Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Présentations

Le 22SAS12 est un groupe de reconstitution de Parachutiste SAS Français Libre et du 22eme régiment SAS anglais. Ce blog présente notre approche particulière de la reconstitution mais il s'adresse aussi à tous les passionnés des SAS. Nous parlons des opérations, des équipements mais aussi de littérature, de cinéma et de l'actualité. Crée en 2006, ce blog est devenu la première source francophone sur le "Regiment" !   
En savoir plus

22SAS12 is a group reenacting WW2 era Free French SAS paratroopers and the modern 22 SAS. This blog presents our particular approach of the reenactment but is also aimed at all people passionate about the SAS. We talk about operations, equipment but also about literature, cinema and the current events. Created in 2006, this blog has become the premier French-speaking source on the "Regiment" !

More information 

Recherche

13 novembre 2012 2 13 /11 /novembre /2012 22:17

Nous vous présentons le Saint Graal du manuel d'observation et de surveillance en milieu rural.

CROPS.JPG

Il s'agit d'un pavé de 560 pages en anglais avec 1500 photos couleur et schémas détaillants les procédures pour une mission rens en milieu rural.

L'auteur Ben Wall partage de matière très claire et didactique son savoir-faire en ce domaine. Il enrichit de plus son manuel de nombreux trucs et astuces percutants.

Nous ne détaillerons pas le contenu car c'est simplement à l'heure actuelle le meilleur livre en la matière.

Que les non anglophones se rassurent, l'ensemble reste aisément compréhensible.

Pour le commander : http://www.crops.uk.com/training-manual/

Repost 0
Published by MENATOR - dans LIVRES -CINE -1-6
commenter cet article
8 septembre 2011 4 08 /09 /septembre /2011 08:02

Tim Jones, l'auteur, est un historien qui a soutenu une thèse de doctorat portant sur la création de la doctrine de contre-insurrection britannique après la Seconde Guerre mondiale. Dans ce cadre, il a constaté le rôle que joua le SAS. Il a également deux autres livres à son actif, Postwar counterinsurgency and the SAS, 1945-1952 (2001) et SAS Zero Hour: The Secret Origins of the Special Air Service (2006).
SAS-The-First-Secret-Wars-Jones-Tim-9781848855663.jpg
SAS: The First Secret Wars concerne la même période que le premier livre mais se focalise sur le destin du SAS. Fin 1945, les régiments SAS de Français et de Belges libres sont transférés aux armées de leurs pays d'origine ; les 1st et 2nd SAS sont dissouts le 5 octobre 1945 dans le contexte de démobilisation massive. Mais divers éléments (vétérans du SAS, hauts gradés ayant côtoyé le SAS pendant la Seconde Guerre mondiale, service de doctrine militaire) incitent l'armée à créer une unité permanente de forces spéciales.
Le QG de la brigade SAS parvient à survivre quelques mois de plus. Il avait encore sous ses ordres deux équipes SAS chargées de poursuivre des criminels de guerre en Europe, et en novembre 1945, parvient à affecter quelques SAS à l'Allied Screening Commission (Greece) [ASC(G)], chargée d'indemniser les Grecs ayant aidé les Alliés pendant la guerre. Malgré ses lenteurs administratives (sans doute volontaires), le QG SAS est dissout à son tour le 30 juin 1946, entraînant l'absence officielle d'unité SAS dans l'armée britannique.
Cela n'empêche pas des anciens SAS d'être toujours présent en Grèce, alors qu'éclate une guerre civile entre le gouvernement grec et les communistes. Les conseillers britanniques sont des "conventionnels" adeptes de larges opérations militaires, mais les vétérans SAS, se souvenant de leur peur des Jagdkommandos allemands pendant la guerre, poussent à la création de commandos de chasse antiguérilla. Ironie du destin, le SAS, animeur de guérilla devient ainsi une force de contre-guérilla...
En 1947, en Palestine, d'autres vétérans SAS forment des groupes spéciaux de la police britannique pour lutter contre les groupes sionistes terroristes Irgoun et Lehi. L'affaire tourne court lorsque leur chef est accusé d'avoir enlevé et assassiné un membre du Lehi. Il sera acquitté, mais les groupes sont dissouts. A noter que du point de vue administratif, on trouve dans des archives des mentions de "SAS" comme régiment d'origine de certains personnels, et une des unités d'enquête de crimes de guerre continue à se lister comme faisant partie du 2 SAS.
Du côté de Londres, on aboutit finalement à la création d'un bataillon SAS de réserve, le 21st Battalion, The Special Air Service Regiment (Artists Rifles), le 8 juillet 1947, amalgamé avec le régiment Artists Rifles. (On se demande pourquoi le choix du numéro 21 ?)
En Grèce, il semble que les SAS présents (appelés "The Interational Squadron" par la lettre de l'association du SAS, sans doute en référence aux Brigades Internationales de la guerre d'Espagne) soient retirés du terrain vers la mi-1948 pour éviter des questions gênantes sur l'implication britannique dans la guerre civile. A cette époque, l'armée britannique fait des plans pour des préparatifs en cas d'invasion de l'Irak par l'URSS. Parmi ses préparatifs, la constitution d'une unité SAS appelée les Middle East Rangers (SAS) pour effectuer le même genre de missions qu'en Afrique du Nord. Malheureusement, les archives ne disent pas si l'unité fut bel et bien créée, et si oui, ce qu'elle devint.
A l'été 1950 débute la guerre de Corée. Le 21 SAS créé une unité de volontaires, le M Independant Squadron commandé par Alastair McGregor, mais le déroulement des évènements (débarquement d'Inchon, implication de la Chine) conduit le gouvernement britannique à ne pas le déployer. Cela n'empêchera pas au moins un groupe spécial sud-coréen d'être organisé par un officier ex-SAS pour des opérations de sabotage, sans vraiment de succès d'ailleurs.
Enfin, en Malaisie, le commandant Mike Calvert, qui avait commandé la brigade SAS, créé les Malayan Scouts (SAS) en 1948 dans le cadre de la lutte contre les guérillas communistes. Pour une raison obscure, Calvert agit dans son coin, en large indépendance du SAS Regiment, formant un premier escadron en recrutant localement, ce qui engendrera des tensions avec les SAS qui viendront bientôt du Royaume-Uni. En 1952, cette unité devint le 22 SAS, et on connaît la suite.

Repost 0
11 février 2011 5 11 /02 /février /2011 23:03

Comme tout ce qui suscite de grandes attentes, parfois nous sommes déçus par le résultat. C’est mon cas pour le film « Les chemins de la liberté ».

Beaucoup d’attente pourquoi ?

Tout d’abord parce qu’il s’agit de l’adaptation du fabuleux livre de Slamovir Rawicz« A marche forcée », un témoignage exceptionnel sur les évadés du goulag.

Deuxièmement parce que cette adaptation est dirigé par un de mes réalisateurs favoris, monsieur Peter Weir, franchement on ne pouvait rêver mieux que lui pour filmer les épreuves de ces hommes après sa parfaite adaptation de l’œuvre de Patrick O’brian !

LES-CH-1.JPG

Peter Weir a réalisé quelque chose d’intelligent, au lieu de soulever la polémique en adapté directement le livre dont la véracité a été régulièrement remise en question, il s’est librement inspiré de ce témoignage en dépeignant un groupe de prisonniers s’échappant du goulag et suivant l’Axe du Loup. Je reprends le titre du livre exceptionnel de Sylvain Tesson qui, marchant sur les pas de Rawicz, a trouvé des témoignages du passage de plusieurs évadés. S’il n’a pu apporter la preuve de la véracité de « A marche forée », il a prouvé que des prisonniers s’étaient évadés durant le siècle rouge et avaient marché dans ces zones hostiles.

Maintenant c’est là où à mes yeux le bât blesse, le scénario est bancal, il marche une fois sur la transcription du témoignage et l’autre fois dans la fantaisie. J’aurai préféré une adaptation rigoureuse ou à l’inverse un scénario plus original inspiré des évadés du Goulag mais je suis déçu pour le mélange des deux.

Seconde critique : les décors.

Quand on affiche le parrainage du National Geographic dans le générique et que dans le passé on a réussi à tourner dans des lieux aussi exceptionnels que l’Ile des Galápagos (une première) pour le chef d’œuvre Master and Commander, on ne nous vend pas le Bulgarie et le Maroc, des lieux de tournages classiques. J’aurai vraiment voulu admirer sur grand écran le Baïkal et le désert de Gobi.

Les images sont belles mais il manque une musique qu’on aimerait écouter dans sa voiture en roulant dans la Vallée du Tarn. La bande son manque d’originalité et de souffle épique.

Au final, seuls les acteurs tirent leur épingle du jeu, Jim Sturgess est rafraichissant et traduit parfaitement 60 ans de souffrance polonaise. Ed Harris et Colin Farrell s’en sortent très bien comme souvent avec eux.  

Au final, je pense que ce film donnera envie de lire le chef d’œuvre de Rawicz à certain, personnellement je m’en vais revoir Master and Commander.

Repost 0
Published by MENATOR - dans LIVRES -CINE -1-6
commenter cet article
12 octobre 2010 2 12 /10 /octobre /2010 16:27

On ne présent plus Bear Grylls que certains d'entre vous ont pu voir à l'oeuvre dans son émission déjà culte, "Seul face à la Nature" (Man vs Wild en VO).

 

Que les plus fan d'entre vous se réjouissent, dès le mercredi 13 octobre, Bear Grylls revient sur la chaîne Discovery Channel avec sa nouvelle série d'émissions  : "Bear Grylls : seul face à la ville" (Worst-Case Scenarion en VO).

 

Au programme cette fois-ci de la survie en milieu urbain : survivre à un véhicule en feu, à un accident de bateau ou à une attaque de chien.

 

Un petit avant-goût avec la bande annonce diffusée sur Discovery Channel :

 


Bear Grylls : seul face à la ville
envoyé par DISCOVERY_CHANNEL_FRANCE. - Découvrez les dernières tendances en vidéo.
Repost 0
28 avril 2010 3 28 /04 /avril /2010 11:47

A propos de l’auteur, Mark Urban est journaliste à la BBC spécialiste des questions de défense et diplomatiques.

 

Ce livre n’a pas failli rencontrer son publique puisque le Ministry of Defense avait fait un recours pour bloquer la mise en ventre. Qu’elles informations sur le Regiment referme ce livre qui peut pousser le MoD à essayer de le ranger aux oubliettes ?

 

Mark Urban nous entraine dans un récit des interventions effectuées par les SAS (et SBS) lors de la seconde campagne d’Irak. Dans un style fluide, il nous narre tous les opérations depuis les premiers jours de la guerre et la déconvenue des SBS jusqu’au redéploiement des SAS en Afghanistan en passant par la malheureusement célèbre capture de deux Operators en septembre 2005 à Jamiat (il y a d’ailleurs une jolie photo de tout le matériel embarqué dans un seul véhicule pour une opération de filature).  

9781408702642

Alors, qu’il y a-t’il de sensible dans ce livre ?

Mark Urban y détaille les relations plus ou moins tendues entre Londres et Washington, raisons pour lesquelles les SAS ont été pendant très longtemps cantonnés à la chasse aux anciens dirigeants et autres missions secondaires.

Autre point qui peut fâcher le MoD ce sont les commentaires sur la gestion du conflit par les forces régulières UK.

Enfin, point le plus sensible et aussi à mon avis ce qui fait vraiment l'intérêt de ce livre est l’explication détaillée de la tactique et moyens mise en place par le Général américain Mc Chrystal commandant des FS en Irak à cette époque.

 

En conclusion, si vous êtes à la recherche des dernières tactiques et matériels utilises par le Regiment, ce livre ne s’adresse pas pour vous.

Par contre, si la lutte contre-insurrectionnel, un peu de géostratégie et surtout les règles d’utilisations des FS dans nos conflits modernes alors oui ce livre est pour vous. Dernier point, ce livre demande un bon niveau d’anglais.

Repost 0
12 avril 2010 1 12 /04 /avril /2010 14:43



Autobiographie d'un membre d'équipage (pas un pilote) de Chinook de l'escadrille spéciale du 7 Squadron RAF, période 1986-1992. L'auteur aconte divers entraînements avec les SAS/SBS, les missions régulières (détachements aux Malouines et en Irlande du Nord), le ramassage de cadavres à Lockerbie, et plusieurs chapitres sont consacrés à la guerre du Golfe. Au début j'avais dis que c'était un peu genre Action Immédiate en moins déconnant, mais je me suis trompé, c'est bien pire avec urinages sur barbecue ou sur officiers. Fin particulièrement frappante sur la plan humain avec le syndrome de la guerre du Golfe (sa femme accouche d'un bébé parmi les plus difformes qu'on ait vu au monde) et des informations dérangeantes sur la manière dont la RAF a géré certaines enquêtes de crash de ses Chinooks.

Pour le côté technique, le SF Flight a été créé suite aux Malouines vers 83-84. Le Chinook étaient équipés d'équipement de descente en rappel; pouvaient recevoir des réservoirs supplémentaires en cabine (un bricolage fait avec des réservoirs récupérés sur des avions réformés), et les pilotes utilisaient des JVN. Pour la guerre du Golfe, les Chinook ont été équipés d'un détecteur de radars ALQ-157, d'un système de navigation longue distance Loran C, d'IFF Mode 4, et des Miniguns étaient montées en portières avant.

Le livre s'arrêtant en 1992, on n'a pas droit à la saga des Chinooks HC.3 (8 machines commandées par les brits, qui devaient être super-équipées pour les opés spéciales. 12 ans et plus de 300 M£ plus tard, les britanniques ont eu des Chinook standard)

Repost 0
3 mars 2010 3 03 /03 /mars /2010 13:56
Depuis maintenant un an, on en sait un peu plus sur l'adaptation au cinéma du livre "A marche forcée" par le génialissime Peter Weir.
Le tournage a eu lieu en Bulgarie et au Maroc durant l'année 2009 et la sortie sur les écrans français est prévue pour le 20 Octobre 2010.

J'ai suivi l'actualité du tournage sur différents sites américains et j'ai l'impression qu'il s'agira d'une adaptation du livre puisque l'histoire ne se focalisera pas sur Slavomir Rawicz avec l'invasion de la Pologne par l'Armée Rouge en 1939 et l'emprisonnement à Moscou mais attaquera directement sur l'évasion de prisonniers du goulag dont un polonais joué par Jim Sturgess et un américain Ed Harris. Le héros interprété par Colin Farrel sera un russe.

Peut-être le réalisateur n'a pas voulu tomber dans la polémique sur la véracité du récit de Slavomir Rawicz et a concentré son récit sur l'évasion de prisonniers du goulag et leur long périple du Nord au Sud dans ce que Sylvain Tesson a appelé "l'Axe du loup" et dont il a retrouvé des témoignages historiques.
Repost 0
Published by MENATOR - dans LIVRES -CINE -1-6
commenter cet article
29 août 2009 6 29 /08 /août /2009 10:39

Bon cette fois-çi, c'est la bonne !
Voici en exclusivité la couverture du prochain livre de Jean-Jacques Cécile : Histoire secrète des SAS.
La photo représente John Mc Aleese et un autre "trooper" lors de la libération de l'Ambassade d'Iran à Londres en 1980.
Le livre est attendu dans quelques semaines.



Repost 0
Published by MENATOR - dans LIVRES -CINE -1-6
commenter cet article
7 août 2009 5 07 /08 /août /2009 14:13

22SAS12 : BonjourDavid Portier votre livre Les Parachutistes SAS de la France Libre est aujoud'hui très difficile à trouver, il était question d'une nouvelle édition ?

David Portier : Enfin, c'est fait! La nouvelle édition de mon livre "Les Parachutistes SAS de la France Libre 1940 - 1945" est lancée. Il s'agit cette fois d'un véritable recueil au format 22 x 30 (400 pages environ) avec plus de 250 photos, des cartes détaillées, de nouveaux témoignages et des informations complémentaires ainsi que des corrections liées à l'avancée de nos recherches.

Vous y trouverez également une liste détaillée de la composition théorique des sticks, la répartition du matériel et une partie militaria avec des photos d'insignes, tenues, équipements, matériels...



22SAS12 : Pouvez-vous nous en dire un peu plus sur cette nouvelle édition ?

David Portier : Concernant cette nouvelle édition, il s'agissait avant tout de répondre à des demandes de la part de passionnés ou de familles. Je ne voulais pas refaire le même livre mais y apporter des informations complémentaires et différents éléments que je n'avais pas pu insérer, faute de moyens, dans la première édition que j'avais autoédité. Dans cette nouvelle édition, il est fait de nombreuses corrections suite à des archives ou de nouveaux témoignages. Cela apporte des informations complémentaires. D'autre part, j'ai ajouté des cartes ainsi que des annexes avec des organigrammes, la composition théorique des sticks, la répartition du matériel, de l'armement...
Enfin, je souhaitais faire un véritable recueil et j'ai donc choisi dans cette édition d'insérer les photos dans le texte. Ce livre est donc en papier quadri (ce qui explique son prix) et j'ai proposé à l'éditeur plus de 600 photos dont une partie qui présente les différents insignes, l'armement, les uniformes, l'équipement... Ceci devrait permettre de faire un livre vraiment complet avec tous les éléments en ma connaissance aujourd'hui et devrait intéresser tous les passionnés de l'histoire des SAS de 40-45.
La difficulté par contre dans cette aventure est que pour rassurer l'éditeur, il a fallu passer par la souscription et je dois donc rassembler environ 1000 précommandes. Nous prévoyons d'éditer un "beau" livre dans le sens de l'édition et chaque exemplaire serait numéroté. Par contre, il est difficile de communiquer auprès d'un large public même si j'ai pu compter sur le soutien de revues spécialisées ainsi que l'aide de l'Office de Tourisme de Sennecey-le-Grand et d'autres personnes. Il est dommage de voir par contre que la majorité des localités concernées par cette histoire ne se sentent pas plus concernées par le sujet. Le but étant de mettre ce livre dans les bibliothèques municipales afin de faire connaître l'histoire de ces hommes peu médiatisés.  

Ci-joint quelques exemples de photos tirées du livre :



Pour ceux qui s'intéressent à ce sujet, je vous invite à visiter le site internet FFLSAS et à découvrir ce livre pour retirer un bon de souscription.

Repost 0
Published by MENATOR - dans LIVRES -CINE -1-6
commenter cet article
5 juillet 2009 7 05 /07 /juillet /2009 09:40

J'ai découvert l'émission « Seul face à la Nature » grâce à l'article de notre nouvel ami « Bob French » qui soit dit en passant a pris un pseudo de catcher mexicain voir d'un acteur porno de l'Age d'Or.


Bref, je regarde avec grand plaisir les émissions présentées par Bear Grylls, un jeune homme, beau, sportif, plein d'humour et je me dis que la société de production a trouvé la perle rare. Je vais sur son blog et je retrouve notre aventurier entouré d'enfants car il promeut le scoutisme. Je vois aussi qu'il a sa propre marque de vêtements « outdoor ».

Bref, les affaires marchent bien pour ce jeune aventurier et ses producteurs. Je me dis alors que la promotion médiatique serait complète si un jour un naufragé survie grâce aux leçons de l'ancien commando anglais.

Voilà la chose faite, en mieux même puisqu'il ne s'agit pas d'un naufragé mais d'un enfant égaré !


En Juin 2009, le jeune Grayson Wynne (photo), 9 ans perd ses parents lors d'une ballade en forêt dans l'Utah. Le garçon ne panique pas car il est un fervent téléspectateur de « seul face à la nature ». Il met en application les leçons de son mentor (Bear Grylls car il ne connaît pas Athos). Il suit un ruisseau espérant trouver quelqu'un, il déchire son imperméable jaune vif et marque son trajet afin de signaler sa présence aux sauveteurs ou pour pouvoir rebrousser chemin. Il aménage un abri avec soin sous un tronc d'arbre pour passer la nuit.

Un hélicoptère le localise le lendemain, Grayson Wynne cour vers une clairière et agite un tissu jaune, une équipe de secours le récupère sain et sauf. Le garçon a passé 18 heures seul face à la nature.

Un bon coup de promotion pour cette émission de qualité et il y en aura sûrement d'autres.


Pour parfaire le tableau, je me dis qu'il ne manque plus que l'aspect écologie très en vogue aujourd'hui.

A quand une vidéo de Bear Grylls faisant le bouche à bouche à un bébé panda ?


Source : Marianne

Repost 0
Published by MENATOR - dans LIVRES -CINE -1-6
commenter cet article

Articles Récents

Catégories