Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentations

Le 22SAS12 est un groupe de reconstitution de Parachutiste SAS Français Libre et du 22eme régiment SAS anglais. Ce blog présente notre approche particulière de la reconstitution mais il s'adresse aussi à tous les passionnés des SAS. Nous parlons des opérations, des équipements mais aussi de littérature, de cinéma et de l'actualité. Crée en 2006, ce blog est devenu la première source francophone sur le "Regiment" !   
En savoir plus

22SAS12 is a group reenacting WW2 era Free French SAS paratroopers and the modern 22 SAS. This blog presents our particular approach of the reenactment but is also aimed at all people passionate about the SAS. We talk about operations, equipment but also about literature, cinema and the current events. Created in 2006, this blog has become the premier French-speaking source on the "Regiment" !

More information 

Recherche

18 décembre 2008 4 18 /12 /décembre /2008 21:13

La France et l'Angleterre ont une longue tradition militaire qui se lit dans la symbolique des régiments. La brigade SAS a été crée durant le Second Conflit Mondial, Stirling et ses hommes se sont rapidement appliqués à créer des symboles dès la naissance de l'unité commando. Dague ailée, ailes égyptiennes font parti des symboles forts et le couvre-chef a un histoire complexe que j'ai essayé de simplifier.


Lorsque Stirling crée l'unité SAS que l'on apparentait à l'époque à une armée privée, les hommes portent le calot règlementaire. Le fameux beret de couleur sable est vu par l'Etat-Major anglais comme une autre fantaisie de ce groupe un peu à part, son port n'est pas officiel. Les chasseurs parachutistes français changent régulièrement d'appelation et de symbole. On trouve au début le brevet parachutiste modèle 1937 puis les « free french » adoptent la dague ailée.



Lors de la création du corps parachutiste anglais en 1943, le choix de la couleur de béret se porte sur l'amarante. Cependant lorsque les bataillons SAS français sont réorganisés sur le sol britannique après les épreuves du désert, les français libres portent le béret noir des unités blindés britanniques. Attention, ils le portent à la française c'est-à-dire incliné sur la gauche au contraire de leurs alliés anglais ou belges. Les jeunes parachutistes porte le brevet para métallique avec une touche personnelle, ils ôtent la couronne du Roi George VI.
En Juin 1944, lorsqu'ils sautent sur le Bretagne les hommes du Commadant Bourgoin portent donc le béret noir avec les ailes para sans la couronne.



Après ces premiers combats à la fin de l'été 1944, le Roi George VI autorise les parachutistes français à porter le béret amarante pour honorer leurs actions héroiques au cœur de la France occupée. Lors du défilé du 11 Novembre de la même année à Paris, les Parachutistes Français Libres paradent avec le béret amarante et la dague ailée cousu à droite toujours à la française. Ils le porteront ainsi jusqu'à la fin de la guerre. On voit sur certaines photos des hommes porter le béret sable mais il s'agit sûrement des rares survivants des campagnes d'Afrique du Nord qui voulaient marquer la différence car je le répète, les autorités militaires ne le reconnaissent pas encore.




A la fin de la Guerre le 2e RCP garde le beret amarante puis en 1951, le Général de Lattre l'étend à toutes les troupes aéroportées servant en Indochine.
Les parachutistes français à l'exception des légionnaires du 2eREP adoptent officiellement le béret rouge dirivé de l'amarante en 1957.
Chez les britanniques, les parachutistes gardent encore aujourd'hui la couleur amarante et l'insigne des Diables Rouges bien que le béret soit plus petit. Lors de la renaissance du SAS en 1952, le « Regiment » adopte la coiffe d'origine, le célèbre béret sable avec la dague ailée.

 

Partager cet article

Repost 0
Published by MENATOR - dans 1941-1945
commenter cet article

commentaires

Koursk 02/07/2009 13:43

Si tu as son prénom tout n'est pas perdu alors.

Athos 02/07/2009 12:24

Au temps pour je...c'est un coup d'Aloïs

Athos 19/12/2008 18:39

Avril 61..."non rien de rien, non je ne regrette rien..."Fidelement......

Francois 19/12/2008 14:21

Bonne réponse d'Hannibal. Bravo ! Le colonel Sassi l'évoque dans le livre que nous préparons avec lui.

Hannibal 19/12/2008 11:38

Concernant l'insigne métallique des français, il y a effectivement divers avis.Sur les photos les plus répandues, on peut voir que la couronne est en effet "cassée" tandis que un ou deux éléments portent l'insigne original. Personnelement, je suis partisan de la couronne cassée mais cela dépendait sûrement de l'esprit qui régnait dans chaque stick.@ François : pouvez-vous expliquer votre affirmation plus en détail (mp sur le forum ou ici même) ?

Articles Récents

Catégories