Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentations

Le 22SAS12 est un groupe de reconstitution de Parachutiste SAS Français Libre et du 22eme régiment SAS anglais. Ce blog présente notre approche particulière de la reconstitution mais il s'adresse aussi à tous les passionnés des SAS. Nous parlons des opérations, des équipements mais aussi de littérature, de cinéma et de l'actualité. Crée en 2006, ce blog est devenu la première source francophone sur le "Regiment" !   
En savoir plus

22SAS12 is a group reenacting WW2 era Free French SAS paratroopers and the modern 22 SAS. This blog presents our particular approach of the reenactment but is also aimed at all people passionate about the SAS. We talk about operations, equipment but also about literature, cinema and the current events. Created in 2006, this blog has become the premier French-speaking source on the "Regiment" !

More information 

Recherche

9 mai 2009 6 09 /05 /mai /2009 09:39

Le pont du 1er Mai est devenu LA grosse sortie annuelle.
Depuis l'automne, les trois équipes du Sud Ouest s'entrainaient en commun pour aller guerroyer avec le Groupe Rhône.
L'invité d'honneur était cette année M. Pousse-cailloux rencontré l'été 2008 sur les pages du blog. Notre nouvel ami a fait le voyage pour corriger Justine et partager son expérience.
Une société de chasse a prêté pour l'occasion un immense domaine avec couverts et dénivelés.
Une dizaine de FS sont largués en territoire ennemi avec pour mission d'observer un bâtiment, les événements les amèneront à crapahuter et à piéger un pont.
Une dizaine de locaux veillent au grain. A la suite d'un accrochage, un groupe de pisteurs donne la traque aux commandos, le reste des hommes est réparti sur deux véhicules 4X4 et patrouillent jour et nuit.
Je ne pourrai pas vous faire cette année un résumé lyrique du week-end car je n'ai pu participer au groupe FS. J'ai toutefois observé de l'intérieur le déroulement du week-end à savoir l'organisation impeccable du groupe Rhône.




Voici le rapport d'Hannibal qui résumé bien les événements :


RAPPORT DE MISSION
0509
1er MAI - 2 MAI 2009
Par Hannibal
Chef d'équipe RAPAS40

Rappel des objectifs de la mission

Il s'agissait de :
A- Observer le lieu-dit « Le ...... » en établissant deux PO distincts tout au long de la journée du 1er et faire remonter les informations importantes au chef de groupe indicatif SOLEIL.
B- Etablir un contact avec Vlada toutes les heures paires à partir de 8h00.
C- Etablir un PO sur le viaduc afin de faire un bilan des patrouilles ennemies. Etablir un périmètre de sécurité pour l'équipe PO (Rapas40).
D- Placer des explosifs afin de détruire la structure. Protection de l'équipe de destruction de 21 (Rapas40 + DRAGON)
E- Rejoindre la zone d'extraction.

Déroulement

Nous sommes largués le 1er mai aux environ de 4h15, sur notre point d'insertion. Nous rallions le point au sud-ouest de l'objectif vers 6h30 après un accrochage.
SOLEIL installe son poste de commandement dans la zone et nous laisse libre cours à Wazzock et moi pour installer les PO, organiser les relèves et rendre compte toutes les deux heures. L'établissement de PO a été très difficile en raison de la disposition du terrain et nous avons décidé de n'en établir qu'un seul. A plusieurs reprises, nous avons détecté des patrouilles ennemies en la présence d'un véhicule à bord duquel se trouvaient en moyenne trois personnels armés. En fin de journée, une relève de PO a été vue par l'ennemi puis lui a échappé.
Estimant que nous avions assez d'éléments en main, SOLEIL a décidé de stopper l'observation aux environs de 17h00 pour prendre la route à travers bois en direction du col des ...... . Après avoir fait un arrêt court pour manger, nous avons repris la route à la tombée de la nuit pour circuler sur le ... et traverser Les .......... . Un véhicule est
venu extraire SOLEIL au point 697 sur .. ... et nous avons continué notre marche sous la direction de son adjoint, DRAGON. Après avoir commencé notre ascension, nous nous sommes perdus aux alentours de la ..... .'..... . Bien que notre chef ait décidé de bivouaquer sur place pour se localiser au petit jour, nous retrouvons notre chemin d'arrivée tandis que la log choisit de nous exfiltrer.
Nous sommes déposés à l'entrée du viaduc vers 5h00 sans chef de groupe. L'équipe FROG doit établir un PO sur l'objectif tandis que nous devons sécuriser leurs arrières. A 10h, l'équipe de commandement de 21 est arrivée et le dispositif était en place. Le reste de la journée fut rythmé par les relèves de poste de sécurité et les patrouilles ennemies que l'on pouvait apercevoir depuis le poste nord. A 15h10 , le PO a été menacé par une patrouille
ennemie qui s'est un peu trop approchée. 21 m'a donné l'ordre de ne faire feu que sur découverte. Cela ne s'est pas produit.
20h30 : le groupe de commandement revient sur ma position et après feu vert de l'équipe de PO, mon équipe (à laquelle DRAGON s'est greffé) sécurise le carrefour à l'entrée de l'objectif. Le groupe 21 place une charge d'explosifs, le groupe PO se replie. La charge est déclenchée et aussitôt l'ennemi s'agite. Mon équipe fait feu et atteint 2 personnels ennemi qui nous chargent. Le décrochage se fait tant bien que mal et après une courte pause au point de ralliement, le groupe part en marche relativement rapide, mon équipe en queue.
Après un accrochage par l'arrière, nous sommes accrochés dans un carrefour et je lance un tube à droite (nous avons consigne de toujours décrocher en direction de notre axe de marche). Après avoir évité une patrouille en voiture, nous terminons notre trajet dans les bois, pour rallier le point d'extraction.

FINEX



Résultats de la mission

A- Un seul PO a finalement été mis en place. Nous avons cependant pu observer sur l'objectif plusieurs véhicules immatriculés dans différents départements, des patrouilles ennemies passant régulièrement proche de notre position.
B- Accompli par SOLEIL.
C- Concernant mon équipe, nous avons pu mettre en place une sécurité assez solide à mon goût pour protéger l'équipe de PO au sens où nous avions un bonne visu sur le chemin, étions assez camouflés et nos axes de tir ne mettaient pas en danger l'équipe de Wazzock.
D- Nous avons installé un dispositif de sécurité et couvert la retraite de nos camarades avant d'entamer un repli en tiroir.
E- La zone d'extraction a été ralliée par le groupe.



Difficultés rencontrées

1- L'établissement du premier PO fut très difficile car nous sommes arrivés au sud de l'objectif et il était invisible depuis cette position. Nous avons donc tourné autour de l'objectif afin de trouver le meilleur angle possible. Une fois trouvé, nous avons cherché un endroit où établir le bivouac. Ce fut un échec car l'endroit était trop à découvert et était très proche d'un .. au nord-ouest et de la cible. Nous avons donc pris la décision avec Wazzock de laisser le bivouac sur notre point d'arrivée et d'établir des relèves toutes les 02 heures afin de réduire le nombre de passages. La deuxième erreur que nous avons fait sur cette partie est que nous sommes partis à deux chefs d'équipe avec deux pax pour trouver une zone PO, laissant le reste de groupe sans dirigeant.
2- Lors de la progression vers le mont .....-...... nous nous sommes perdus car un chemin a été recouvert par la végétation et il a été impossible de le retrouver en pleine nuit. Après que des recherches aient été faites, nous avons retrouvé le chemin d'où nous venions et la log a décidé de nous véhiculer jusqu'au second objectif.
3- Mon équipe et moi avons oublié du matériel sur notre lieu d'insertion près de l'entrée du viaduc. Cela aurait pu mettre en danger la vie de tout le groupe en alertant l'ennemi sur notre présence.
4- Mon équipe étant chargée de la protection de celle qui observait le viaduc, nous nous sommes placés dans un bois situé au-dessus du chemin qui longeait leur position. Suite à un problème de réveil nous nous sommes levés à 9h23 et je me suis immédiatement mis en place avec mon binôme pour protéger l'équipe PO, après avoir recherché les positions adéquates. Pendant ce temps, le second binôme a pris son repas et nous a relevé lorsqu'ils eurent mangé. A 10h00, lors de l'arrivée de l'équipe de commandement de 21, notre bivouac n'était pas replié et je n'avais pas prévu d'axe de repli d'urgence mais le périmètre de sécurité était en place.
5- Lors de la protection de l'équipe PO, j'ai placé un de mes hommes à chaque poste de sécurité (2) tandis que les deux autres devaient se reposer ou s'alimenter au bivouac. Un de mes hommes s'est fait surprendre par un élément ami. J'aurais donc dû placer un binôme à chaque poste afin que personne ne s'endorme avec la fatigue, ce que j'ai fait en fin d'après-midi.
6- Mon équipe devait être prête à décoller à 20h30. J'ai pensé bon de maintenir les postes de sécu jusqu'à cette heure-ci (nos sacs étant prêts) mais il y a eu confusion et il s'est avéré que ce timing était un horaire auquel je devais décoller.
7- Suite à la couverture sur le boom, le moment du repli fut assez délicat et le décrochage en tiroir s'est terminé en tube arrière. Au début de l'exfiltration, nous avons été lents sur le décrochage. Mon équipe étant la dernière, mon dernier équipier jouait un rôle capital pour le groupe. Sur la fin, voyant qu'il n'était plus tout à fait attentif, je l'ai inter-changé de poste avec mon n°3.



Hannibal
,
le 5 mai 2009.

Comme l'accoutumé, ce long week-end s'est terminé autour d'un feu et d'une bonne table garni de spécialités régionales. Malgré la fatigue, la bonne humeur était bien entendu au rendez-vous.



Je rappelle que cette nouvelle parti s'est déroulée correctement grâce à l'expérience et au sérieux de chacun, aux rencontres inter groupe en amont et aux nombreuses heures de préparations des organisateurs. Les FS se sont vraiment senti en zone hostile, il y avait constamment des patrouilles et des surprises.
J'ai constaté l'efficacité de la logistique, la sécurité des personnels étant la priorité des organisateurs.
Le terrain est difficile, le scénario bien ficelé, l'immersion totale, il s'agit d'une expérience vraiment unique.






Merci à Soleil et à tous les membres du Groupe Rhône pour leur confiance et leur générosité.
Félicitation aux « baltringues », on va s'entrainer dur pour Mai 2010.
Et pour finir une pensée à Pousse-cailloux « Le Clément ».

Partager cet article

Repost 0
Published by MENATOR - dans MILSIM
commenter cet article

commentaires

hugo 20/06/2009 18:00

 les DINOPS, ce sont les plongeurs du génie ?Tiens et au passage, le motherlode de chez Camelback a-t-il les 2 poches zippées a l'interieur du compartiment principal ?

Pousse-cailloux 19/06/2009 22:00

Dame Vlada je vous aime.

Vlada 19/06/2009 21:57

Athos voulait démontrer que beaucoup d'unités pouvait faire sauter un putain de viaduc après l'avoir observer...Si on rentre dans vos délires de mecs à savoir si c'est dans les citadelles que l'on a les plus grosses...Pour moi 0509 n'était pas une mission FS pure et dure mais TTA ++, non?

Pousse-cailloux 19/06/2009 21:48

Pourquoi pas mon cher Athos ? Je vois bien des GCP ou des DINOPS pour la conclusion. Mais c'est effectivement le genre de choses qui peut se faire au 1er. Mais aussi par les gars qui sont de l'autre coté des montagnes. Hein mon frère que c'est possible dans l'autre Citadelle

Athos 19/06/2009 20:24

Nous avons un nouvel ami sur le blog. Merci Hugo de toutes tes questions, cela fait du buzz.Je pense que les unités que tu as cité avec un peu d'entrainement et de pratique pourraient arriver à faire une mission comme celle-ci....Serieusement: le scenario était simple (c'est pour cela que cela a fonctionné) et n'était pas tres "FS" mais un petit peu quand même....Pour repondre à ta question c'est plus du cadre d'emploi du 1° que du 13. Mais la partie observation gérée par le 13 ou le 2 et la destruction par une composante génie ou plus classique why not?

Articles Récents

Catégories