Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentations

Le 22SAS12 est un groupe de reconstitution de Parachutiste SAS Français Libre et du 22eme régiment SAS anglais. Ce blog présente notre approche particulière de la reconstitution mais il s'adresse aussi à tous les passionnés des SAS. Nous parlons des opérations, des équipements mais aussi de littérature, de cinéma et de l'actualité. Crée en 2006, ce blog est devenu la première source francophone sur le "Regiment" !   
En savoir plus

22SAS12 is a group reenacting WW2 era Free French SAS paratroopers and the modern 22 SAS. This blog presents our particular approach of the reenactment but is also aimed at all people passionate about the SAS. We talk about operations, equipment but also about literature, cinema and the current events. Created in 2006, this blog has become the premier French-speaking source on the "Regiment" !

More information 

Recherche

31 mars 2012 6 31 /03 /mars /2012 09:26

Voici un résumé d'une manip du Groupe Rhône sur un scénario original développé par Papa Athos qui peut-être pourra vous inspirer pour l'organisation de vos prochaines parties :

 

Depuis quelques années nous avons un scenario qui nous plait bien : récupérer un civil en ville, l’exfiltrer en sécurité dans la verte puis le ramener chez lui. Cette fois j’ai décidé de monter la sauce encore d’un niveau en augmentant les contraintes liées au terrain et au VIP.

Pour commencer on a choisi un week end de décembre (pour info l’année dernière à la même époque on avait 40 cm de neige) afin d’avoir la météo contre nous. Puis de choisir un VIP très féminin (pas que les filles ne soit pas capables de venir sur le terrain, loin de moi cette idée, d’ailleurs nous avons tous en mémoire la fameuse Vlada de 0509).

Cahier des charges donné au VIP indicatif : Princesse Rose non je déconne elle va me descendre si elle lit ça indicatif : INQUI. Elle devait venir en fille et vraiment en fille pas de jeans rangers et doudoune. Le scenario était sur la base d’une artiste menacée que l’on devait exfiltrer pour sa sécurité sans qu’elle ait le temps de passer chez elle prendre des affaires, tout son monde devait tenir dans son sac à main.

Quelle ne fut pas ma surprise quand elle me dit :

- « ok »

- « tu es certaine ? »

- « oui ! ».

Bien qu’un peu angoissé par la crainte d’une annulation de dernière minute, notre préparation de mission s’est déroulée au mieux. Une équipe a été larguée à quelques km du point de bivouac retenu afin d’arriver discrètement de nuit et être en place à l’aube sur zone.

PICT0795.JPG

Les largages se sont déroulés dans la nuit du vendredi au samedi, l’approche se fit sans problème particulier. Une fois sur zone l’équipe effectue des patrouilles de reco autour du point retenu sur la carte pour le bivouac. Ils sont bien entendu obligés de décaler un peu l’endroit en fonction des réalités du terrain. Une fois la bonne zone trouvée celle-ci est sécurisée par un binôme, tout le monde repère les itinéraires d’exfiltration et les axes pour aller vers le point de récupération du matériel collectif (entre autres une tente pour Inqui, des vêtements chauds et étanches et son bivouac.) Je n’ai pas osé la faire dormir sous bâche avec nous. En fait, plus pour avoir des contraintes logistiques que parce qu’elle n’en aurait pas été capable.

11h00 du matin le 4x4 approche la zone de largage (légèrement en retard suite à une discussion avec les chasseurs en battue au chevreuil à 800m en dessous de notre position). Nous sommes sur le plateau et eux entre 500 et 800m en contre bas avec une zone de tir opposée au bivouac. La zone de largage est sécurisée le matériel est déchargé et camouflé dans les Kékés sous la garde discrète d’une équipe « invisible ». Seuls les échanges radio nous rappellent leur présence. En moins d’une minute c’est fait. Le matos collectif, le bivouac d’Inqui et les sacs de l’équipe civile sont acheminé à 500m de là dans la plus grande discrétion. Je fais partie du voyage pour inspecter le camp, plus par curiosité que par inquiétude. Cela fait bien longtemps que je leur fait confiance….

PICT0798.JPG

Détail important : aucun d’eux ne sait qui est le VIP. J’arrive sur la zone gardée par 2 sentinelles aussi dissimulées, le crapahut de nuit se ressent dans leur regard mais les poignées de main sont fermes et amicales. Les zones de bivouac de chaque binôme sont repérées et nous commençons à répartir les sacs. Le chef d’équipe me dit où il a prévu de poser la tente DU VIP et me montre même un endroit où il a fait creuser des feuillées…même moi je n’y aurais pas pensé… Bivouac grand luxe. Pour VIP de luxe.

 

Il est temps d’aller chercher le colis. Route sans histoire jusqu’au centre ville. Le but de cette opé était vraiment de nous donner un maximum de contraintes et de voir certains cas non conformes à résoudre lors du débriefing.

vlcsnap2011120521h52m27.png

Nous arrivons sur zone, le 4x4 stoppe sur une place de déchargement après avoir dépassé notre VIP qui marche à pied sur le trottoir de gauche en remontant la rue. On descend à deux, le moteur tourne toujours un petit signe d’identification. Je rappelle qu’à ce moment-là je suis le seul à connaitre notre « client ». Cedr qui me suis et me couvre a l’air un peu surpris mais reste très pro pendant que j’ouvre la portière. Je ne reviendrai pas sur sa tenue de combat (voir photo) mais il y avait de quoi en déstabiliser plus d’un….

vlcsnap2011120521h53m03.png

C’est là que je commence à me dire qu’il faut que l’on soit à la hauteur car elle, elle est vraiment courageuse. Accepter le deal de venir passer une nuit sur le terrain avec des warriors du week end qu’elle ne connaissait ni de Dave ni des dents, Chapeau bas !!! Il est vrai que le label « Athos » est parait-il rassurant (aïe mes cheville sont en train de craquer mon 5.11) et le tout en mini short, collants résille et bottes…..

La route jusqu’à la war zone se déroule par un itinéraire détourné avec plusieurs manœuvres de diversion pour semer un éventuel poursuivant (mari jaloux par exemple). Les 5 dernier km se font en tout terrain. Vu que nous sommes sur notre terrain privé nous avons enfilé nos gilets et récupéré nos armes longues airsoft. Histoire d’avoir une contenance et quelque chose dans les mains.

 

La zone de recueil est bien sécurisée. Nous sortons du véhicule et je donne ma parka Agressor à Inqui car il commence à pleuvoir et il est hors de question qu’elle rentre à la maison avec un rhume. Nous rejoignons le bivouac dans le noir d’une nuit sans lune, juste à la lumière des cyalumes préalablement disposés au sol derrière des arbres pour baliser un chemin en zig zag vers le camp. Je sens Inqui me serrer un peu le bras à plusieurs reprises, il est certain que ces talons ne l’aident pas vraiment…mais elle ne se plaint pas, elle marche et suit l’équipe. Au bout de quelques minutes on repère la lueur d’un feu de camp (on a fait une petite entorse au tactique histoire de faire une pause avec notre invitée autour du feu et partager un moment de convivialité « terrain » avec elle). On arrive au contact du binôme de protection. J’aurai vraiment aimé filmer leur expression quand ils ont vu le colis….Je présente rapidement Inqui à la meute dont les langues pendent jusqu’au sol…. Je l’accompagne jusqu’à sa tente pour qu’elle puisse se mettre à l’aise et se changer . Nous avons disposé des vêtements chauds et du gore tex. Pour qu’elle puisse être un peu plus à l’aise et partager un moment de franche camaraderie « virile » avec nous sans être trop trempée. La pluie s’intensifie, nous aurions préféré de la neige.

On boit un petit coup autour du feu, les gardes sont réduites à 15 minutes. Tout le monde comme ça peut venir discuter et essayer de comprendre ce qu’une fille aussi « fille » faits avec nous. Cedr prépare des tournedos et des röstis grillés au feu de bois. Inqui visiblement se régale et tant mieux on lui doit bien ça. Puis vient l’heure du dodo. Nous raccompagnons notre invitée dans sa tente. Nous espérons tous qu’elle n’aura pas froid. Je lui ai préparé un matelas thermarest et un duvet -20° de l’US Army, un modèle collector qui doit bien peser 5 à 6kg de plumes d’oies….Les tours de garde s’organisent et le bivouac s’endort progressivement. Ne subsistent que les bruits de pas des sentinelles et certains ronflements non tactiques progressivement la nuit reprends ces droits.

PICT0806.JPG

Réveil à 6.00 pour nous on laisse 45 minutes de plus à Inqui. Nos bivouacs sont pliés en moins de temps qu’il ne faut pour le dire. Le café se prépare et notre VIP a même droit à un café (presque) au lit. Une fois n’est pas coutume. D’habitude c’est moi qui ai droit à ce traitement !!!

 

Nous levons le camp en 2 groupes : le premier plie le camp avec le matos collectif et se prépare à l’emporter vers le 4x4 l’autre escorte notre VIP jusqu’à un véhicule civil qui doit la récupérer à 9.30 sur un col plein nord. La progression se fera en tactique avec sac et arme. Je pense que notre Inqui ne craint pas grand-chose avec une pareille escorte de Centurions. Après une bonne heure de marche le col est en vue. L’équipe a un peu d’avance. Le véhicule se pointe à l’heure. Nous nous identifions par radio puis le col est sécurisé avec la Minimi et le TP. Inqui est récupérée et peut enfin rentrer à la maison….FINEX

 

Je tiens vraiment à remercier Inqui pour sa confiance et son courage. Ça me fait vraiment penser que notre groupe manque de filles….et enfin je suis assez fier de mes pax qui se sont très bien comporté et ça ce n’était pas gagné….

Partager cet article

Repost 0
Published by ATHOS - dans MILSIM
commenter cet article

commentaires

Romain 01/04/2012 16:56


La censure sévis par ici....

jigen 01/04/2012 12:29


sympa comme manip

Athos 31/03/2012 12:54


A refaire en poussant encore plus le tactique !!!

16 31/03/2012 12:25


En effet, superbe OP et encore bravo à Inqui pour sa participation (la pluie sans interruption du we nous avait bien fait douter)


Autre chose, cette synthèse n'évoque pas assez l'architecture raffinée et très élaborée des latrines faites spécialement pour notre invitée. Je tenais à rétablir cette vérité :D


Très bonne OP sous un vrai temps de commando !

Articles Récents

Catégories