Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Présentations

Le 22SAS12 est un groupe de reconstitution de Parachutiste SAS Français Libre et du 22eme régiment SAS anglais. Ce blog présente notre approche particulière de la reconstitution mais il s'adresse aussi à tous les passionnés des SAS. Nous parlons des opérations, des équipements mais aussi de littérature, de cinéma et de l'actualité. Crée en 2006, ce blog est devenu la première source francophone sur le "Regiment" !   
En savoir plus

22SAS12 is a group reenacting WW2 era Free French SAS paratroopers and the modern 22 SAS. This blog presents our particular approach of the reenactment but is also aimed at all people passionate about the SAS. We talk about operations, equipment but also about literature, cinema and the current events. Created in 2006, this blog has become the premier French-speaking source on the "Regiment" !

More information 

Recherche

2 août 2006 3 02 /08 /août /2006 23:46

 Sir Carol Mather est décédé à l'âge de 87 ans le 03 Juillet 2006.

Carol Mather est né le 03 Janvier 1919 à Adlington dans la Lancashire. En 1939, il rejoint les "Welsh Guards" à Sandust pour une carrière d'officier mais il souhaite passer à l'action et avant d'avoir terminé sa formation il s'engage dans le 5ème "Special Reserve Battalion". Son but est de faire parti du corps expéditionnaire anglais qui doit se déployer en Finlande contre les troupes de Staline. L'Angleterre ne rentrera pas en guerre contre la Russie, les projets de Mather sont donc avortés.

Il retourne terminer sa formation d'officier chez les "Welsh Guards" puis suit un entrainement au "Irregular Warfare Training Centre" et intègre le Commando N'8 . Avec les deux autres commandos N'7 et N'11, il rejoint en Janvier 1941 l'Afrique du Nord pour former la Layforce.

Le commando N'8 est dissout en Aout 1941, Mather rejoint le "L Detachment" et fait la connaissance d'un certain David Stirling. Il va participer à ces côtés aux premiers raids de ce qui va devenir le SAS.

En Octobre 1942 on lui offre l'opportunité de rejoindre l'Etat Major du général Montgomery. Il accepte mais avant de rejoindre ce nouveau poste il part une dernière fois en opération avec Stirling et le SAS en profondeur derrière les lignes ennemies. C'est durant ce raid qu'il fait capturé par les italiens à Tripoli le 20 Décembre 1942.

Il est transferé par sous-marin dans un camp de prisonnier au Nord de l'Italie. Il y reste 9 mois et réussi à s'évader en Septembre 1943 et rejoint l'Angleterre un mois après.

Au début de l'année 1944, il entre dans l'Etat Major de Montgomery comme officier de liaison . Il assiste ainsi aux préparatifs du Jour J. Dès le 07 Juin 1944, il opère en France puis en Belgique suivant le front devenant les yeux et les oreilles de Montgomery.

 Il reçoit la "Military Cross" grâce au succès d'une mission de reconnaissance sur Nimègue le 18 Septembre 1944 au deuxième jour de l'Opération "Market Guarden". Le 09 Janviers 1945 alors que son avion d'observation survole le sud de la Hollance il prit pour cible et le pilote trouve la mort. Un autre passager le Major Richard Harden réussit un atterrissage forcé. Carol Mather est gravement blessé : il a été touché par quatre balles et souffrent de diverces fractures. Il termine donc la guerre à l'hôpital.

Il continuera sa carrière militaire chez les "Welsh Guards" en Palestine, puis rejoindra le "War office" pour atteindre le rang de Lieutenant Colonel en 1962. Après sa retraite militaire, il poursuivra une carrière politique au sein du Parti Conservateur de 1965 à 1987. Il écrira plusieurs mémoires de guerre dont  "Aftermath of War: Everyone Must Go Home" en 1992 sur les camps de prisonniers allemands en 1945 et "When the grass stop growing" en 1997 sur son aventure en Lybie avec le SAS.

David Stirling : http://22sas12.over-blog.com/article-1561185.html

Repost 0
Published by MENATOR - dans 1941-1945
commenter cet article
21 janvier 2006 6 21 /01 /janvier /2006 10:33

Personnalité : Aspirant Andre ZIRNHELD

d'après le livre de JJ CECILE  LES SAS

Affecté au Liban, au lendemain de l’armistice, il quitte Beyrouth pour rejoindre l’armée du Levant du Capitaine Folliot. Il combat sur le front de Cyrénaïque en 1940. En 1941 il est adjoint du service de l’information et de la propagande au Caire. En mai 1941 il effectue le stage des élèves officiers à Brazzaville, puis demande son affectation à la 1ère CIA. Il est mortellement blessé lors du mitraillage de sa jeep par un avion de chasse Allemand pendant l’exfiltration du groupe, après l’attaque réussi de l’aérodrome de Sidi-Haneich dans la nuit du 26 au 27 juillet 1942. Il est en déposer en terre par ces camarades sur le rebord de l’ouadi où il a trouvé la mort. Dans ses papiers personnels on retrouvera ce texte qui deviendra par la suite la prière du para.

Je m’adresse à vous ,mon dieu,  

Car vous seul donnez

Ce qu’on ne peut obtenir que de soi.  

Donnez moi, mon dieu, ce qu’il vous reste

Donnez moi ce qu’on ne vous demande jamais.  

Je ne demande pas le repos

Ni la tranquillité

Ni celle de l’âme, ni celle du corps.

Je ne vous demande pas la richesse

Ni le succès, ni peut-être même la santé.

Tout ça, mon dieu, on vous le demande tellement

Que vous ne devez plus en avoir.

Donnez moi, mon dieu, ce qu’il vous reste

Donnez moi ce que l’on vous refuse.

Je veux l’insécurité et l’inquiétude

Je veux la tourmente et la bagarre

Et que vous me les donniez, mon dieu

Définitivement,

Que je sois sûr de les avoir toujours,

car je n’aurais pas toujours le courage

De vous les demander.

Donnez moi, mon dieu, ce qu’il vous reste

Repost 0
Published by FROG - dans 1941-1945
commenter cet article
17 janvier 2006 2 17 /01 /janvier /2006 21:53

INSIGNE DU S.A.S.

d'après le livre de JJ CECILE  LES SAS

Dès les premières opérations SAS de 1941, en Libye, le Major Stirling envisageait la création d’un insigne et d’une devise.

 

 Il fit appel à l’imagination de ses hommes et lança un concours ouvert à chaque homme du SAS, avec récompense à la clef.

Le sergent Tait gagna. Le graphisme avait séduit Stirling. La suggestion de la devise était ‘’ Frappez et détruisez ‘’.

Le glaive ailé justifiait la signification.

La devise n’enthousiasmait pas le Major, ayant lui-même son idée. En compagnie de Randolph Churchill, le fils du Premier ministre, il misât la somme de dix livres pour celui qui l’emporterait sur le choix de la devise. Le délai de réflexion était de trois heures.

Soutenus par quelques pintes de bière, les deux hommes affrontèrent les projets. David se souvenant de la devise d’une vieille famille britannique, suggéra : WHO DARES WINS.

Randolph déclarait ‘’ ce n’est pas bon du tout…. cela ne vaut rien…..’’

À bout d’argument, Randolph rendit raison et David Stirling empocha la mise.

La célèbre devise prenait vie.

 

 

 

Repost 0
Published by FROG - dans 1941-1945
commenter cet article
16 janvier 2006 1 16 /01 /janvier /2006 12:35

personnalité : Lt Augustin JORDAN

d'après le livre de JJ CECILE  LES SAS

Le lieutenant Augustin JORDAN est affecté au 2ème Spahis au Maroc. Il n’admet pas l’armistice sans combattre et s’évade de Marrakech. Il rejoint les Forces Françaises Libres en Angleterre en passant par Gibraltar, et signe son engagement en septembre 1940. Il part pour l’Éthiopie mais à la suite de la mauvaise affaire de Syrie, il participe à la libération de ce territoire et se retrouve à Damas. Là le Capitaine Bergé cherchant à recruter des officiers le prend dans son groupe. C’est une recrue très précieuse pour le french Squadron et David Stirling le jugea très vite à sa juste valeur et le porta haut dans son estime. Il est fait prisonnier en Janvier 1943 après un raid  en Tunisie. Il rejoins Stirling et Bergé en détention à la forteresse de Colditz où ils seront libérés en Avril 1945.

 

Repost 0
Published by Frog - dans 1941-1945
commenter cet article
9 janvier 2006 1 09 /01 /janvier /2006 13:33

personnalité : Major David STIRLING

d'après le livre de JJ CECILE  LES SAS

De grande taille, d’apparence nonchalante mais très énergique, Stirling était d’origine écossaise. Fils du général Archibald Stirling of Kier. Son séjour à Cambridge a laissé le souvenir d’un jeune homme plus intéressé par le jeu que par les études. Sa tendance naturelle à pratiquer des activités physiques violentes l’avait porté vers la pratique intensive de l’alpinisme. Chasseur il faisait preuve de qualités pour le tir. Cela lui avait inculqué les qualités faisant d’un homme physiquement doué un parfais élément commando. Et c’est avec le commando n° 8 que Stirling arrive au proche orient en février 1941. Il appartenait à la Layforce, qui comprenant les commando n° 7, 8 et 11 . Suite aux opérations en Cyrénaïque, Crète, Syrie et chypre, après de nombreuse pertes et un mauvais emploi de telle troupe, Stirling commença a réfléchir a une nouvelle doctrine, le concept de guerre asymétrique. Coup de main derrière les lignes , rapide et très violent en utilisant la surprise comme atout majeur, mais avec un effectif de base de quatre hommes. Un grave accident de parachutisme et deux mois de repos après ,ses idées furent plus claires et proposées au Services de renseignement britannique. Bien que jugé peu respectueuse des méthodes de l’armée classique, elles furent acceptées. Stirling créa donc l’unité avec les moyen du bord, l’effectif provenant de la Laforce à bout de souffle. Il utilisera les véhicules des LRDG avec qui ils s’entendirent a merveille. L’unité pris le vocable de ‘’ détachement L ‘’ de la brigade SAS.

Repost 0
Published by FROG - dans 1941-1945
commenter cet article
6 janvier 2006 5 06 /01 /janvier /2006 11:50

INSIGNE SAS : Les ailes égyptienne

d'après le livre de JJ CECILE  LES SAS

David Stirling se préoccupait de la réalisation d’un insigne de poitrine, qui ferait office d’insigne de brevet para, et qui constituerait surtout une distinction honorifique pour ce qui se distingueraient en opération. Envisageant l’adoption d’ailes déployées, comme celle des pilotes, mais tout à fait différentes de celles en usage jusqu’alors. Son adjoint, Jock Lewis, inventeur de la bombe incendiaire du même nom, trouva vite la solution. Il découvrit, dans la culture égyptienne, le fameux scarabée d’or, le dieu scarabée aux belles ailes déployées, riches en couleurs. Stirling en suggéra la stylisation, pour réaliser ce splendide insigne que les hommes du Régiment portent encore de nos jours sur la manche droite. Elles seraient portées par tout homme ayant effectué les sept sauts en parachute exigés pour la qualification, et qui aurait participé au moins à cinq opérations SAS au cours desquelles ses mérites se seraient manifestés.

Jock Lewis fut le premier des SAS à les porter. En 1941 il remplissait toutes les conditions, mais devait mourir quelques jours après…. Stirling admit de ramener à trois les missions exigibles, puis deux. Le bruit courrait que cet insigne était illégal, mais suite a la remarque du général Auchinleck, qui le trouva superbe, les multiples jalousies se turent d’elles-mêmes.

Repost 0
Published by FROG - dans 1941-1945
commenter cet article
4 janvier 2006 3 04 /01 /janvier /2006 12:44

Personnalité : Cpt George BERGE

d'après le livre de JJ CECILE  LES SAS

Gascon, d’une trentaine d’années, taille moyenne, la silhouette râblée tout en muscle, le visage ferme mais jovial, l’œil sombre et vif non sans malice, il était très sportif et décidé. Lieutenant d’active au 13 eme régiment d’infanterie de Nevers en 1939, il avait du quitter la 601 eme compagnie d’infanterie de l’air pour une mauvaise blessure. Blessé a trois reprises le 18 mai 1940 pendant les durs combats d’opposition à l’avance ennemie près d’Arras. Suite au message du maréchal Pétain, il s’embarque à Saint-Jean-de-Luz sur un navire de troupes polonaises et gagne l’ Angleterre le 23 juin. Il est chargé par le Général de Gaulle de créé une compagnie d’infanterie de l’air. La 1 ere CIA, dépendant des forces aérienne françaises libres ‘ FAFL ‘ était crée a Londres le 29 septembre 1940. Il participe avec quatre autre para à l’opération Savanah, première opération parachutée en France occupée. Puis l’opération Joséphine B , menée avec brio. Sur ordre, la 1 ere CIA part en Libye en mars 1942 où les free french s’ennuient ferme. Ils seront enfin recruté par le Major Stirling pour rejoindre sa brigade SAS, composée de quelques dizaine d’hommes seulement . En juin 1942, il parvient à détruire vingt avions ennemis à Heraklion (Crète), mais il est capturé et interné à la forteresse de Colditz, où il retrouve Stirling (janvier 1943). Il sera libéré par l'armée de Patton en Avril 1945.

Repost 0
Published by FROG - dans 1941-1945
commenter cet article
3 janvier 2006 2 03 /01 /janvier /2006 22:38

Personalité :  ‘’ PADDY ‘’ MAYNE

Géant originaire d’Irlande du nord et avocat de formation, il avait été à plusieurs reprises sélectionné dans l’équipe nationale de rugby. Outre ce sport d’équipe, la pratique régulière de la boxe lui avait donné le gout de l’engagement physique. Son obstination alliée à une force herculéenne étaient légendaires. Accompagnant le Caporal Seekings en décembre 1941, sur l’aérodrome de Tamet, il fit une démonstration impressionnante : Alors que les deux hommes avaient déjà utilisé toutes leurs charges, un dernier avion restait à saboter. Seekings le relata en ces termes : ‘’ J’ai d’abord cru qu’il était devenu fou. Puis je l’ai vu démantibuler le tableau de bord de ses mains nues…’’. Plus tard, Paddy Mayne allait avoir le redoutable honneur de commander le régiment.

Repost 0
Published by FROG - dans 1941-1945
commenter cet article
2 janvier 2006 1 02 /01 /janvier /2006 23:11
    Naissance du SAS
 
 
La sas brigade,en janvier 1942, était constituée d'une petite troupe dont l'effectif était de l'ordre de 80 hommes. Elle était divisée en deux éléments le 1er et 2eme Squadron, et elle avait pour chef le jeune Major Stirling.
En fait, l'existence de l'unité relevait d'une gigantesque farce, entreprise d'intox menée par les services de renseignements britanniques en vue d'abuser l'ennemi lors de sa foudroyante offensive au printemps 1941.
Un vrai/faux camp avait été réalisé en carton et plastique, tentes, vehicules, panneaux etc...situé a kabrit,sur la rive occidentale du Canal de Suez.
Ces unités aéroportées fantômes, censées porter le désastre sur les arrières ennemies, avait été désigné sous le vocable de "Special Air Service" : SAS.
David Stirling voulait mettre en application le concept de guerre asymétrique et demandait l'autorisation de recruter une soixantaine d'hommes. Il préconisait l'attaque de cinq aérodromes situés aux abords de Gazala, sur lesquels étaient basés la presque totalité des forces aériennes ennemies, avec les vehicules du LRDG, les SAS n'en disposant pas.
Le général Ritchie l'écouta et parcourut rapidement le projet que lui soumettait cet officier si peu respectueux des régles traditionnelles en usage dans l'armée britannique .
Le SAS était né.
 
 
 
sources
 
Repost 0
Published by FROG - dans 1941-1945
commenter cet article

Articles Récents

Catégories