Recherche

28 avril 2008 1 28 /04 /avril /2008 11:27




Voici le résumé d'une partie Milsim organisé par Franz et les membres d'Airsoft Connection dans la Montagne Noire Tarnaise.
Pas de crédit photo, je fais un mélange de tout ce qui a été publié. je pense avoir l'accord de tout les propriétaires si ce n'était pas le cas et que cela vous pose un problème, veuillez m'excuser. Signalez-le moi et je l'enlèverrai.

OP Nitchevo



Le scénario :  un groupe de militaire russe fait un coup de force dans une ex-république soviétique le Dagestan. Les européens et les américains envoient des forces spéciales sur zone a la chasse aux informations.



Quatre groupes de joueurs : les forces d'occupation russe avec une unité mobile d'anciens Spetnaz, les civils, les forces spéciales regroupées sous commandement européen et les forces spéciales américaines.

Frog, Koursk et moi même sommes rattachés à l'USSOCOM, on retrouve nos amis Wazzock, Wanted et Nyclow en tenue US. Dans le scénario nous sommes une unité SAS rentrant d'irak nous travaillerons avec les américains eux aussi de retour de Bagdad.

Nous arrivons sur le terrain le vendredi soir, nos ordres nous serons donné le samedi matin à 08H00.
Avec wazzock et wanted, nous partons en reconnaissance des axes de communications, nous n'avons pas le droit d'aller au Nord dans le secteur russe.



Nous confectionnons un bivouac commun pour passer la nuit puis nous nous dirigeons vers la frontière russe. Arrivé à un carrefour, nous entendons du bruit, visiblement les russes s'installent. Nous approchons quand soudain un chien aboie. Un russe hurle au loin dans un haut parleur "jetez vos armes". Nous avons franchi la frontière, l'ambiance est donné, nous décrochons vers le Sud. 
"Contact à l'arrière ! " Koursk décroche et se jette sur le bas coté, une patrouille visiblement. Rien de sérieux juste de quoi donner quelques émotions avant de rejoindre le bivouac pour quelques heures de sommeils.

Le samedi matin tout le monde se rassemble, cela prendra plus de temps que prévu malgré tout le groupe américain se forme et un fourgon fait office d'hélicoptère pour déposer tout le monde à l'extrémité sud du terrain.


La mission : prendre contact avec un espion et ramener mort ou vif un chef russe qui a commis des crimes contre la population civile. 
Le danger : les russes risquent de déployer une batterie de missiles Sol Air qu'il faut trouver et détruire afin de sécuriser notre exfiltration aéroportée dans 48H.

 



On nous dépose à plusieurs kilomètres au Sud de la zone de jeu. Nous jouons les éclaireurs de la troupe d'appuie US dirigé par Skyline. Arrivé au Sud du village civil le groupe est pris à parti par une patrouille Spetnaz. Visiblement les américains cherchent le contact, nous les quittons pour partir en reconnaissance du camp russe.

Nous créons une cache rapide, au centre d'un triangle composé du camp américain, du village civil et du camp russe, à partir de laquelle nous rayonnons en petite patrouille composé d'un "trinome de un binome accompagné appuyé par un autre élément".

 

Nous passons le samedi après-midi à la pêche aux informations :
Reconnaissance du village civil qui a subit une attaque russe. C'est étonnant de voir des gens déguisés surtout des femmes, nous ne sommes pas habitué à cet univers de jeu de rôle mais c'est vraiment intéressant.
Nous efftuons des reconnaissances de la base russe avec la découverte au Nord de la zone de défense anti-aérienne, tout leur flanc Nord n'est pas ou peu gardé.

Il est 20H00, l'heure de la pause pour un regroupement autour d'une paella. Nyclow nous quitte mais il sera remplacé par deux mystérieux et valeureux combattants venu tout droit de Mont de Marsan avec qui on a hate de faire une nouvelle sortie.

 



On se jette sur la nourriture, l'idée était géniale, ça fait du bien de manger chaud. Les participants sont détendus, cependant le mauvais temps n'aide pas à réchauffer l'ambiance.
Nous retournons à notre camp de base pour dormir un peu. La partie reprend à minuit.



A 02H00 le gros de la troupe part pour attaquer le camp russe. Il faut attendre le petit matin que tout le monde s'endorme et que la fraicheur décourage les dernières sentinelles.
Un groupe détruit les armes lourdes et vole les missiles sol-air tandis que l'autre passe de tente en tente pour trouver notre cible. Les joueurs sont réveillés par une lampe, aveuglés et surpris il leur est difficle de réagir. Une fois le criminel russe interpellé et fouillé, le groupe décroche vers la base principale américaine.


 
Les batteries anti-aérienne détruites et l'officier russe interpellé, il faut maintenant rejoindre rapidement notre zone d'extraction pour être évacué.
Le groupe commando prend en charge le prisonnier et les missiles et le groupe US mieux armé fait office d'arrière garde.
Ils seront sérieusement accrochés par les russes et nous offrent ainsi un peu de marge car notre colis joue sérieusement son rôle. Il fait tout pour nous ralentir et il faut rendre hommage à son talent de comédien et surtout aux deux soldats français qui l'ont porté tout le trajet.



Fin du jeu : Nous arrivons sur la zone d'extraction sans accrochage et attendons 13H l'heure d'évacuation. Le temps passe en discutant avec l'officier russe, nous tentons de savoir s'il a de l'argent à l'abri en vue d'une éventuelle coopération mais ce dernier est nationaliste et dur à convaincre. Alors que nous papeautons les sonnettes avertissent par radio qu'une patrouille Spetnaz nous arrive droit dessus. Nous espérons qu'elle ne nous verra pas et ne fera que passer. 
Notre prisonnier bondit de la cache comme un fou pour se faire tirer dessus par ses propres hommes. Ca tire de partout quand sonne la fin du jeu.

Il ne nous reste plus qu'à partager nos expériences avec nos "ennemis" dans la bonne humeur et rejoindre le camp de base pour se changer et prendre la route.

Encore un beau week-end à jouer à la guerre de passé. 
Pour conclure merci aux gentils organisateurs pour ce week-end et salutations à tous les participants qui ont joué le jeu.

Pour les dernières photos de la série, saluons Koursk qui, pour une fois, ne se cache pas derrière son objectif. Si vous étiez à cette OP et que ce gentil barbu vous a accosté en vous expliquant que le verre jaune de ses lunettes permettait de mieux identifier les camouflages, ne vous inquietez pas. Il s'agissait d'un défi ; Il devait en effet entretenir une conversation sur ses lunettes ESS avec 50 personnes ! Il a hélas perdu son défit, espérons que Frog réussira le sien ...





Partager cet article

Repost 0
Published by MENATOR - dans MILSIM
commenter cet article

commentaires

pousse-cailloux 22/08/2008 20:40

Tu vois ça marche déja. Tu parles plus fort ;)

Athos 22/08/2008 16:43

je ne suis pas autorisé à répondre à cette question.

pousse-cailloux 22/08/2008 14:53

Arff ;))))Laisse moi quelques petites heures et deux trois trucs de coxage, et je peux t'assurer que tu me réciteras ton arbre généalogique... (Pour rester dans l'esprit du blog, que des trucs Hereford approuved, et appris avec eux!)

Athos 22/08/2008 14:33

Je ne suis pas autorisé à répondre à cette question!

pousse-cailloux 22/08/2008 14:22

laisses moi deviner... sur l'arrière de la gare... en bas de la rue en pente... dans la contre allée... la porte verte en acier!Je suis fort en lecture d'avenir, je lit aussi dans le marc de café.Perso je suis de garde, une autre fois peut-être.

Articles Récents

Catégories