Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Présentations

Le 22SAS12 est un groupe de reconstitution de Parachutiste SAS Français Libre et du 22eme régiment SAS anglais. Ce blog présente notre approche particulière de la reconstitution mais il s'adresse aussi à tous les passionnés des SAS. Nous parlons des opérations, des équipements mais aussi de littérature, de cinéma et de l'actualité. Crée en 2006, ce blog est devenu la première source francophone sur le "Regiment" !   
En savoir plus

22SAS12 is a group reenacting WW2 era Free French SAS paratroopers and the modern 22 SAS. This blog presents our particular approach of the reenactment but is also aimed at all people passionate about the SAS. We talk about operations, equipment but also about literature, cinema and the current events. Created in 2006, this blog has become the premier French-speaking source on the "Regiment" !

More information 

Recherche

28 janvier 2006 6 28 /01 /janvier /2006 14:36

SRR

Unité de reconnaissance : SRR

Le 5 Avril 2005, le Ministère de la défense britannique annonce la création d’une nouvelle unité de forces spéciales : SRR  le "Special Reconnaissance Regiment" .

Le but de cette nouvelle unité est de fournir des informations aux commandements des opérations spéciales. Le 22SAS continuera aussi ce genre de mission mais se verra plutôt confiné aux missions d’action. Le SRR peut aussi fournir un soutien aux troupes d’action.

L’emblème représente un casque corinthien et le glaive des opérations spéciales, ce casque symbolise l’anonymat et la discrétion. Le badge ressemble dans la forme au fameux glaive ailé de Stirling. Il partage aussi avec le SAS le même béret de couleur sable.

Les 400 hommes et femmes du groupe proviennent en majorité des unités parachutistes. On a choisi un maximum de personnels d’origine ethnique diversifiée. Ils sont équipés du meilleur équipement actuel avec notamment des drones de type Predator .

Ils travaillent en étroite collaboration avec le SAS partageant la même base de Credenhill. On peut supposer qu’ils sont actuellement en mission en Afghanistan avec l’important déploiement de troupes britanniques de Janvier 2006.

 Le 2 Septembre 2005, les hommes et les femmes du Special Reconnaissance Regiment SRR ont paradé devant les généraux Sir Rob Fry et Sir Mike Jackson et le sécrétaire à la défence John Reid (au centre). Les soldats ont été présenté dans les uniformes de leurs unités d'origine : Royal Navy, Army et RAF montrant ainsi la diversité du SRR.

Les membres de l'unité spéciale ont fièrement présenté leur nouvel emblème. Tout comme les SAS et leurs régiments affiliés, le SRR porte le béret sable.

Photos Cpl Will CRAIG

Pour en savoir plus :

insigne du SAS : http://22sas12.over-blog.com/article-1627732.html

Repost 0
Published by MENATOR - dans 2001-2012
commenter cet article
27 janvier 2006 5 27 /01 /janvier /2006 13:34

Opération "Magic Fire" 

Somalie 17 Octobre 1977. Sur le tarmac de l'aéroport de Mogadiscio, deux SAS placent des explosifs sur les portes d'un boing 737 de la Lufthansa. Après l'explosion, un commando du GSG9 allemand pénètre dans l'allée centrale en jetant des "stun grenades".

Dans les années 70 le détournement d'avion par des groupes terroristes se généralise. En allemagne, les autorités doivent lutter contre la faction armée rouge (RAF en anglais) qui assassinent des PDG ou des politiques. Le 12 Octobre, quatre de ses membres détournent un vol Palma de Majorque/Franfort de la Lufthansa avec 91 passagers et membres d'équipage à son bord. Ils exigent la libération de onze membres du groupe Baader détenus en RFA et la remise de 15 millions de dollars. L'avion vole d'aéroport en aéroport durant plusieurs jours. Le 16 Octobre à Aden (Yemen) le groupe assassine le pilote et s'envole pour Mogadiscio. Le GSG9 est l'unité anti-terroriste allemande, ses hommes convergent eux-aussi vers la Somalie car après cet assassinat il n'est plus question de négocier.

Après les évènements dramatiques de Munich et l'accroissement de la menace terroriste, les pays occidentaux se sont dotés de groupes d'intervention capables de répondre à cette nouvelle menace. Le GSG9 est peu expérimenté, il travaille en collaboration avec les français et les israéliens. Face aux risques encourus pour l'assaut d'un appareil, les allemands demandent assistance aux SAS plus qualifiés dans ce genre d'opération. Le sergent Barry Davies et le major Alastair Morisson; Deux experts anglais vont s'occuper de la délicate ouverture à l'explosif des portes de l'appareil. Ils amènent avec eux une de leurs inventions encore jamais testée en opération : les "stun grenades" ou "flashbang". Il s'agit de grenades non létales qui à l'explosion entrainent un flash aveuglant et déstabilisant permettant ainsi un effet de surprise.

Le 18 Octobre après l'explosion des portes latérales et avec l'aides des précieuses grenades, les hommes du GSG9 gagnent l'intérieur de l'appareil et élimine trois terroristes dans l'allée centrale. Un des preneurs d'otage aura le temps de dégoupiller une grenade blessant légèrement plusieurs passagers et un membre du commando. Le quatrième terroriste, une femme, sera faite prisonnière. Les 90 otages sont tous sain et sauf. L'assaut est un succès.

Cet opération ne découragera pas d'autres terroristes de continuer les détournements d'avion durant les années 70 et 80 mais ils savent dorénavant qu'ils ont face à eux des hommes déterminés et entrainés. Cette opération souligne la coordination des groupes anti-terroriste occidentaux qui s'entrainent régulièment ensemble et partagent leurs expériences. Elle rappelle le savoir du "Regiment " avec l'utilisation des "flashbang" qui va se généraliser par la suite. Les allemands, eux, vont faire découvrir aux SAS la qualité de leurs pistolets mitrailleur, un certain HK MP5 ! Peu de temps après "Magic fire", le SAS va adopter cette arme dont l'emploi va se généraliser.

Repost 0
Published by MENATOR - dans 1952-2000
commenter cet article
22 janvier 2006 7 22 /01 /janvier /2006 18:31

Opération barras

 

Sierra Léone –25 Aout 2000, 11 Rangers britanniques sont pris en otage par une milice locale : Les West Side Boys . Leur chef Foday Kallay menace d’exécuter les prisonniers si on lui donne pas le pouvoir.
Les « West Side Boys » font parti d’une des nombreuses milices regroupants d'anciens soldats de l'armée sierra-léonaise. Ils ont participé au coup d'Etat de 1997 contre le Président élu Tejan Kabbah. Le déroulement de l’enlèvement des soldats britanniques reste encore floue . Ils devaient rencontrer un officier des casques bleus jordaniens dans la ville de Masiaka et ont été capturé par les miliciens. Le gouvernement britannique va négocier durant plusieurs jours tout en rassemblant des informations et acheminant des troupes et du matériel à Dakar. Après avoir tenté des négociations en vain durant 16 jours, Mr Tony Blair, soutenu par le conseil de l’ONU, donne l’ordre le 9 Septembre de mener une opération ayant pour but principal la libération des otages et secondaire : la capture de Foday Kallay
Deux camps ayant été localisé dans la vallée de Rokel, les parachutistes du 1st Battalion Parachute Regiment ainsi que les forces spéciales du SAS et SBS passent à l’action à l’aube le 10 septembre. 
Les para sont déposés par trois hélicoptères de transport « Chinook » protégés par deux « Lynx » de soutien . Face à eux de jeunes miliciens drogués mais combatifs. Après 20 minutes de combat et la mort de 25 miliciens, les otages sont libérés, 18 miliciens dont Foday Kallay sont fait prisonnier. 12 soldats britanniques sont blessés dont un gravement . 
130 parachutistes auront participé à l’ensemble de l’opération ainsi que 70 membres des forces spéciales. On ne sait pas exactement le rôle du SAS si ce n’est que le Regiment sera endeuillé par la mort d’un homme : Brad Tinnion. Le gouvernement britannique n’a que tardivement reconnu l’appartenance du jeune Tinnion au SAS et n’a cessé de rester flou qu’en au déroulement de l’opération interdisant même la parution d’un article dans la célèbre revue militaire « Soldier ».

Repost 0
Published by MENATOR - dans 1952-2000
commenter cet article
21 janvier 2006 6 21 /01 /janvier /2006 10:33

Personnalité : Aspirant Andre ZIRNHELD

d'après le livre de JJ CECILE  LES SAS

Affecté au Liban, au lendemain de l’armistice, il quitte Beyrouth pour rejoindre l’armée du Levant du Capitaine Folliot. Il combat sur le front de Cyrénaïque en 1940. En 1941 il est adjoint du service de l’information et de la propagande au Caire. En mai 1941 il effectue le stage des élèves officiers à Brazzaville, puis demande son affectation à la 1ère CIA. Il est mortellement blessé lors du mitraillage de sa jeep par un avion de chasse Allemand pendant l’exfiltration du groupe, après l’attaque réussi de l’aérodrome de Sidi-Haneich dans la nuit du 26 au 27 juillet 1942. Il est en déposer en terre par ces camarades sur le rebord de l’ouadi où il a trouvé la mort. Dans ses papiers personnels on retrouvera ce texte qui deviendra par la suite la prière du para.

Je m’adresse à vous ,mon dieu,  

Car vous seul donnez

Ce qu’on ne peut obtenir que de soi.  

Donnez moi, mon dieu, ce qu’il vous reste

Donnez moi ce qu’on ne vous demande jamais.  

Je ne demande pas le repos

Ni la tranquillité

Ni celle de l’âme, ni celle du corps.

Je ne vous demande pas la richesse

Ni le succès, ni peut-être même la santé.

Tout ça, mon dieu, on vous le demande tellement

Que vous ne devez plus en avoir.

Donnez moi, mon dieu, ce qu’il vous reste

Donnez moi ce que l’on vous refuse.

Je veux l’insécurité et l’inquiétude

Je veux la tourmente et la bagarre

Et que vous me les donniez, mon dieu

Définitivement,

Que je sois sûr de les avoir toujours,

car je n’aurais pas toujours le courage

De vous les demander.

Donnez moi, mon dieu, ce qu’il vous reste

Repost 0
Published by FROG - dans 1941-1945
commenter cet article
20 janvier 2006 5 20 /01 /janvier /2006 13:23

Snipers SAS à Bagdad, opération Marlborough

 

Irak Juillet 2005. Il est 8h00, alors que Bagdad se réveille peu à peu, les rues ne sont pas encore envahies par le brouhaha de la circulation, quand soudain, un coup de feu brise cette quiétude matinale. Trois hommes tombent à terre… Un seul coup de feu ?

Un groupe d’hommes armés s’approchent prudemment des corps, il s’agit de soldats du 22SAS. 

 

 

L’opération s’est donc parfaitement déroulée, les trois terroristes ont été éliminé sans dégâts collatéraux. Elle montre à qui en doutait le professionnalisme de ces équipes de contre-terrorisme lorsque les renseignements en aval sont correctement traitées. On pourrait s’interroger sur la question de la médiatisation de l’opération Malborough mais suite aux difficultés que rencontrent les forces de la coalition pour stabiliser l’Irak, il était de bon ton pour le MOD (Ministère de la défense anglais) de soigner son image et de faire un travail de communication. La parution de l’article en Novembre quelques semaines après l’incident de Bassora en Septembre, va dans ce sens.

 

Pour en savoir plus :

-Article original en anglais, Daily Telegraph du 20 Novembre 2005 :

Précédents articles :

-Bassora incident 

-Organisation d’une équipe de tireur selon un ancien SAS : Andy Mc Nab :Point de mire



 Il est rare que les opérations du Regiment soient médiatisées pourtant un spécialiste anglais du Daily telegraph : Sean Rayment a eu accès au déroulement de l’opération Malborough. Voici ce qu’on peut en dire : Le MI6, les services de renseignement extérieur anglais, avaient pu localiser une maison où trois kamikazes se préparaient à passer à l’action. Une équipe de la TFB est dépêché sur place afin de contrer cette menace. La TFB  "Task Force Black " est une unité clandestine regroupant des éléments des forces spéciales américaines et britanniques dans la capitale irakienne. Les renseignements étaient clairs : trois terroristes bardés de ceintures d’explosifs devaient quitter la maison dans la matinée. L’équipe de la TFB, composé d’éléments du 22SAS et de Delta américain, jugeant qu’une intervention en milieu clos serait trop risqué, décide d’abattre les terroristes à la sorti de leur domicile. Une balle en pleine tête évitera tout risque de déclenchement de bombe. Le calibre choisi est le 338 Lapua Magnum tiré à partir de l’Accuracy International AW50 le fusil lourd anglais capable de traiter des cibles à plus de 900 mètres. Quatre groupes sont formés, un pour chaque terroriste plus un en réserve. Le groupe est composé de quatre soldats : un tireur, son observateur et deux hommes en couverture. Une force de réaction rapide d’une dizaine d’hommes dont des spécialistes en désamorçage reste en réserve. Des policiers irakiens sont tenus eux aussi en alerte afin de palier tout mouvement de foule. Tout cet ensemble est sous la surveillance d’un drone américain de type" predator" qui donne des informations en temps réel à la chaîne de commandement. Comme prévu, les terroristes quittent leur demeure, les tireurs sont à l’affût et lorsqu’ils entendent : "stand by" "stand by"  les trois font feu en même temps : un seul et même tir retentit, trois hommes s’écroulent. Avec ce calibre et la précision des tirs, les trois irakiens n’avaient aucune chance et l’équipe dépêché près de leurs corps n’a pu que constater le résultat.

Repost 0
Published by MENATOR - dans 2001-2012
commenter cet article
18 janvier 2006 3 18 /01 /janvier /2006 16:25

protection de personnalité

Une des fonction principale du 22SAS est la protection des personnalités importantes .On pense immédiatement à la Famille Royale d’Angleterre ou au Premier Ministre mais il s’agit généralement de sécuriser un ambassade et son personnel ou bien protéger la visite d’un membre de l’Etat Major ou du gouvernement dans un pays en crise.

Cet agent porte un costume sobre qui cache une arme discrète mais redoutable : le HK MP5K .Avec à cet holster d’épaule de fabrication britannique, il peut transporter son arme et deux chargeurs supplémentaires mais aussi dégainer très rapidement grâce à un astucieux système . Le MP5 Kurz peut être transporté dans une valise équipé d’un système qui permet de tirer sans l’ouvrir.

On peut situer la scène dans un de ces pays du Moyen Orient ou d’Asie Centrale en proie à l’insécurité, le "trooper" porte un gilet de type reporter avec des emplacements radio et chargeurs armalite . Les américains adjoints à la sécurité du président afghan Karzai (cf photo) portaient ce genre de tenue lors de sa tentative d’assassinat.
Repost 0
Published by MENATOR - dans TENUES
commenter cet article
17 janvier 2006 2 17 /01 /janvier /2006 21:53

INSIGNE DU S.A.S.

d'après le livre de JJ CECILE  LES SAS

Dès les premières opérations SAS de 1941, en Libye, le Major Stirling envisageait la création d’un insigne et d’une devise.

 

 Il fit appel à l’imagination de ses hommes et lança un concours ouvert à chaque homme du SAS, avec récompense à la clef.

Le sergent Tait gagna. Le graphisme avait séduit Stirling. La suggestion de la devise était ‘’ Frappez et détruisez ‘’.

Le glaive ailé justifiait la signification.

La devise n’enthousiasmait pas le Major, ayant lui-même son idée. En compagnie de Randolph Churchill, le fils du Premier ministre, il misât la somme de dix livres pour celui qui l’emporterait sur le choix de la devise. Le délai de réflexion était de trois heures.

Soutenus par quelques pintes de bière, les deux hommes affrontèrent les projets. David se souvenant de la devise d’une vieille famille britannique, suggéra : WHO DARES WINS.

Randolph déclarait ‘’ ce n’est pas bon du tout…. cela ne vaut rien…..’’

À bout d’argument, Randolph rendit raison et David Stirling empocha la mise.

La célèbre devise prenait vie.

 

 

 

Repost 0
Published by FROG - dans 1941-1945
commenter cet article
16 janvier 2006 1 16 /01 /janvier /2006 12:35

personnalité : Lt Augustin JORDAN

d'après le livre de JJ CECILE  LES SAS

Le lieutenant Augustin JORDAN est affecté au 2ème Spahis au Maroc. Il n’admet pas l’armistice sans combattre et s’évade de Marrakech. Il rejoint les Forces Françaises Libres en Angleterre en passant par Gibraltar, et signe son engagement en septembre 1940. Il part pour l’Éthiopie mais à la suite de la mauvaise affaire de Syrie, il participe à la libération de ce territoire et se retrouve à Damas. Là le Capitaine Bergé cherchant à recruter des officiers le prend dans son groupe. C’est une recrue très précieuse pour le french Squadron et David Stirling le jugea très vite à sa juste valeur et le porta haut dans son estime. Il est fait prisonnier en Janvier 1943 après un raid  en Tunisie. Il rejoins Stirling et Bergé en détention à la forteresse de Colditz où ils seront libérés en Avril 1945.

 

Repost 0
Published by Frog - dans 1941-1945
commenter cet article
14 janvier 2006 6 14 /01 /janvier /2006 11:46

SAS francais à l'entrainement à Camberlay ( Ecosse ) 1943

Set list :

- Le béret noir du Royal Armoured Corps. Qui est porté ( à la Française), l’insigne est celle des paras anglais mais la couronne et le lion britannique ont été découpés.

-Battle-Dress modèle 1940.

-Pantalon para mle 42 ( suivant le bon vouloir de l’intendance ).

-Chemise Angola.

-Denison smocks 1er et 2eme modèle.

-Blouse de saut Polonaise.

-Casque para, mle mk1 et mk2.

-Bonnet en laine.

-Équipements web modèle 37 et 42. Ceinturon, brelage, ammunition pouce, outil individuel, bidon.

-Poncho en toile enduite. Le plus souvent passer sous la patelette du Small pack.

-Corde individuelle d’assaut. Toggle Rope, portée autour du cou, autour de la poitrine ou sous le Small pack.

-Foulard filet camouflé.

-Sac à dos Bergam.

-Leg-bag.

-L’armement est constitué de mitraillettes Sten mk2, mk3; Parfois d’Enfield n°4, içi la recrue est doté d'un US M1a1 calibre 30 winchester.

Le quotidien est composé de marche de vingt à cinquante kilomètres dans les landes, et souvent par un froid glacial, avec sac et armement. Traversé de cour d’eau au torrent montagneux, franchissement d’obstacle divers à l’aide de la "toggle rope" . Les sauts d’entretient, pour gardé la forme, les exercices de combat et sabotage. Séances de tir avec tout l’armement disponible, Anglais, Américain, Allemand. Le maniement, démontage, remontage, sans bruit et en un temps minimum. Les cours d’explosifs en tout genre. Donc un quotidien épuisant mais au combien efficace, un groupe d’hommes soudé par les multiples épreuves.

Repost 0
Published by FROG - dans TENUES
commenter cet article
13 janvier 2006 5 13 /01 /janvier /2006 13:48

 VESTE SASS SMOCK Mk4

Veste de 16 poches, c’est une version améliorée et faite sur mesure de la Windproof Smock utilisée par le Regiment. Les nombreuses modifications et aménagements permettent une grande flexibilité d’emport en matériels ou équipements divers. De coupe ample pour permettre le port de doublure polaire, doublé aux épaules, dans la capuche et aux coudes. Le bas des manches se termine par des poignets en tricotine ou par bande velcro, a l’image de son ancêtre, la célèbre Dénisson Smock, des para de la Seconde Guerre Mondiale. Les coudes sont renforcés par une pièce en nylon. La veste s’ouvre par une fermeture à glissière à double curseur protégé par un rabat fermé par velcro, des cordons de serrage sont placés à la taille. De nombreux passants en nylon permettent la fixation de feuillage ou de bandes de camouflage.

Photo site Overlord

POCHES EXTERIEURES :

Six poches dans la partie supérieure : deux de poitrine doublée de deux porte-documents, intérieure porte stylo, deux points d’attaches pour boussole, canif etc.… Poche à pansement sur l’épaule gauche.

Partie inférieure : quatre larges poches, deux frontales et deux latérales.

Sur les manches : poche à pansement et poche cyalume/stylo.

Large poche gibecière à l’arrière.

            Les poches sont fermées par des boutons dit canadien.

POCHES INTERIEURES :

Gibecière à l’arrière

Poches de poitrines pour portefeuille fermé par glissière et carnet de notes fermées par velcro.

Produite par SASS distribuée en france par la boutique Overlord.

 Impression DPM europe :

http://22sas12.over-blog.com/article-1551493.html

Repost 0
Published by FROG - dans EQUIPEMENTS
commenter cet article

Articles Récents

Catégories