Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Présentations

Le 22SAS12 est un groupe de reconstitution de Parachutiste SAS Français Libre et du 22eme régiment SAS anglais. Ce blog présente notre approche particulière de la reconstitution mais il s'adresse aussi à tous les passionnés des SAS. Nous parlons des opérations, des équipements mais aussi de littérature, de cinéma et de l'actualité. Crée en 2006, ce blog est devenu la première source francophone sur le "Regiment" !   
En savoir plus

22SAS12 is a group reenacting WW2 era Free French SAS paratroopers and the modern 22 SAS. This blog presents our particular approach of the reenactment but is also aimed at all people passionate about the SAS. We talk about operations, equipment but also about literature, cinema and the current events. Created in 2006, this blog has become the premier French-speaking source on the "Regiment" !

More information 

Recherche

12 juillet 2013 5 12 /07 /juillet /2013 03:04

Voici les collections relatives au SAS que nous avons pu admirer dans des musées. Nous avons souvent eu la chance de les découvrir en tenue comme à Pau ou à Bruxelles ou bien d'avoir droit à des visites privés en bonne compagnie. Il nous en reste encore beaucoup à découvrir comme celui de St Marcel mais nous vous en ferons profiter le moment venu.
Dans cette partie,vous découvrirez le résumé des journées du souvenir ou de reconstitution, nous n'avons pas participé à toutes mais des amis du groupe étaient présents et grâce à eux nous pouvons y assister virtuellement. Bien que la vocation du groupe n'est pas d'assister en tenue aux cérémonies ou simplement aux journées de reconstitution, nous prenons plaisir à rencontrer lors de ces week-end d'autres passionnées.

DSCN4128.JPG



Musées avec des collections SAS :

Musée de l'Armée aux Invalides : La collection SAS et missions Jedburgh de ce somptueux et riche musée parisien.

Imperial War Museum de Londres : Les vitrines consacrées au SAS du musée londonien.

Musée International des SAS Sennecey-Le-Grand : Petit musée ouvert en 2008 sur ce site historique.

Musée des parachutistes Pau : Il présente l'évolution du parachutisme militaire, belles vitrines SAS.

 

Musée de St Marcel : Visité en 2011 article à venir.

Musée de l'Armée Bruxelles : Visité en 2007, photos à venir.

Musée ligne KW Belgique : Un collection privé avec de nombreux objects SAS très rares.

 

Musée Bastogne Barrack : Le musée de la Bataille des Ardennes.

Musée de Villelongue : un musée de la résistance en Aveyron.

 

Musée de la résistance Limoges : musée moderne sur la résistance en Limousin.

 

1211---OP-Franklin 5002

Cérémonies, reconstitution historique :

 

Aout 2013 : Rassemblement Para Livinhac le Haut

Juillet 2013 : Opération Castle Five.

 

Novembre 2012 : Drill armement et camouflage.

Aout 2012 : Rassemblement Musée de l'Uniforme Livinhac Le Haut.

Février 2012 : Sortie Jeep SAS par grand froid.

 

Décembre 2011 : Sortie Jeep SAS sur le thème Ardennes.

Sennecey 2011 : Première visite et cérémonie en l'honneur des Anciens, un très grand moment.

 

Juin 2011 : Première sortie de l'équipe depuis des années avec une belle surprise.

 

Le chemin : Vidéo du court métrage.

Tournage 2009 : court métrage "Le chemin", une expérience nouvelle.

 

Hiver 2008 : patrouille SAS par grand froid.

 

Arnhem 2007 : Un pont trop loin, commémoration de Market Garden.

Sennecey 2007 : cérémonie annuelle au monument du SAS.

Beltring 2007 : la "Mecque" anglaise.

 

Francazal 2006 : le train parachutiste ouvre ses portes à Toulouse.

Florange 2006 : reconstitution multi-époques, souvenir de la libération de la ville.

Beltring 2006 : le plus grand rassemblement de véhicules militaires d'Europe.
 

Repost 0
Published by MENATOR - dans RECONSTITUTION
commenter cet article
28 mai 2013 2 28 /05 /mai /2013 19:50

Mise en application de notre séance d'initiation en condition dégradée à savoir sous des trombes d'eau durant un week-end.

Nous avons perdu du temps le premier jour à construire nos abris de branchages mais la récupération de matériaux secs ainsi que la réalisation d'un four et du feu était intéressante. Même sous un déluge, le feu est l'élément primordial,  nous avons pu faire cuire la nourriture, faire sécher les smocks,  nos réchauffer et booster notre moral .

 

0912.jpg

Le lendemain, petite leçon de topo, étalonnage du double pas, exercices avec le bouton-compas du kit survie.
Le tout était ludique et intéressant grâce à notre formidable professeur !

 

Repost 0
Published by KOURSK - dans MILSIM
commenter cet article
22 mai 2013 3 22 /05 /mai /2013 21:10

Ludovic JURION le directeur du Musée de l’Uniforme situé à Livinhac Le haut dans notre beau département a organisé le premier rassemblement intitulé « le bivouac » rassemblant les collectionneurs en uniformes et les propriétaires de véhicules militaire.

Une première dans notre département situé loin des champs de batailles du 20ème siècle et n’hébergeant pas de Régiments, pourtant de nombreux collectionneurs de la région plutôt discret et non structurés ont répondu présent.

Plusieurs groupes de qualité dont certains ont traversé la France se sont installés en bordure de fleuve dans un camp multi-époque, chacun aménageant son espace comme à l’époque représentée. Nous avions donc une tente de méharistes fin 19ème, un hôpital de campagne début du 20ème siècle, la popote des poilus, le bivouac des casques à pointe, le parking à véhicules de la Seconde Guerre Mondiale et pour finir un système de tranchées aménagées façon Indochine.

Le fait que nous soyons hors d’un champ de bataille historique ou d’un lieu de mémoire et que tous les participants aient été invité par l’organisateur sur le principe de l’ami de mes amis ont fait de ce bivouac, un lieu de convivialité extraordinaire. Le soutien actif de la Mairie de Livinhac et de l’ONAC dont nous saluons le directeur passionné ont aussi contribué au succès de cette première édition.

Voici un résumé photo non objectif puisqu’il n’y a principalement que nos « chouchous » avec les très beaux clichés de Koursk sur la période coloniale et Grande Guerre avec en particulier l'association Mémoire de Poilus :

225083_379212568818908_1689334335_n.jpg

185143_379214032152095_1911508643_n.jpg

554857_379212735485558_2050058018_n.jpg

199791 379212755485556 51445479 n

294475_379212682152230_506294851_n.jpg

304870_379213962152102_843632476_n.jpg

399730_379213988818766_1454499055_n.jpg

557549 379214085485423 885370333 n

549733_379212598818905_141017755_n.jpg

 

Le parking Seconde Guerre Mondiale avec une partie de la magnifique collection de François :

394558_379213525485479_819020183_n.jpg

223891_379213572152141_2060163212_n.jpg

226172_379213362152162_1199261798_n.jpg

539287_379213048818860_888959589_n.jpg

528128_379213392152159_1648926949_n.jpg

582709_379213605485471_989974318_n.jpg

 

Les trois voleurs de poules :

291994_379213298818835_763940947_n.jpg

549548_379213202152178_1182296286_n.jpg

394457 379213148818850 1002368116 n

293053_379214105485421_1181027901_n.jpg

547351_379214165485415_1276197540_n.jpg552129 379214302152068 655928753 n

426693_379213068818858_1598411593_n.jpg

Notre coup de coeur : le groupe thème Indo Les oies sauvages :

394431_379214068818758_1149043202_n.jpg

199176_379213675485464_229621062_n.jpg

304635_379212818818883_731905218_n.jpg

375776_379213728818792_1905850270_n.jpg

574872_379212995485532_1950935944_n.jpg

582828_379213755485456_2074841749_n.jpg

302_379213692152129_596569608_n.jpg

579843_379213638818801_1025824001_n.jpg

 

Merci à Ludovic pour sa disponibilité et sa gentillesse. Rendez-vous fin Aout 2013 pour la deuxième édition sur le thème du parachutisme militaire, en attendant Santé à tous ! 

419878_379213015485530_2065893633_n.jpg

 

En savoir plus sur le musée et organiser une visite :Site du Musée de l'Uniforme

Repost 0
Published by MENATOR - dans RECONSTITUTION
commenter cet article
20 mai 2013 1 20 /05 /mai /2013 17:49

Voici la descrition d'équipements utilisés par les hommes du Regiment ou de matériel relatif à une tenue anglaise :

Avon S10 : masque à gaz anglais

Bonnie-hat : chapeau de brousse très populaire et pratique en jungle.

 

Bottes Zéphyr : chaussures usage mixte de LOWA. 

Bottes LOWA : une des meilleures chaussures de montagne

Bottes Magnum Stealth : chaussures d'intervention

Bowman : réplique du micro-casque anglais

Cagoule S10 : ensemble pare-feu pour protéger le masque à gaz

Camouflage DPM desert : en savoir plus sur ce camouflage

Casque anti-bruit MSA Sordin : la référence en protection auditive

Catégories d'uniformes : mieux comprendre les uniformes britanniques

Chemise tropicale arktis A110 : idéal par temps chaud ou humide

Chest-rig : Le porte-chargeurs de poitrine léger et pratique fabriqué par Hihlander

CrossRig Arktis : la nouvelle génération de gilet modulable anglais

Gilet PLCE "battle vest" : le gilet d'assaut "issue"

Gilet d'assaut : la célèbre veste all arms dans une version fabriquée par Web-tex

GPS Nav 1000M : le GPS fabriqué par Magellan utilisé par Bravo Two Zero

Harnais Retikon : baudrier de rappel fabriqué par Singing Rock

Holster Paul Evers : célèbre holster en cuir utilisé par la "Pagoda troop"

Gants de vol RAF : célèbre gants en cuir "utilisé par le CRW

Guillie Suit Arktis 1607 : Support à la confection de sa propre tenue camouflée

Lampe frontale Tikka XP : simple mais indispensable, la qualité Petzl.

Land-rover CTW : en anglais, la voiture du groupe d'intervention.

Pantalon Arktis 1055 : ce n'est pas qu'un simple pantalon treillie.

 

Pantalon Haglof : modèle Rugged mountain pour le Low profile

Pantalon Taclite 5.11 : Pantalon pour tenue civile

 

Pantalon TDU 5.11 : Modèle multicam

Poche SAS Patt.58 : porte-chargeurs typique SAS pour M16

Medic pouch : poche médicale pour bergen fabriquée par web-tex

Rainshield Arktis : veste imperméable très légère.

 

Rations lyophilisées : comparatif de rations.

 

Sacoche Maxpedition : modèle Jumbo Versipack.

 

Sacoche 5.11 MOAB 10 : sac à dos une bretelle.

 

Sac Camelbak Trizip : une musette originale.


Sac raid Pack eagles : un sac trois jours en série très limitée.

 

Sac musette Kelty : modèle Strike 3500.

 

Sac cheminée : Tasmanian Tiger Operation Bag.

Stable belt : les ceintures régimentaire de l'armée britannique

Smock mod 84 : la veste des années 80.

 

Smock Arktis Mountain B211 :compromis entre Kommando et Sniper.


Smock Arktis kommando B221 : Version améliorée avec un grand emport.

Smock SASS Mk4 : une veste custom sur mesure.

 

Smock TacGear : un bon rapport qualité/prix.

Snugpack Snowstrom : ensemble pour grand froid exceptionnel.

 

Tenue SOD : ensemble de qualité made in Italy.

UBACS : nouvelle génération de vêtements portés en dessous d'un pare-éclat.

Uniforme N.13 : le barrack dress, la tenue de caserne.


SI vous souhaitez présenter un équipement particulier utilisé par les SAS n'hésitez pas à envoyer vos textes, ils seront publiés sous votre pseudo.

Repost 0
Published by MENATOR - dans EQUIPEMENTS
commenter cet article
15 mai 2013 3 15 /05 /mai /2013 19:00

01 copie

    Les stages de survie sont à la mode en ce moment, ce n’est pas que nous souhaitons être branché mais au hasard d’une formidable rencontre humaine, nous avons passé un petit week-end à la campagne à jouer aux copains des bois.

06 copie

 

Joël C. notre formateur a crée un programme de découverte et de prise de contact autour des bases à savoir : se chauffer, s’abriter et se nourrir.

Après un échange sur les différents kits d’évasion, nous sommes passé à l’atelier pratique sur le feu qui fut bien plus complexe que l’on peut le supposer. Ainsi, nous sommes vite rendu compte de la difficulté d’allumer un feu en situation dégradée.

Nous avons ensuite construit nos abris à partir d’une couverture de survie et de branchage. Le montage était ponctué de partage de très bons conseils pour travailler intelligemment.

La nuit tombante est venu le moment de se restaurer autour d’un four à pain et d’un poulet.

Après une nuit paisible grâce à une météo vraiment favorable, nous avons continué à échanger sur la vie en campagne et nous avons réalisé un atelier de piégeage.

02 copie

03 copie

04 copie

05 copieEn conclusion, ce fut un excellent week-end de découverte de la vie en campagne autour de personnes formidables qui fut d’autant plus agréable que la météo était très favorable.

Merci à Joël pour sa gentillesse et sa pédagogie. RDV en Septembre pour la mise en pratique !

 

07 copie

Repost 0
Published by MENATOR - dans MILSIM
commenter cet article
19 mars 2013 2 19 /03 /mars /2013 18:12

Voilà plus d’un an que je possède le CamelBak® Tri-Zip™.

J’avais craqué pour ce sac présenté sur le stand MP-SEC / Terräng à Eurosatory. À cette époque je cherchais un sac de contenance moyenne pour des sorties de 24 heures à 48 heures maximum avec un accès simple et rapide au compartiment central.

L’idée de devoir vider l’intégralité du sac pour accéder au contenu situé dans le fond ne me satisfaisait pas. C’est pour cela que le principe d’ouverture en Y m’a tout de suite plu par rapport aux sacs “cheminées”.

 

Avant de rentrer plus en détails dans la description du sac, voici les données techniques du fabriquant :

 

Données techniques :

  •  Poche réservoir : 3 L (livrée avec le sac)
  •  Volume total : 34 L
  •  Poids : 2,3 kg
  •  Dimensions: 510 x 331 x 293 mm
  •  Matériaux : Cordura 500D ®
  •  Couleurs : Noir, Multicam, Coyote, AUC

 


Aspect général extérieur :

Le Tri-Zip ™ que je vais vous présenter est de 2010 en couleur Coyote.


photo 1

Du sac, se dégage une impression de robustesse. Il est certain que Camelbak® maitrise la conception et la fabrication de ses produits.

Le sac présente en plus du compartiment central, deux poches latérales, une poche sur le dessus et évidemment la poche pour le réservoir. Les côtés, ainsi que la totalité de la surface principale, sont recouverts de passants MOLLE.

 

photo01


 

Photo 2

Sur la “façade” se trouvent deux sangles de compression, et sur la partie supérieure, un emplacement pour coller des patches. Au sommet, au niveau des bretelles se trouve une poignée de portage. 

Sur chaque côté sont positionnées des ouvertures (fermées par Velcro) permettant le passage d’antennes ou câbles. Ces orifices sont situés juste au-dessus des poches internes (nous y reviendrons plus tard). A côté des ces ouvertures se trouvent deux passants.

 

photo02


 

Photo 3

Dans le “dos”, sont positionnées quatre sorties pour le tuyaux du réservoir d’eau. Deux hautes et deux basses permettant de positionner le tuyaux en fonction de ses préférences.

 

photo03

 


Photo 4

Enfin, en dessous, se trouve un oeillet qui permet le drainage du sac et des deux rangées de passants MOLLE.

 

photo04

 


Photo 5

Maintenant que nous avons fait un tour général du propriétaire, entrons un peu dans les détails car ce sont les petits détails qui font de ce sac une réussite.

 

photo05

 

 

 

Le système de portage


Photo 6

Les bretelles sont larges, le rembourrage qui fait un bon centimètre d’épaisseur rend le sac confortable même chargé. Malgré le peu d’espacement entre chaque et une attache très centrale, les bretelles ne cisaillent pas le cou. Un des atouts majeurs de ce sac est son réglage de la hauteur des bretelles. Elles peuvent s’adapter à 99 % des morphologies. Le réglage se fait en quelques étapes très simples ne nécessitant pas de matériel.

 

Photo06

 


Photo 7

Il suffit de retirer l’armature du sac, accessible par le haut de la glisser entre le sac et les bretelles pour détacher le velcro.

Pour en terminer avec les bretelles, elles sont équipées d’une sangle de serrage et de deux clips permettant d’éjecter le sac rapidement si nécessaire.

La zone de contact dorsale du sac est en “mesh” pour une bonne aération. Contrairement aux bretelles, le rembourrage de cette zone est très léger. Pour le moment cela ne m’a jamais dérangé. Le plus gros point de friction : la zone lombaire, est composé d’un coussinet en “mesh” bien rembourré (env. 1 cm) qui vient assurer le confort de portage.

La ceinture amovible est large et coupée de façon ergonomique. Elle est rembourrée (mais n’est pas en “mesh”). Elle est fixée au sac via un système de Velcro situé derrière le coussinet lombaire.

 

photo07

 


Photo 8

La stabilité de la charge est assurée par des sangles de rappel. Bien ajusté, le sac sera complètement solidaire de vos mouvements.

 

photo08

 

 

 

Les poches extérieures


Pour ceux qui connaissaient les produits Camelbak®, ils ne seront pas surpris par la poche réservoir. C’est un compartiment avec une sangle d’accroche compatible avec les réservoir de la marque. Il est tout de même intéressant de noter que les coutures supérieures de la poche ne vont pas jusqu’au bord ce qui permet de ménager deux sorties supplémentaires (vers l’intérieur du sac) pour le tuyaux du réservoir. Si vous n’utilisez pas le réservoir ce compartiment est idéal pour y glisser des documents.

 

Photo 9

La poche supérieure à une ouverture assez grande pour être manipulée avec aisance même ganté. Le volume de la poche permet d’y votre “back-up” avec un ou deux chargeurs ainsi qu’une Arktis® Rainshield, par exemple.

 

photo09

 


Photo 10

La poche extérieure gauche a un volume pris sur le compartiment intérieur. La contenance de cette poche est idéale pour glisser une bouteille type Nalgene pour une source d’eau supplémentaire ou des accessoires d’hivers (gants, bonnet, shemagh...).

 

photo10

 


Photo 11

La poche extérieure droite est aménagée. Sur le côté du sac se trouve six compartiments avec un clip de rétention dans le plus grand (en plastique un peu “cheap”). Le plus petit compartiment est presque anecdotique. Du côté rabat se trouve trois emplacements pour des stylos et un pour une lampe torche.

 

photo11

 


Photo 12

Passons au plat de résistance, le volume principal. L’accès se fait par la fameuse fermeture en Y. Ce système permet d’ouvrir la poche soit comme un sac classique soit, après avoir ouvert les sangles de compressions, en “éventrant” le sac. Ainsi ouvert, il est possible d’accéder à tout le contenu du sac sans se lancer dans de la spéléologie.

 

photo12

 


Photo 13

Le compartiment central se divise en un volume non compartimenté, une poche collée au dos séparée par un élastique et deux deux poches internes zippées situées de part et d’autre du sac.

 

photo13

 


Photo 14

La poche arrière est idéale pour stocker du matériel nécessitant un accès rapide. En usage “urban”, elle peut facilement accueillir sans problème un laptop de 15” dans une housse Néoprène.

 

photo14

 

 

Photo 15

Chaque poche zippée est en filet. Elles sont prévues pour y mettre des coms ou des appareils numériques avec casque. Ces poches sont situées juste sous les orifices permettant de faire sortir un câble du sac.

 

photo15

 

 

Photo 16

Enfin, le compartiment central est équipé de deux sangles de compression ainsi que de boucles permettants de “drisser” des affaires si nécessaire.

 

photo16

 

 

Photo 17

Son volume permet d’y glisser crosse repliée une réplique de SCAR MK-16, version canon court.

 

photo17

 


En conclusion

Le Camelbak® Tri-Zip™ est un sac bien pensé et bien réalisé. Pour 279 € (prix internet Terräng en février 2013) c’est un excellent investissement sur le long terme.

Le sac est confortable, il est vraiment solidaire du corps une fois qu’il a bien été réglé.

Sa forme trapézoïdale fait qu’il n’augmente pas de façon démesurée l’encombrement du tronc du porteur se faisant presque un candidat idéal pour la montagne.

Le contenu est facilement accessible grâce à la fermeture en Y. Le fond ne s’ouvrant pas, même complètement ouvert, il y a peu de risque de voir le contenu du sac se répandre à terre. 

 

Les points négatifs que nous pouvons relever :

En bidouillant un peu on peut se servir de la sangle de compression supérieure pour emprisonner les boucles de la fermeture. Mais un système pour les sécuriser aurait été le bienvenu. 

Quelques litres utilisables de plus n’auraient pas été de trop. Le fait que les poches latérales prennent le volume sur le compartiment central est dommage. Même si je comprends ce choix qui a sûrement été fait de façon à minimiser l’encombrement extérieur du sac. Ce sac est idéal pour 24 heures toute saison et, en poussant un peu, 48 heures en été si le “kit nuit” n’est pas trop encombrant.

Quitte à mettre du MOLLE partout, j’en aurai mis à l’intérieur aussi afin de pouvoir aménager, si nécessaire, le volume interne.


Repost 0
Published by HIDE - dans EQUIPEMENTS
commenter cet article
4 février 2013 1 04 /02 /février /2013 18:25

Adepte des randonnées en plein air du week-end et toujours à la recherche d’un maximum de confort, j’essaie de trouver l’équilibre entre aliments pratiques, bons, facilement réchauffables et pas trop consommateurs d’eau… J’ai donc déjà fait le tour des rations AF avec leur plats en conserves métalliques que l’on peut manger froid ou chaud après réchauffe sur le petit réchaud à pastilles d’alcool fourni (sur le gaz, ça crame la boite !!!), les sachets lyo de Décathlon et du Vieux Campeur (ces dernier ressemblent étrangement à ceux en vente sur le site nommé plus bas) et les MRE (meal ready to eat). Si les premiers ne sont pas très bon (5/10 sur mon échelle perso) ils sont quand même fort corrects et surtout l’ensemble de la ration correspondant à 24h pour un prix défiant toute concurrence. Les sachets Lyo sont intéressants mais nécessitent quand même pas mal d’eau et il faut devenir rapidement « expert » pour ne pas sous ou surdoser. En effet, on peut se retrouver avec une soupe ou de la poudre… D’un point de vue goût, je dirais 6/10.


1° photo : repas auto chauffant –plat de ration AF – repas lyo de Decath

 

MRE-Photo 1


Un ami m’a envoyé le lien de ce site internet http://www.lyophilise.fr . J’avais découvert et testé les MRE US il y a quelques mois (par l’intermédiaire d’un autre ami, le célèbre Cédryx qui, si je ne le cite pas, va pourrir cette review) et j’avais  été déçu par l’aspect gustatif des plats (en bref, pas bons : 1/10) et le fait que les plats tiédissaient plus qu’ils ne chauffaient...

Donc, j’ai pris mon courage à 2 mains et j’ai commandé, en vue de test, 3 plats (pas des menus mais des plats uniques). Je suis assez grand et gourmand pour compléter les plats auto-chauffants par du saucisson, des desserts de fruits secs, etc.

 

Mon choix s’est porté sur un petit-déjeuner anglais (j’adoooore les œufs brouillés, le bacon et les baked beans), des pâtes bolo et des boulettes de bœuf à la tomate et pâtes.


Photo 2 : la commande avec les plats, une carte avec un petit mot gentil de la préparatrice (Marie ;) ), la facture et une petite revue sur les sports nautiques.

 

MRE-Photo-2.jpg


Pour le moment je n’ai testé que le petit-dej' et en brunch…

Le menu est livré dans une pochette.


Photo 3 : un menu ouvert

 

MRE-Photo-3.jpg


Le sachet se compose du plat proprement dit, d’un sachet doseur, d’une cuiller, d’un sachet avec le « pads » chauffant, un sachet qui servira de poubelle et un sachet d’eau ( ?) le repas est autonome du transport jusqu’à sa fin de vie dans la poubelle. L’explication est en français et en anglais. C’est relativement simple et j’y suis arrivé tout seul comme un grand. Il faut placer le repas sur les pads dans le grand sachet, on verse l’eau, on réserve (je regarde les émissions de cuisine à la TV…) à plat (ça fume)et on attend 10/12 minutes et c’est…..prêt oui, mais c’est chaud, vraiment chaud, pas bouillant à se brûler, mais chaud pour pouvoir le consommer confortablement. Pour notre essai il faisait  -3°C… Donc, mon prochain pique-nique au ski se fera avec ce type de repas…


Photo 4 : le sachet "réactionne" chimiquement (la photo ne montre pas la fumée de condensation... mais attention à ne pas mettre son nez dessus : ça sent la chimie...)

 

MRE-Photo-4.jpg

 

Et maintenant dernière question : est-ce que c’est bon ? Eh bien oui c’est bon ! c’est chaud, ça n’a pas le goût de «conserve» je me suis régalé et je n’ai pas eu faim de l’après-midi…


Photo 5 : mon british breakfast..dpm et pull commando anglais obligent…

 

MRE-Photo-5.jpg


J’ai donc transformé mon essai : j’ai trouvé des repas bons, pratiques, économes en eau, pouvant se manger froid, ne tenant pas de place dans le sac, on regroupe tout dans le sachet  à la fin donc on a très peu de déchets… Seul bémol, le prix :  entre 7 et 8€ (+port) je pense que ça les vaut…

Vous pouvez aller sur leur site faire un petit tour il y a plein de rubriques pouvant intéresser plein de monde ayant des activités différentes :  www.lyophilise.fr et même suivre leur Facebook.

 

À très bientôt dans la verte, je vais même tester une prochaine fois le café auto-chauffant, mais j’ai peur de vexer mon ordonnance… ;)

Repost 0
Published by ATHOS - dans EQUIPEMENTS
commenter cet article
15 novembre 2012 4 15 /11 /novembre /2012 13:52

01.jpg

 

 

Chaque raid montre les failles et les axes de travail à développer, un mois après 0512, nous avons donc organisé une séance de drill combat pour corriger les faiblesses.

Dans le cadre de notre activité airsoft et avec quelques drills annuels, on travaille simplement sur du feu et mouvement très basique mais qui reste efficace.

 

02 copie

 

La prochaine sortie de l’équipe étant orientée vers la survie, nous en aussi profité pour partager nos conseils et avis sur les différents kits de survie. Aidé en cela par la pluie et un sol détrempé, nous avons crée un bivouac de fortune et essayé de faire du feu en condition dégradée.

Profitant d’une décharge sauvage à proximité de notre foret, nous avons ramené sacs plastiques, bâche, sceau, bois, pailles et autres saletés bien pratique pour apporter du confort sur notre bivouac de fortune.

Une vieille habitude de maraudage que l’on entretient…

Repost 0
Published by MENATOR - dans MILSIM
commenter cet article
13 novembre 2012 2 13 /11 /novembre /2012 22:17

Nous vous présentons le Saint Graal du manuel d'observation et de surveillance en milieu rural.

CROPS.JPG

Il s'agit d'un pavé de 560 pages en anglais avec 1500 photos couleur et schémas détaillants les procédures pour une mission rens en milieu rural.

L'auteur Ben Wall partage de matière très claire et didactique son savoir-faire en ce domaine. Il enrichit de plus son manuel de nombreux trucs et astuces percutants.

Nous ne détaillerons pas le contenu car c'est simplement à l'heure actuelle le meilleur livre en la matière.

Que les non anglophones se rassurent, l'ensemble reste aisément compréhensible.

Pour le commander : http://www.crops.uk.com/training-manual/

Repost 0
Published by MENATOR - dans LIVRES -CINE -1-6
commenter cet article
8 octobre 2012 1 08 /10 /octobre /2012 19:30

affiche bastogne

Un de mes voyages pros en Belgique m’a amené à découvrir le musée des « Bastogne Barracks ».

Ce musée est bien entendu dédié à la bataille des Ardennes et plus particulièrement à la 101° Airborn et au siège de Bastogne en décembre 44 par les troupes allemandes.

On est accueilli sur place par des cadres de l’armée belge en uniforme qui vous servent de guide dans cette authentique caserne qui a abrité le PC du Général Mac Auliffe.

Notre guide à l’instar de ces collègues est un véritable passionné d’histoire et est collectionneur lui-même. Au fil de la visite ponctuée d’anecdote d’époques, de détail sur la récupération de certains objets et de la véritable histoire de cette bataille. Il y a des objets appartenant au musée ainsi que des objets des collections personnelles des guides.

vitrine-1.jpg

vitrine-2.jpg

Le souci du détail est poussé à l’extrême avec tous les accessoires et articles que pouvait emporter les soldats.

Comme tous les collectionneurs aiment le faire remarquer en se démarquant des articles vus de partout, il y a des particularités évoquées comme les parachutes orange et blancs. Qui sait ce qu’ils portaient ?

parachute-orange.jpg

On passe dans les caves avec des dioramas grandeur nature représentant le bureau du général au moment du fameux « nuts!!! » :

bureau-Mac-Auliff.jpg

Une salle de repos :

salle-de-repos.jpg

La salle de trans, une cuisine, une salle à manger etc…. puis des salles d’expositions avec des vitrines plus riches les unes que les autres et des pièces d’artillerie.

Il y a même une scène (le repas de noël) reproduit in situ d’après la photo d’origine

photo-diner-original.jpg

diner-de-noel44.jpg

La visite se termine dans un hangar avec des véhicules et chars d’époque ayant participés à la batailles ou provenant du musée de l’armée belge (entre autre T34 et char Staline….)

hangar.jpg

Et cerise sur le gâteau nous avons eu accès aux ateliers de réparation et de rénovation avec un joli char presque terminé

char-brit-2ww.jpg

Je tiens à remercier notre guide Olivier qui s’étant aperçu que nous étions de vrais passionnés (nous étions 3 et seulement 3) a fait durer la visite prêt de 2h….

Je ne saurai que vous conseiller de prendre le temps si vous êtes dans la région de visiter les Bastogne Barracks

 

Plus d'informations pour organiser votre visite : site officiel

 

Repost 0
Published by ATHOS - dans RECONSTITUTION
commenter cet article

Articles Récents

Catégories