Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentations

Le 22SAS12 est un groupe de reconstitution de Parachutiste SAS Français Libre et du 22eme régiment SAS anglais. Ce blog présente notre approche particulière de la reconstitution mais il s'adresse aussi à tous les passionnés des SAS. Nous parlons des opérations, des équipements mais aussi de littérature, de cinéma et de l'actualité. Crée en 2006, ce blog est devenu la première source francophone sur le "Regiment" !   
En savoir plus

22SAS12 is a group reenacting WW2 era Free French SAS paratroopers and the modern 22 SAS. This blog presents our particular approach of the reenactment but is also aimed at all people passionate about the SAS. We talk about operations, equipment but also about literature, cinema and the current events. Created in 2006, this blog has become the premier French-speaking source on the "Regiment" !

More information 

Recherche

8 septembre 2011 4 08 /09 /septembre /2011 08:02

Tim Jones, l'auteur, est un historien qui a soutenu une thèse de doctorat portant sur la création de la doctrine de contre-insurrection britannique après la Seconde Guerre mondiale. Dans ce cadre, il a constaté le rôle que joua le SAS. Il a également deux autres livres à son actif, Postwar counterinsurgency and the SAS, 1945-1952 (2001) et SAS Zero Hour: The Secret Origins of the Special Air Service (2006).
SAS-The-First-Secret-Wars-Jones-Tim-9781848855663.jpg
SAS: The First Secret Wars concerne la même période que le premier livre mais se focalise sur le destin du SAS. Fin 1945, les régiments SAS de Français et de Belges libres sont transférés aux armées de leurs pays d'origine ; les 1st et 2nd SAS sont dissouts le 5 octobre 1945 dans le contexte de démobilisation massive. Mais divers éléments (vétérans du SAS, hauts gradés ayant côtoyé le SAS pendant la Seconde Guerre mondiale, service de doctrine militaire) incitent l'armée à créer une unité permanente de forces spéciales.
Le QG de la brigade SAS parvient à survivre quelques mois de plus. Il avait encore sous ses ordres deux équipes SAS chargées de poursuivre des criminels de guerre en Europe, et en novembre 1945, parvient à affecter quelques SAS à l'Allied Screening Commission (Greece) [ASC(G)], chargée d'indemniser les Grecs ayant aidé les Alliés pendant la guerre. Malgré ses lenteurs administratives (sans doute volontaires), le QG SAS est dissout à son tour le 30 juin 1946, entraînant l'absence officielle d'unité SAS dans l'armée britannique.
Cela n'empêche pas des anciens SAS d'être toujours présent en Grèce, alors qu'éclate une guerre civile entre le gouvernement grec et les communistes. Les conseillers britanniques sont des "conventionnels" adeptes de larges opérations militaires, mais les vétérans SAS, se souvenant de leur peur des Jagdkommandos allemands pendant la guerre, poussent à la création de commandos de chasse antiguérilla. Ironie du destin, le SAS, animeur de guérilla devient ainsi une force de contre-guérilla...
En 1947, en Palestine, d'autres vétérans SAS forment des groupes spéciaux de la police britannique pour lutter contre les groupes sionistes terroristes Irgoun et Lehi. L'affaire tourne court lorsque leur chef est accusé d'avoir enlevé et assassiné un membre du Lehi. Il sera acquitté, mais les groupes sont dissouts. A noter que du point de vue administratif, on trouve dans des archives des mentions de "SAS" comme régiment d'origine de certains personnels, et une des unités d'enquête de crimes de guerre continue à se lister comme faisant partie du 2 SAS.
Du côté de Londres, on aboutit finalement à la création d'un bataillon SAS de réserve, le 21st Battalion, The Special Air Service Regiment (Artists Rifles), le 8 juillet 1947, amalgamé avec le régiment Artists Rifles. (On se demande pourquoi le choix du numéro 21 ?)
En Grèce, il semble que les SAS présents (appelés "The Interational Squadron" par la lettre de l'association du SAS, sans doute en référence aux Brigades Internationales de la guerre d'Espagne) soient retirés du terrain vers la mi-1948 pour éviter des questions gênantes sur l'implication britannique dans la guerre civile. A cette époque, l'armée britannique fait des plans pour des préparatifs en cas d'invasion de l'Irak par l'URSS. Parmi ses préparatifs, la constitution d'une unité SAS appelée les Middle East Rangers (SAS) pour effectuer le même genre de missions qu'en Afrique du Nord. Malheureusement, les archives ne disent pas si l'unité fut bel et bien créée, et si oui, ce qu'elle devint.
A l'été 1950 débute la guerre de Corée. Le 21 SAS créé une unité de volontaires, le M Independant Squadron commandé par Alastair McGregor, mais le déroulement des évènements (débarquement d'Inchon, implication de la Chine) conduit le gouvernement britannique à ne pas le déployer. Cela n'empêchera pas au moins un groupe spécial sud-coréen d'être organisé par un officier ex-SAS pour des opérations de sabotage, sans vraiment de succès d'ailleurs.
Enfin, en Malaisie, le commandant Mike Calvert, qui avait commandé la brigade SAS, créé les Malayan Scouts (SAS) en 1948 dans le cadre de la lutte contre les guérillas communistes. Pour une raison obscure, Calvert agit dans son coin, en large indépendance du SAS Regiment, formant un premier escadron en recrutant localement, ce qui engendrera des tensions avec les SAS qui viendront bientôt du Royaume-Uni. En 1952, cette unité devint le 22 SAS, et on connaît la suite.

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Articles Récents

Catégories