Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Présentations

Le 22SAS12 est un groupe de reconstitution de Parachutiste SAS Français Libre et du 22eme régiment SAS anglais. Ce blog présente notre approche particulière de la reconstitution mais il s'adresse aussi à tous les passionnés des SAS. Nous parlons des opérations, des équipements mais aussi de littérature, de cinéma et de l'actualité. Crée en 2006, ce blog est devenu la première source francophone sur le "Regiment" !   
En savoir plus

22SAS12 is a group reenacting WW2 era Free French SAS paratroopers and the modern 22 SAS. This blog presents our particular approach of the reenactment but is also aimed at all people passionate about the SAS. We talk about operations, equipment but also about literature, cinema and the current events. Created in 2006, this blog has become the premier French-speaking source on the "Regiment" !

More information 

Recherche

3 novembre 2006 5 03 /11 /novembre /2006 11:42

 Voici une présentation du Cpt Tonton Ryan aka Romain un collectionneur SAS :

- Bonjour romain peux-tu te présenter en quelques lignes :

Bonjour, je suis Romain S., né le 25 mars 1988, étudiant en réseau et télécom à Valence. Toujours célibataire. Je suis passionné d'histoire et d'équipement militaire depuis 5 années environ. J'ai découvert la reconstitution par l'intermédiaire de France Airsoft où j'ai rencontré de personnes trés intéressantes. Par la suite l'équipe du 22sas12 m'a lancé dans la reconstitution SAS et je vous en remercie.

- Justement pourrais-tu nous dire quelques mots sur le blog :

J'ai peu de critiques qui pourraient vous faire avancer. D'un point de vue information, c'est irréprochable : on sait à peu prés "tout ce qui concerne" le "Regiment" (cinéma, airsoft, documentaire etc... ) , avec des infos parfois originales. De jolies photos, merci à Koursk encore une fois. Une MAJ réguliere.

- Qu'est-ce qui te plait dans l'univers du SAS ?

 C'est un peu compliqué. Je suis avant tout passionné du monde militaire. A 18 ans j'ai voulu intégrer une prépa parachutiste, j'ai envoyé mon dossier médical et malheureusement j'ai été classé inapte à l'engagement suite a une probleme d'audition trop important. Depuis, j'aimerais retoucher l'armée en tant que civil, pourquoi pas la DGA. Les FS m'ont toujours intéressé. Mon rêve aurait été d'intégrer tout type d'unité du COS, étant attiré par le parachutisme, J'avais déjà commencé à me tourner vers les "who dares wins français" à l'époque.

Depuis je m'intéresse et m'informe sur l'univers des FS. Pourquoi avoir choisi les SAS ? Je ne sais pas.. je leur ai trouvé un "charme", une histoire que je connaissais un petit peu et qui méritait d'être représenté. Et puis ce sont les précurseurs.

- Peux-tu nous dire quelques mots sur l'action des SAS dans ta région durant le Second Conflit Mondial ?

J'habite en Bourgogne, Saone et Loire exactement. Lieu où les sas français on effectivement été présent. Le but de cette opération était de troubler la retraite des allemands venant de la Provence et de Normandie. Ainsi le 3ème SAS devait donc mener des missions d'harcelement de convois, alimenter la résistance en armement, couper les moyens de communication, sabotage etc...

Je peux vous relater, l'évênement de Sennecey Le Grand où 3 jeeps foncerent au petit matin dans la rue principale, pour tirer sur les allemands qui se préparairnt à reparitr vers le Nord. Un acte qui demande un courage et une audace remarquable. Tous les occupants de la jeep durent faire demi tour (une présence trop importante d'allemands auraient bouché l'évacuation des jeeps), malheureusement n'agissant plus sous l'effet de la surprise les 3 jeeps furent détruites. Seul un membre des sas a réussi à s'échapper.( il me semble)

photo de la cérémonie prise par Romain

Désormais, chaque 4 Septembre, une cérémonie au mémorial de Sennecey Le Grand est organisée. Cérémonie malheureusement peu connu où la plupart des anciens sont présents. Où David STIRLING fut présent et aujourd'hui des personnalités importantes tel le Ministre de la Défense il y a 2 ans et le 22sas l'année derniere. Ce site a été choisi comme celui qui représente l'action des SAS pendant la Seconde Guerre Mondiale en France. Au plus grand regret des organisateurs et des anciens peu de monde sont présents chaque année

- Quels sont tes projets pour 2007 ?

D'un point de vue reconstitution, pourquoi pas enfin commencer une tenue du 3ème sas français et finir celle du 22sas dans les falklands. L'évênement de Beltring dépendra de mon budget, je serais surement présents à l'OP "desert snake" organisée par une équipe milsim bordelaise sur un thème Afghanistan. Et enfin la rencontre avec le groupe Rhône (Athos) pratiquant un airsoft poussé, groupe qui à mon a vis nous apportera beaucoup de bonnes choses cette année.

 

 

- Un dernier mot pour conclure ?

Je remercie déjà l'équipe du 22sas12 sans qui je n'aurais pas découvert ce petit monde et votre blog sur les SAS unique en France. Je ne peux ne pas citer France Airsoft où j'ai découvert de fins connaisseurs en matière de Gear (Rio4, Lskiv, Rsoftokz, Raid) et d'autres tel Blackteam6 (stephan sur ce blog). Je vous souhaite à tous une bonne continuation et de bonnes émotions dans la verte.

Repost 0
Published by MENATOR - dans INTERVIEWS
commenter cet article
18 octobre 2006 3 18 /10 /octobre /2006 23:51

 Je vous parlais dans un précédent article de l'affaire du vol British Airway 149 londres- Kuala lumpur qui fit une escale non prévue sur le tarmac de l'aéroport de Koweit City au matin du 2 Août 1990 quelques minutes après l'invasion du pays par les forces irakiennes. Les passagers furent fait prisonniers et servirent comme bouclier humain, certains durant plus de trois mois. Pourquoi la compagnie BA a fait cette escale alors que le monde entier s'attendait à une attaque irakienne ?

A bord de ce vol, il y avait des membres des services spéciaux anglais qui disparurent à l'atterrissage. Les passagers portèrent plaintes contre le gouvernement anglais et en 1996, ils furent indemnisés. Par exemple, les 61 passagers français reçurent 50.000 £ de British Airway. L'affaire semblait classé mais le 16 Octobre 2006, l'association des passagers et de l'équipage du vol149 a fait une conférence de presse où elle demande une nouvelle enquète pour éclaircir cette affaire. Voici pour résumer ce qui nous savons :

Les mystérieux passagers étaient au nombre de neuf. Il a été question dans un premier temps de membres du 22SAS ce qui a été nié par la suite par l'ancien Premier Ministre John Major. Comme on l'accusait à l'époque d'avoir transporté des militaires sur un vol civil il s'était défendu en précisant qu'il s'agissait de membres des services secrets.

On a donc parlé de personnels du MI-6 (service d'espionnage à l'étranger, la DGSE anglaise). D'après Stephen Davis, elle a été planifié avec l'aide de l'ambassade anglaise et l'antenne locale du MI-6 avec des hommes de ce service ce qui a permis au Premier Ministre britannique de ne pas mentir en disant que l'avion n'avait pas été utilisé pour infiltrer des militaires (en réponses aux rumeurs impliquant les SAS), car les infiltrés n'avaient pas le statut de militaires. Des soldats irakiens avaient été signalé aux abords de l'aéroport  mais les services anglais avaient garanti la sécurité de l'atterrissage du Boeing 747.

Avant l'arrivé des soldats irakiens, les neufs hommes ont quitté le tarmac et on rejoint les faubourgs de la ville pour étudier les mouvements de troupes irakiens et d'organiser la résistance kowetienne. D'après Stephen Davis, leur travail fut d'une grande utilité mais il dénonce aujourd'hui les mensonges d'état et souhaite comme les passagers que la vérité soit enfin dite sur cette affaire.


source :
presse anglaise du 16 et 17 Octobre 2006

Invasion du Koweit : http://22sas12.over-blog.com/article-1881728.html

Repost 0
Published by MENATOR - dans 1952-2000
commenter cet article
8 octobre 2006 7 08 /10 /octobre /2006 23:49

C'est sous un magnifique soleil que l'Armée de Terre a ouvert sa base du Régiment du Train Parachutiste de Francazal aux toulousains venus nombreux, très nombreux... Ma première surprise fut donc le public venu en masse pour ces deux jours de démonstration. Ma deuxième vint de l'organisation sans faille de l'évênement.

Les bérêts rouge ont montré leur savoir-faire en opérant plusieurs lachés de matériel et des sauts de précision sur la place d'arme. Il y a eu des démonstrations de combat au corps à corps, de déminage et de chiens de combats.

Il y avait de nombreux stands très ludiques. Je me suis attardé sur celui de la préparation minutieuse des parachutes. On nous a bien expliqué le fonctionnement et son historique avec de très nombreux modèles.

J'ai papeauté au stand de l'amicale avec des anciens de l'Indo peu avare en détail sur le Ju52.

Une association toulousaine de restauration de matériel militaire avait exposé une vingtaine de véhicules US dont les classiques :

GMC

Harley Davidson WLA

Dodge WC

et une dizaine de Jeep principalement des hotchiss 201

J'ai donc pris contact avec cette association orientée principalement vers la restauration des fois qu'un propriétaire recherche un équipage pour une future jeep SAS... Certains de ces propriétaires portaient des tenues de para ... américain de la 82nd AB.

PS Je suis parti à la recherche de la piscine pour Nicolas mais je ne l'ai pas trouvé.

Repost 0
Published by MENATOR - dans RECONSTITUTION
commenter cet article
3 octobre 2006 2 03 /10 /octobre /2006 13:26

Voici une petite série de photos prises ce week-end du 1er Octobre 2006 lors d'une partie d'airsoft dans la région d'Aurillac sur un terrain urbain grandiose avec une foule de joueurs très sympathiques. Nous nous sommes couvert de pakols bien que l'ambiance soit plutôt tropicale, il a plut et les températures étaient élévées. Nous avons eu plaisir à revoir l'ami Fada de l'OMEO avec qui nous avons constitué une unité conjointe "US et UK special forces".

Menator et Koursk

Menator en mouvement

Avec Fada de l'OMEO

"task force black" avec Fada

Voici une photo aérienne de ce magnifique terrain qui vous permettra d'imaginer le plaisir d'évoluer sur ce genre de site :

Voici la fin de la série de photos:

"Task force black" avec Koursk, Menator et Fada 

Fada en action*

Dark en tenue desert allemande

L'un des organisateurs répondant au doux pseudo de Oui-Oui fêtait ses 25ans au champagne :

Beret sable et "bluebelt" étaient donc de rigueur pour la célébration

Fada au repos*

Merci encore aux organisateurs, on espère revenir bientôt.

Pour terminer, j'ai un message personnel pour Koursk la nouvelle recrue :

Lorsque Frog dit "je ne lave pas mes tenues", il a oublié de préciser qu'après une marche de nuit pluvieuse, il les fais sécher avant de les entreposer afin d'éviter de puer la hyène galeuse et de transformer une zone neutre en terrier de charognards. ;)

 

Repost 0
Published by MENATOR - dans MILSIM
commenter cet article
27 septembre 2006 3 27 /09 /septembre /2006 19:27

On parlait souvent du "pistolet qui tire dans le coin" comme d'un gadget ou accessoire futuriste. Les israeliens, les premiers, avaient développé ce programme. les allemands puis les américains lorgnent eux-aussi sur ce système. Le MoD anglais vient de le valider après une série de tests concluants faits à Copehill Down. Le "Cornershot weapon " devrait donc prochainement rentrer en service, il sera très utile lors des combats rapprochés en zone urbaine.

Vidéo de démonstration : http://www.golangroup.com/CornerShot.html
Repost 0
Published by MENATOR - dans 2001-2012
commenter cet article
26 septembre 2006 2 26 /09 /septembre /2006 14:28

Je publie en intrégralité un article très intéressant sur les 4X4  land Rover qui furent aménagés pour le "CRW wings" l'unité anti-terroriste du SAS. Rio4 a trouvé cet article dans la revue anglaise "Land Rover Monthly" . Si vous le désirez, je pourrai m'atteler à une traduction en français. Si vous possédez ce genre de véhicule ou que vous en recherchez un n'hésitez pas à nous donner votre avis en commentaire.

Article original : http://www.lrm.co.uk/archive/Range%20Rover/SAS%20RR.html

The professionals
from the earliest days of Range Rover production, the vehicle was selected as a supreme off-roader by Britain’s special forces

‘D Squadron were on the Anti-Terrorist Team. This was lucky because I was looking forward to getting out of the ‘green’ kit and learning a different soldiering skill. As I walked to the Squadron office I could see a building with several garage doors. This must be the place, I thought. The doors were open, it was a hive of activity, blokes running all around the place. Weapons of all descriptions were out on pallets, and equipment I had never seen before was stacked up along the walls. A Range Rover was in every hangar doorway.’
Nigel ‘Spud’ Ely, For Queen and Country

On September 5, 1972, the world watched helplessly as a Palestinian terrorist group massacred Israeli athletes taken hostage in a raid on the competitors’ accommodation at the Munich Olympics. West German police sharpshooters had tried to kill the terrorists in an attempt to prevent them leaving the country with their nine captives, but a lack of training and experience saw the operation turn into a fiasco.
Within days, British Prime Minister Edward Heath and his cabinet had authorised the formation of a specialist army unit to counter any future similar outrage in the UK, and the job was turned over to 22 Regiment of the Special Air Service (22 SAS). This unconventional military formation had already been operating a small ‘Counter Revolutionary Warfare’ cell for a number of years, but the new terrorist situation now allowed them access to all the funding they needed to get the job done. One of their first purchases would be a small fleet of Range Rovers.
Of all the military Land Rover vehicles and variants that I have covered over the last two decades, the SAS Range Rovers have been the most difficult to find accurate information about. The Ministry of Defence has a strict policy of not discussing our Special Forces, of which 22 SAS is just one of a number, and it will neither confirm nor deny just about every question asked on the subject. It also hammers home this message to the many companies which officially supply specialist equipment to these clandestine units, with the result that they too refuse to answer questions point blank, even when the evidence is staring everyone in the face.

snippets of information
As a rule of thumb, whenever I am told by a military sales rep that “our product is used by the SAS”, I take his comments with a shovel of salt, as those who do supply seldom speak about it. However, in a democracy no organisation can maintain complete secrecy, and odd little snippets of information are bound to leak out. Anything you read in this article is based on personal observation or on published facts and photographs, corroborated by conversations on the subject with a number of high profile former SAS troopers and non-commissioned officer authors, who it has been my pleasure to interview over the last five years or so.
The best source of original information on the SAS Range Rovers is former SAS Sergeant Barry Davies who, along with Major Alistair Morrison, helped Germany’s new GSG-9 anti-terrorist unit with the successful operation to free terrorist captives held on a hijacked aircraft at Mogadishu in 1977. In his book Complete Encyclopedia of the SAS Barry says that when the anti-terrorist teams were formed in November 1972: “The government sanctioned the purchase of six Range Rovers, and a team of SAS soldiers was sent to the factory to collect them directly from the assembly line”. At this time, the Range Rover had been in production for under two years, but it had already established a reputation for being the best vehicle for combined on-road and off-road use.
 
 
ladder chassis
In most anticipated scenarios the CRW assault teams would need to travel quickly by road to near the scene of an incident, and once there possibly traverse rough or difficult terrain. So the, then new, Range Rover with its powerful V8 engine was simply the only vehicle for the job. As a bonus, because it had a traditional ladder chassis like the Land Rover, it could also be easily lashed down for transportation inside the C-130 Hercules and flown anywhere in the world.
These first six Range Rovers were standard specification two-door vehicles. Although relatively ostentatious, as few of the public were aware of the nature of the SAS in those days, their use did not attract undue attention. However, the London Iranian Embassy siege of 1980 would see Britain’s men in black come to worldwide prominence as they successfully rescued more than twenty hostages and killed five out of six terrorists, under the gaze of television news cameras transmitting live around the globe.
Range Rovers were used to transport the initial response teams, which were literally on standby to move within minutes of an alert, from the regiment’s former headquarters in Hereford to the London incident scene.
In the mid-eighties, the four-door Range Rover was taken on-strength by the regiment, and around about the same time a demountable assault platform and ladder system was added. In a personal photographic collection that I have seen, earlier two-door vehicles can be seen during an aircraft assault training exercise. In this instance, SAS troopers in full riot gear are sitting on the tailgate, carrying loose aluminium ladders to access the fuselage. This method was both basic and time-wasting, so the idea of mounting aluminium bonnet and roof platforms, to which ladders could be securely attached, was conceived.
Later versions of these platforms, which are now used by police and military counter-terrorist teams around the world, would incorporate running boards for personnel to hang onto the sides during fast assaults, banks of ladders to allow aircraft escape doors, low roofs or first floor balconies to be assaulted directly and collapsible guard rails to allow operatives to stand upright atop vehicles moving at high speed. Barry Davies published the best genuine photographs (beware that many other pictures are reconstructions) of Range Rovers with assault platforms fitted in his 1996 book SAS, The Illustrated History. One of these photos, dated 1992, is of a group photo of nineteen personnel sitting on and standing between a pair of black or very dark blue E-registration Range Rovers.

roll cages
Many published sources mention that the SAS Range Rovers were fitted with roll cages. Clearly, as the first vehicles were taken straight from the Solihull production line, they would not have had them fitted as standard, but later batches of vehicles certainly were equipped with internal cages from new. However, these were so discreetly fitted that it is difficult to spot them on photographs, and indeed one writer on this topic in another Land Rover magazine seems not to have even noticed the cage when driving one of them, as he makes no comment whatsoever on this subject. To those who knew what they were looking for, it is the internal roll cage and the bumper mounts for the assault platform, plus occasionally the fitting of discrete extra communications antennae, that gave away the owners of otherwise standard appearance Range Rovers.
As far as can be determined, the last Range Rovers were ordered by the SAS just prior to completion of production of the original shape vehicle. Shortly after this, another road-biased Land Rover variant was officially taken on-strength by the SAS. The reason why this batch of very late model Classics was procured instead of new-shape vehicles is entirely logical. The new P38A was primarily a high specification executive transport, and a pair of these out and about carrying four denim-clad, desert boot shod, moustachioed troopers apiece would have attracted the media spotlight like moths to a candle.
There is probably no way of knowing just how many Range Rovers have been used by the SAS over the past three decades – almost every one of them has been quietly and cautiously disposed of due to the sensitivity of their role. In the late eighties I saw a couple of the two-door versions leading another life in a vehicle depot not too far from the British mainland, and it is possible that others followed this route when their time was up with the Counter Revolutionary Warfare teams, but details of this may not come out in the foreseeable future. However, with the other vehicle model having superseded the Range Rover in the mid-nineties, what we assume to be the final batch of SAS Classics was released for public auction around March 2001. A small number of slightly earlier classics had been sold off prior to this, but the batch of four which came out at BCA Newport has the latest chassis numbers of which LRM is aware.

anonymous-looking
Classified by the military as Car Utility 4x4 3.9 Litre V8 Petrol Range Rover, the four vehicles bearing the call-signs TAC71 to TAC74 carried military registration numbers in the batch EV70AA to EV73AA, though not in any particular order, and had chassis numbers in the MA662### series. They also had random anonymous-looking civilian number plates, which they would have carried while in the UK. Body colours varied and were standard shades, though not ones current for the Classic series at time of manufacture. Two were blue, one was green and the fourth was red – the latter being Rioja Red Micatallic, to be precise. It is known that Land Rover’s Special Vehicles department did the conversion work. From the release paperwork, we know that the vehicles entered service in early January 1996 and were cast, which is the military term for taken off active service, in late March 2001, having clocked up annual mileages averaging around 10-12,000.
slightly deformed

Other than the two receiving sockets on the bumper, which would have held the support legs for the section of demountable assault platform over the bonnet, there is little external sign that these Range Rovers are anything other than civilian vehicles. The keen eye will spot that the roof gutters are deformed at the points where the roof section of the assault platform was supported, but such deformation could easily have been done by any heavy roof rack. The door panels are also slightly deformed where the struts for the lower ladders would have come in contact. As previously mentioned, the Safety Devices roll cage is sufficiently discreet as to pass almost unnoticed, and the load compartment safety guard can pass for a dog grille.
Less noticeable changes included Southdown steering and axle guards for underside protection and a run-flat tyre system fitted to Discovery wheels. Though disconnected before disposal, the headlights had a police-style occulting switch unit and 120 decibel two-tone horns were fitted. Switches for infrared lights were also fitted, though the lights themselves were removed, and the vehicles also carried twin batteries with a split charging system. One other minor, but very necessary extra, was the stalk-mounted map light for the front passenger. Finally, a heavy duty tow pack and up-rated anti-roll bars were supplied.
With the help of Dave Wilson (EV71AA), who owns the red right hand drive vehicle, we tracked down second owner Ian Birchall (EV70AA), of Tearles Jungle Garage near Preston, and brought two of the four together again for a few hours. At the time a third vehicle (EV72AA) from the batch was being offered for sale by a Hereford garage. We have temporarily lost track of the fourth, but hopefully somebody reading this will be able to put us in touch with the present owner.



impressive
Finally, the question you have all been asking – what has been done to these Range Rovers on the performance side? To be frank, we don’t actually know, and to say otherwise would be silly. Even now, nearly two years after release, the engines are remarkably powerful, and they have very evidently been doctored. Dave has added an LPG conversion to his, and in this mode the vehicle is no slouch, but when run on petrol it almost takes off. As Nick is the Rangey expert, having written his first book on the topic when only thirteen and owned a left-hand-drive two-door Range Rover as soon as he was old enough to get it insured, I let him take to the wheel. “Impressive”, was his understated comment as the keys were prised out of his clenched fist at the end of the day.
Unfortunately, the guidelines on reporting Special Forces activities laid down by the Defence Advisory Committee prevent us delving much further into the secretive world in which these vehicles performed. However, it is now no great secret that Britain’s military elite quickly appreciated the benefits of the Range Rover right from the outset, but what is so surprising is that they stayed loyal to the same model for nearly thirty years when they, of all people, had the funding and political clout to procure any vehicle they wanted or needed.
 

article sur le "CTW wings" : http://22sas12.over-blog.com/article-2513242.html

structure du 22SAS : http://22sas12.over-blog.com/article-2502672.html

Repost 0
Published by LandRoverMag - dans EQUIPEMENTS
commenter cet article
21 septembre 2006 4 21 /09 /septembre /2006 15:47

Cette technique est intéressante pour assouplir et enrichir le cuir. Je la tiens de mon père qui utilise l'huile Pied de Boeuf pour redonner une nouvelle vie aux vieux harnais d'attelage.

Les chaussures en cuir neuve ou bien ancienne en croute de cuir sont "dures à casser". cette technique va vous permettre de les entretenir convenablement mais surtout de gagner du confort.

brodequin anglais en état neuf non "cassé"

Le matériel :

 Vous trouverez l'huile dans une jardinerie ou une boutique agricole (Point Vert par exemple). Il vous faudra un pinceau ou une brosse à dent pour l'appliquer et des chiffons doux et secs pour bien faire pénétrer la graisse.

Au travail :

On va l'appliquer avec un pinceau ou une brosse à dent usée donc souple en insistant sur les coutures.

On fait bien pénétrer le produit en frottant avec un chiffon doux

J'ai passé deux couches en 24heures.

Les lacets en cuir ont été traité eux-aussi.

On peut terminer le travail en faisant briller les belles chaussures avec un chiffon sec ou un collant.

Le résultat :

Il est difficile de montrer en photo comment un cuir s'est assoupli pourtant l'effet en garanti. Ces brodequins anglais me sciaient le dessus du pied et après application de l'huile, ils sont devenus vraiment confortables. Ce qui m'aurait pris un mois pour les casser a été réalisé en une journée.

Cette technique est intéressant pour les sangles en cuir usées qui menace de se rompre. L'huile va renforcer le cuir.

 

Repost 0
Published by MENATOR - dans TECHNIQUE
commenter cet article
17 septembre 2006 7 17 /09 /septembre /2006 19:18

Je vous invite à re-découvrir la blague de François des éditions "Movie Planet" (celles de Chris Ryan en France) sur son blog :

http://movieplanet.typepad.com/movieplanet/2006/09/votre_manuscrit.html

Il a détourné sa prochaine publication : Autoroute vers l'enfer à la sauce 22SAS12 :

"Cher Monsieur Ménator,
Nous vous remercions pour l'intérêt que vous avez porté aux Editions Movie Planet en leur envoyant un manuscrit intitulé "Autoroute vers l'enfer".  Notre Comité de Lecture en a pris connaissance avec beaucoup d'intérêt, mais a estimé que les révélations qui y étaient faites étaient trop explosives pour une structure comme la nôtre.
En souhaitant que vous arriviez à retrouver une vie saine basée sur la lecture d'ouvrages épanouissants tels que
celui-ci ou celui-là, nous vous prions de bien vouloir agréer, cher Monsieur Ménator, l'expression de nos salutations les meilleures.
La direction"

Liens :

édition "movie planet" : http://movieplanet.typepad.com/movieplanet/

article sur "autoroute vers l'enfer" http://22sas12.over-blog.com/article-2191877.html

 

 

Repost 0
Published by MENATOR - dans TEAM SAS12
commenter cet article
14 septembre 2006 4 14 /09 /septembre /2006 12:15

Le camouflage DPM desert est trop clair pour une utilisation en dehors d'une désert en plein jour.

Lors d'un emploi de nuit, il "flashe" vraiment.

Dans "Bravo Two Zero" McNab précise qu'ils trempent leurs tenues desert dans de l'huile de vidange.

Cette solution est efficace et rapide mais l'huile parfurait trop violemment nos véhicules et nos domiciles. Il fallait donc trouver une solution plus douce.

Le thé possède des capacités de teinte.

Pour éviter de gaspiller inutilement de l'eau et pour que la couleur se pose uniformément sur l'ensemble, je baigne ma tenue dans de l'eau tiède au fond de la baignoire .

J'ai utlisé 5 sachets de thé noir de sous-marque.

J'ai laissé tremper une heure en laissant la baignoire se vider lentement. Je n'essore pas le pantalon afin d'éviter de faire des marques.

Je laisse sécher l'ensemble.

résultat :

Vous pouvez constater la différence de teinte sur cette photo où Frog au centre porte un DPM foncé.

 

Repost 0
Published by MENATOR - dans TECHNIQUE
commenter cet article
7 septembre 2006 4 07 /09 /septembre /2006 21:11

Frog et moi serons présent ce week-end au rassemblement multi-époque de Florange une ville située au Nord de Metz près du Luxembourg. Il s'agit pour nous de la première manifestation de ce type qui est une occasion unique de pouvoir présenter tout le matériel (moderne et WW2) et de rencontrer tant les collectionneurs de la région que les "geardos" de France Airsoft. Nous allons pouvoir évoluer en tenue sans craindre d'être vu !

Sur le départ :

Nous venons de terminer de charger le véhicule car nous partons demain matin, comme vous pouvez le constater, il y a un volume de matériel conséquent :

Armement, tenue CTW, bivouac...

...bergen's



Arrivée à florange :

 
Nous sommes parti le vendredi matin, la météo fut clémente et après une dizaine d’heures de route nous sommes arrivés à la zone verte de Bétange en début de soirée.
 
Lskiv nous y a rejoint pour nous accueillir. Plusieurs organisateurs et participants étaient installés dans une sorte de camp US avec tentes et véhicules.
Nous avons passé la soirée à déguster les spécialités liquides locales en compagnie d’un para indo , d’un MP et d’un colonel US qui a gentiment partagé sa tente avec nous.

Le samedi matin :

Les premières voitures sont arrivées et un cortège d’une dizaine de véhicules US s’est formé pour sillonner la ville et visiter les écoles primaires.

ballade en ville ...

... avec un très sympathique cavalier US

le sourire de Frog traduit le plaisir de cette promenade

Frog avec le FM

J'adore quand un plan se déroule sans accroc


 Un personnage : STEINER

Ce rassemblement qui se voulait multi-époque n'a finalement rassemblé qu'une majorité de collectionneurs US WW2, un para Indochine et une bande de "geardos" US moderne.

Il s'agissait surtout de commémorer les 62ans de la libération de Florange par les hommes de la 9ème Armée US dont certains collectionneurs arboraient la tenue. Il y avait donc une dizaine de véhicules dont de nombreuses Jeep mais aussi trois Dodges, un "half-track" et un camion GMC.

La surprise vint d'un bonhomme isolé sur le terrain que nous sommes allés voir au petit matin. Il s'agissait d'un collectionneur de matériel allemand parisien qui était venu avec un side-car, un lance-roquette mobile et sa tenue d'une unité motorisée de la Lufwaffen, la 17 pz div lw.

Quelle fut notre surprise lorsque nous découvrons le sosie de Steiner, le sous-officier allemand désabusé joué par James Coburn dans le film "Les croix de Fer" de Sam Peckinpath.

Il joue parfaitement le soldat désabusé de 1944. Nous avons passé de très bons moments dans son camps tant en journée où nous avons pu découvrir sa collection et faire ces quelques photos... :

Pour info, une MP40, c'est lourd.

mais sûrement moins qu'une MG42.

... qu'en soirée où nous avons longuement palabré autour d'un bon café. Il fait parti des personnes marquantes de ce week-end que nous espérons retrouver au hasard des manifestations.

Samedi après-midi : époque moderne 

A l'initiative de Lskiv, ce rassemblement fut l'occasion de présenter des tenues modernes, plusieurs "geardos" de la région de Rouan, de Lorraine et de Paris avaient fait le déplacement. Ils évoluent en tenue américaine et nous ont fait une démonstration de progression en milieu clos.

Photo de groupe

démonstration

la cène

Nous avons nous-aussi sorti nos tenues SAS moderne dont la tenue type A-stan 2001 :

Je n'ai que cette photo pour l'instant, je ferai sûrement une mise à jour dès réception de nouvelles photos.

Nous étions venu avec la tenue CTW mais vu le public, on a hésité à la porter. Finalement, je l'ai enfilé et Frog a fait les présentations et les explications car avec le masque S10 cela m'aurait été difficile. Bilan, une mamie qui hurle, des enfants appeurés sinon horrifiés conclusion, le noir ça fait peur.


Dimanche matin : arrivée des belges

Après un bon repas collectif et une nuit de repos, nous avons été rejoint le dimanche matin par nos amis belges du "5th SAS souvenir group" . Nous avons enfin rencontré Philippe et revu Bruno avec qui nous avons fait ces photos de groupe :

Un bel équipage

Pret pour une belote

Bruno et la munition spéciale "AOC MArcillac"

Dimanche après-midi :


Voici la conclusion de notre week-end à Florange : En fin d'après midi l'Association pour la mémoire a organisé une remise de coupe afin de remercier les différents groupes présents.

Frog, Ménator et ... une joli lorraine

Nous avons été honoré comme le groupe le plus dynamique et réactif du week-end comme ces photos le prouve ;) :

frog surveille le "side-car" allemand

le 22SAS12 pret pour l'action

En vérité nous avons eu la coupe du groupe "qui a fait le plus long trajet". Tous les groupes ont été honoré comme nos amis belges du "5th SAS souvenir group" qui ont eu la coupe " belge" :

Philippe et Bruno mériteraient la coupe de la plus belle "descente de Marcillac"

Cette remise de récompense a été un moment de partage entre tous les membres présents :

Frog et des nancéens qui ont été ADORABLE avec nous durant tout le week-end.

même philippe a fraternisé avec "l'ennemi"

 

Ce week-end à Florange a été notre premier rassemblement de véhicules et de collectionneurs. Nus avons pu présenter toutes nos tenues ce qui était assez étrange pour nous qui n'avons pas l'habitude de nous promener ainsi à la vue de tous. Le public a très bien réagi. Les organisateurs tout comme les participants étaient vraiment très sympathiques, tout le monde nous a bien acceuilli. 
Nous avons pu rencontrer Lskiv, Phil et Bruno avec qui nous communiquions depuis quelques années.

Repost 0
Published by MENATOR - dans RECONSTITUTION
commenter cet article

Articles Récents

Catégories