Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentations

Le 22SAS12 est un groupe de reconstitution de Parachutiste SAS Français Libre et du 22eme régiment SAS anglais. Ce blog présente notre approche particulière de la reconstitution mais il s'adresse aussi à tous les passionnés des SAS. Nous parlons des opérations, des équipements mais aussi de littérature, de cinéma et de l'actualité. Crée en 2006, ce blog est devenu la première source francophone sur le "Regiment" !   
En savoir plus

22SAS12 is a group reenacting WW2 era Free French SAS paratroopers and the modern 22 SAS. This blog presents our particular approach of the reenactment but is also aimed at all people passionate about the SAS. We talk about operations, equipment but also about literature, cinema and the current events. Created in 2006, this blog has become the premier French-speaking source on the "Regiment" !

More information 

Recherche

24 août 2010 2 24 /08 /août /2010 19:39

Les médailles d'un SAS, héros du siège légendaire de l’ambassade iranienne vont être mises en vente – elles devraient atteindre 120,000£.

Le Sergent Tommy Palmer est un des trois hommes ayant reçu la Queen's Gallantry Medal pour sa participation à l'opération de 1980.

L'attaque stupéfiante de ces forces spéciales au cœur de Londres a été filmée par des chaines de télé et à amené au SAS le respect et une réputation mondiale.

Le sergent Palmer, d’origine écossaise, fût l'un des premiers de l’équipe de choc de 20 SAS à traverser les fenêtres lors de la prise d'assaut du bâtiment. Sa cagoule a pris feu, et il a du éteindre ses cheveux en flammes de ses mains. Après avoir arraché sa cagoule et son masque, il est entré et a visé avec son pistolet mitrailleur MP5 un terroriste qui était sur le point d’enflammer un tapis imbibé de pétrole.

Il a entendu le « Dead man's click », ou « clic du mort » provenant de son arme enrayée. Il l'a donc laissé tomber et a rapidement dégainé son pistolet Browning 9mm de son étui de cuisse. Le terroriste s'est alors enfui, se saisissant d'une grenade, et courut vers une pièce, que le sergent Palmer connaissait pour être pleine d'otages. Il l'a poursuivi dans le couloir et lui tira dessus, l'atteignant à la tête, sauvant les vies de nombreux otages.

L'opération – nom de code Nimrod – s’est soldée par la libération des 19 otages sains et saufs et la mort de 5 des 6 terroristes.

Le Premier ministre Margaret Thatcher a personnellement remercié l'équipe SAS, ensuite, on raconte que son mari Denis aurait dit à l’un d’eux avec un sourire : « Vous avez laissez un de ces bâtards en vie. »

Le sergent Palmer a été tué dans un accident de voiture trois ans plus tard à l'âge de 31 ans pendant des opérations secrètes contre l’IRA en Irlande du Nord.

En plus de la récompense de son courage (la Queen's Gallantry Medal), les souvenirs vendus par sa famille incluent la cagoule brulée qu'il a porté pendant le siège, des photos et des lettres de félicitations.

Un porte-parole des commissaires-priseurs Bonhams a déclaré : "pendant le siège de l'Ambassade iranienne en 1980, Tommy faisait partie de l'équipe Roméo Two.

"Son équipe est descendue en rappel du toit, jusqu’au balcon et a lancé leur assaut de là. Roméo Two a libéré avec succès quatre otages féminins.

"Tommy a tué un des terroristes, 'Hassan' et a contenu les autres hommes armés.

"En juin 1981, on a attribué la Queen's Gallantry Medal à Tommy et deux autres hommes des SAS, au cours d’une cérémonie privée au Palais de Buckingham.

" Tommy Palmer est mort tragiquement le 8 février 1983, à l’âge de 31ans, près de Lurgan en Irlande du Nord.

"Au cours d’une opération secrète, la voiture qu'il conduisait avec un autre soldat du SAS, s’est retournée et a heurté un talus de l'autoroute M1."

Le sergent Palmer est né en 1950 à Falkirk, en Ecosse et a grandit à Edimbourg. Dès l'âge de huit ans il était sous la responsabilité des Marian Fathers, un groupe religieux Catholique. À l'âge de 16 ans il a déménagé chez son cousin, récemment marié et vivant dans une petite maison, qui le remet dans le droit chemin.

Il a travaillé comme livreur de charbon avant de s’engager dans l'armée en 1970 en rejoignant le « 33rd Field Squadron Royal Engineers » et en 1973 il s’est porté volontaire pour intégrer le SAS à l’âge de 22 ans. Il a été forcé d’abandonner à sa première tentative aux sélections à cause d’une blessure, mais plus tard, la même année il les a retentés et les a réussis de façon éclatante.

La vente à Bonhams Knightsbridge aura lieu le 29 septembre.

 

Lien vers l'article original

Partager cet article

Repost 0
Published by DISTURBED - dans 1952-2000
commenter cet article

commentaires

MENATOR 31/08/2010 09:59



Je pense qu'il peut atteindre ce prix en France s'il s'agit d'un Sergent de la Division Charlemagne...


Les collectionneurs nostalgiques payent des fortunes pour les objects liés à cette unité.



Francis 28/08/2010 14:21



Je me suis peut être mal fait comprendre, mais le jour où la vente des médailles d'un sergent des F.S Françaises atteindra 145.000 euros, les poules auront ... 



MENATOR 28/08/2010 12:26



Il y a des collectionneurs en France comme en Grande-Bretagne, je ne pense pas que ça traduise un amour ou non de nos forces armées respectives.



francis 27/08/2010 22:08



Cette vente (et la somme attendue) démontre toute la valeur (au sens bravoure) des décorations accordés en UK et autre pays du commonwealth, elle montre également combien le public estime et
respecte son armée. Immaginons ne serais qu'un instant la même chose en France...impensable.



Articles Récents

Catégories