Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Présentations

Le 22SAS12 est un groupe de reconstitution de Parachutiste SAS Français Libre et du 22eme régiment SAS anglais. Ce blog présente notre approche particulière de la reconstitution mais il s'adresse aussi à tous les passionnés des SAS. Nous parlons des opérations, des équipements mais aussi de littérature, de cinéma et de l'actualité. Crée en 2006, ce blog est devenu la première source francophone sur le "Regiment" !   
En savoir plus

22SAS12 is a group reenacting WW2 era Free French SAS paratroopers and the modern 22 SAS. This blog presents our particular approach of the reenactment but is also aimed at all people passionate about the SAS. We talk about operations, equipment but also about literature, cinema and the current events. Created in 2006, this blog has become the premier French-speaking source on the "Regiment" !

More information 

Recherche

2 avril 2008 3 02 /04 /avril /2008 13:37
 
22SAS12 is a reenacting group of  Free French SAS paratroopers during WW2 and of the modern 22nd SAS. This blog presents our particular approach of the reenactment but it also addresses all the passionate persons of the SAS .We talk  about operations, about equipments but also about literature, about cinema and about the current events. Created in 2006, this blog became the first French-speaking source on the "Regiment" !  

pologne-drapeau.jpg Witamy
22SAS12 jest grupą reenactingową która wzoruje się na wyglądzie Oddziału Spadochronowego "Free French SAS" działającego podczas II WŚ oraz współczesnym oddziale 22nd SAS. Ten blog służy prezentacji naszej własnej działalności reenactingowej ale również jest adresowany do wszystkich pasjonatów SAS. Poruszamy tu tematy związane z operacjami bojowymi oddziału, jego wyposażeniem ale również o literaturze i filmie oraz aktualnościach z nim związanych. Stworzony w 2006 roku blog stał sie pierwszym francusko-języcznym źrodłem na "Regimencie"


drapeau-20italien.jpg
Il 22SAS12 è un gruppo di ricostituzione de paracadutisti SAS "Français Libre" (francesi liberi) et dal 22ieme regimento SAS inglese.
Questo blog presenta il nostro lavoro d’approcio particolare della ricostituzione ma riguarda anche tutti gli «  amorosi »degli SAS. Tratiammo delle operazione, attrezzature ma anche della letteratura, cinema i news. Il blog e stato iniziato in 2006 e è diventato la prima fonta francofona sul « Regiment » 



Repost 0
Published by MENATOR - dans TEAM SAS12
commenter cet article
13 mars 2008 4 13 /03 /mars /2008 11:11
Nous avons fait de l'autodérision et surtout un cadeau pour notre ami Romain car qui aime bien "charie" bien :

DSCN4442.JPG



Impression Forces Spéciales Romaine : Vanatorii de Munte 
Les chasseurs de montagne !

DSCN4447.JPG

 



Du haut des Carpates, ce fier chasseur garde la tradition des troupes de montagne romaine vieille de 90ans ! Depuis son intégration dans les forces de l'OTAN, les unités d'élite roumaine utilisent la carabine armalite de fabrication américaine. Ils ont été déployé récemment en Afghanistan et ont travaillé avec les forces britanniques.
Mais nous n'allons pas traiter de l'histoire glorieuse des "Vanatorii de Munte" mais de sa tenue si originale.

DSCN4454.JPG

 



Ce soldat porte une tenue camouflé digitale inspiré du camouflage desert des blindés britannique de la Seconde Guerre Mondiale, le tissu est 100% coton de récupération.

La pièce maitresse de cette tenue est le pantalon alpin de fabrication locale.
D'une élasticité remarquable, il reste confortable même dans les situations extremes et confère souplesse et dynamisme à son heureux propriétaire.

DSCN4445-copie-1.JPG

 



Les bretelles se ferment par clips larges permettant une ouverture rapide même avec des moufles tactiques :

DSCN4449.JPG

Une "crumbs" pouch intérieure offre un confort remarquable, la version roumaine se porte à droite mais une version anglaise pour les gauchers est disponible :

DSCN4450.JPG

  Pour terminer, une paire de guetres tactiques est intégrée au pantalon, fermeture latérale et élastique, double couche traitée NBC pour protéger du cyanure et du plomb en cas de baignade inopinée dans le Danube :

DSCN4452.JPG

  Nous allons remercier le Colonel Bodgan Sibui pour sa disponibilité et l'accueil que lui et ses chasseurs ont réservé à notre photographe. Si vous avez des questions au sujet des forces armées roumaines et des pantalons de ski tactique des années 80 en particulier, contactez directement Romain, le spécialiste français.

DSCN4443.JPG




Dans le même registre d'autodérision, Koursk nous présente une nouvelle impression très "geardos US"

SAS A-stan WoodCutter :


Kitlist :

- Boots Technika tactical, semelle spéciale vibram gazon mal entretenu.
Je compte en changer pour des bacou spéciales chantier de la gamme Soft-Light®
http://www.bacou-dalloz.com/fr/shoes.asp?where=products
- Chaussettes tactiques spéciales travaux d'extérieur
- DPM combat trousers
- Polaire tactique intermarché
- Winter mock long sleeves 5.11
- Tactical gloves "Idem 4224" (abrasion 4 - coupure 2 - dechirure 4 - perforation 4)
- Lunettes tactiques pare-éclats avec protection latérale pour les éclats venant de côté.
- Protections auditives tactiques "peltor" à utiliser avec la "tactical chainsaw"
- bonnet tactique "saint james"
- barbe tactique A-stan
- Hache tactique "Hard steel" avec manche tactique "anti-vibrations".
Je compte changer pour une "fast cut 4.10" beaucoup plus adaptée.
- Buche tactique

Soyez indulgents, c'est ma première "impression".
Tous vos conseils sont les bienvenues.

Repost 0
Published by MENATOR - dans TEAM SAS12
commenter cet article
11 décembre 2007 2 11 /12 /décembre /2007 08:57
Tout a commencé il y a bientôt deux ans en Janvier 2006 avec mon commentaire sur le blog des éditions Movie Planet : J’ai adoré « celui qui s’est échappé »…
Comme avec certains d’entre vous j’ai établi une correspondance avec François l’éditeur de Chris Ryan qui publiera ensuite John Geddes et Duncan Falconer. Chose rare, il s’est montré très curieux sur notre approche de la reconstitution et l’idée d’une rencontre a rapidement vu le jour. Il a fallu attendre plusieurs mois pour que l’occasion se présente et c’est en toute simplicité que François nous a invité au mois de Novembre pour passer quelques jours à Paris avec un des ses auteurs : l’ex SBS Duncan Falconer.
 
Les jours passent, l’organisation du week-end se met en place, François a une mission spéciale sous le coude, l’excitation grandit et c’est en grande pompe que nous partons Frog et moi pour Paris le jeudi après le travail. Koursk est censé nous retrouver le samedi matin, il nous laisse partir non sans nous avoir averti de l’émission de Radio Classique sur Jordi Savall, le second maître spirituel de Frog.
Il pleut, la route est monotone mais il y a la folie des grands week-end dans la voiture, les fous rires nous font rater une sortie et rallongent notre route mais ce n’est pas grâce. Le vrai seul problème reste qu’à l’heure prévue nous ne captons plus France Inter, qu’importe, il reste Skyrock.
 La nuit passe, nous avons bien "rapé" et roulé. Nous arrivons sur Paris au matin où nous avalons les derniers kilomètres sur un périphérique saturé, l’excitation s’estompe avec les minutes passées dans les embouteillages, viennent alors les vrais questions que nous n’avions pas voulu nous poser : et si ?
Et si le courant ne passait pas avec François ?
Et si Falconer nous trouvait ridicule ?
Et si ce week-end tant espéré virait au cauchemar ?
 
Arrivé au lieu de rendez-vous, un homme lorgne sur le 12 de notre plaque minéralogique : 
Salut les gars je m’appelle François, j’espère que vous avez fait bonne route.
Il nous installe à notre quartier général pour le week-end et nous briefe pour l’opération du soir avant que nous ne décollions pour rejoindre son auteur qui doit donner des interviews.
Au volant d’une Audi A4 break noire louée pour l’occasion, nous allons vers un café de l’Hôtel de Ville où nous attend Duncan Falconer. L’ambiance est détendu dans la voiture, pas encore d’exception cette fois-ci, le courant passe bien comme avec chacun d’entre vous que nous avons le plaisir de rencontrer. Au bout de quelques minutes c’est en riant que notre pilote dit qu'il s était posé lui-aussi cette fichue question : Et si ?
 
Nous arrivons sur la devanture de l’établissement, un regard franc m’interpelle et je reconnais l’auteur derrière les vitres de la porte d’entrée.
Première surprise, je trouve qu’il ne ressemble pas vraiment à la photo du livre. L’homme est imposant : grand, massif et rustique, un visage étonnamment doux brise cet ensemble. Je le trouve plus jeune mais il a le même regard clair que sur la photo.
Les présentations sont brèves, nous nous engageons dans la rue pour rejoindre le lieu d’entretien . François lui explique le déroulement de la journée, Frog et moi fermons la marche, nous sommes impressionnés par sa carrure et par son regard.
Deuxième surprise, c’est lui qui engage la conversation, on parle un peu de tout et de rien : de sa vie en Afrique du Sud, l’auteur semble vraiment décontracté, il est aimable et avenant, nous sommes enchanté.
 
Nous laissons François et Duncan avec les reporters et prenons la direction de République, Rue de la Folie Méricourt plus exactement pour passer le début d’après midi aux surplus locaux mais surtout à la librairie Histoire et Collection. Frog et moi en profitons pour parler de la mission clandestine organisée par François qui fait sien la célèbre devise : « Who dares wins ». Malgré la présence d’un SBS à nos côtés, nous sommes assez sceptique.
Lorsque nous retrouvons le reste du commando, nous leur faisons part de nos craintes, François nous assure avec un grand sourire qu’il connait un bon avocat. L’enthousiasme de cet éditeur audacieux plein d’humour nous séduit.
Installé discrètement dans un parking souterrain nous enfilons la tenue noire CTW devant Duncan Falconer qui n’en revient pas. Il regarde en détail la tenue, les répliques des MP5 et P226 qui est selon lui plus précis que son Browning HP employé à l’époque. Il nous explique entre autre que nous devrions mettre un mousqueton à notre tenue en cas d’hélitreuillage et nous rappelle d’avoir toujours une clé anglaise à portée de main. Je vous laisse lire En première ligne pour savoir de quoi je parle. Quoi de plus gratifiant que de présenter une tenue devant une personne qui l’a porté en opération il y a plusieurs années.
Mais que dire encore de cette étrange sensation en traversant en voiture un Paris illuminé pour les fêtes, vêtues de tenue d’intervention en écoutant Duncan Falconer répondre avec précision et humour à nos questions.
De l’historique de la grenade flashbang en passant par les calibres d’armes utilisés, l’auteur joue le jeu et nous fait parfois mourir de rire :
Quel est selon vous l’endroit du globe le plus dangereux actuellement ?
-Il y en a beaucoup mais disons que je ne travaillerai pas à Bagdad avec une photo de George Bush sur mon tee-shirt…
 
Nous arrivons enfin à notre destination et il est temps que je vous révèle notre mission : à savoir créer un "buzz" au Salon du Polar de Montilly-les-Cormeilles où ni l’éditeur et son auteur ne sont invités et encore moins leur escorte en noir.

affiche-2007.jpg

 
Il est 19H, il fait nuit noire et la pluie bat la cité, toutes les convives sont au chaud à l’intérieur en train d’écouter le Maire de la ville prononcer son discours d’inauguration de cette dixième édition.

Nous encadrons l’auteur, la main sur le MP5, François ouvre la marche au devant du portier : 
Je vous présente Duncan Falconer, ne vous inquiétez pas ils sont avec moi.
Un ange passe…
Nous fendons la foule pour nous placer au milieu de la salle, tous les regards ont quitté la tribune et ses invités d’honneur pour nous fixer. Je suis relativement mal à l’aise mais je chie dans ma combinaison quand je reconnais le Maire qui parle devant nous et qui n’est autre de Robert Hue ancien candidat à la présidentielle du Parti Communiste.

robert-1.jpg

 

Un "d’jeun" plus téméraire que les autres m’accoste : 
Vous venez pour les émeutes ? Non gamin c’est du spectacle, je ne fais pas de social.
Robert Hue termine son discours, tout le monde applaudit sans toutefois nous quitter des yeux.
Notre jeune ami rejoint ses compagnons et j’entends : 
Je ne te crois pas, je te dis que ce sont de vrais armes…
J’ai très chaud, je replace nerveusement ma cagoule en nomex lorsque arrive devant moi le Maire et le cortège municipal. Robert Hue vient me serrer la main : j’essaye de bien articuler Bonjour Monsieur le Maire sous ma cagoule… 
-Je vous présente votre autorité : Madame la préfet
Bonjour Madame. Je m’excuse mais ce soir je suis dépendant de l’autorité de Duncan Falconer…
 
François, toujours audacieux, a discrètement pris place sur l’estrade, nous le rejoignons pour une séance photo avec des journalistes et des d’jeunes maintenant rassuré. Le responsable de la sécurité vient nous demander pourquoi il est le dernier au courant ? L’ambiance s’est détendue, le buzz a fonctionné, nous nous retrouvons au bar pour savourer un bon vin.

GetAttachment.jpg

 
 


Il est temps de partir, nous rendons Duncan à sa famille pour la soirée et nous passons un très bon moment à table avec François à parler littérature, cinéma, reconstitution mais aussi vie de famille et projets personnels.

Il se fait tard, notre ami nous dépose à notre luxueuse base opérationnelle. Koursk est dans le train de nuit, il nous retrouvera demain matin.
Avant de nous endormir, Frog et moi évoquons ce moment magique dans le parking après le Salon du Polar où Duncan nous explique les positions d’engagement au MP5. Il a l’œil qui brille et tel un boxer vient tester notre garde. On repense aux premières sorties sur le Causse il y a quatre ans ; Un SBS vient de nous expliquer comment mieux gérer nos assises.
 

GetAttachment2.jpg

 

 

 













Samedi matin, alors en plein sommeil, le téléphone retenti :
Je suis en bas
Koursk nous a enfin rejoint après une dure nuit passée dans un wagon couchette.
Le bistrot du coin : un petit noir et un croissant, Frog et moi lui racontons des bribes décousues de la journée passée. Olivier Lejeune passe devant nous, on ricane, il rentre dans une voiture de sport, on ne rigole plus. Ah l’argent… la discussion tourne sur la prostitution et les choses amorales, c’est bon de se retrouver tous ensemble.
Nous allons aujourd’hui accompagner François et Duncan a deux séances de dédicaces dans les magasins Cultura.
Afin d’éviter de faire trop "groupe anti-émeute", nous allons panacher les uniformes, Koursk enfile sa tenue type SBS A-stan. Un dernier briefing sur la Minimi, on règle quelques sangles, François arrive, nous passons récupérer Duncan et nous nous changeons une nouvelle fois dans un parking souterrain. Koursk, en DPM, est face à l’auteur qui s’approche et lui dit :
Ta tenue est bien mais tu ne dois pas porter ce shemagh, je t’expliquerai pourquoi …
Nous revoilà dans les bouchons, François , notre pilote, fait une visite enrichissante de la Capitale, Duncan lui, donne un cour universitaire sur le shemagh, quelques blagues fusent, nous parlons aussi de géopolitique, l’Iran bien entendu mais aussi l’espace méditerranéen. La route est agréable sauf pour celui qui conduit et qui ne joue pas les touristes.
Arrivé au premier Cultura, branlebas de combat , cette fois nous sommes attendus, les vigiles sont prévenus, je suis bien plus détendu, nous allons pouvoir jouer un peu la comédie.
Un stand est installé à l’entrée du magasin, personne ne peut nous rater et c’est bien cela le problème.
Le père Noel porte cette année un masque à gaz S10…

xtmrkp21.jpg

 
de gauche à droite : Frog, Duncan Falconer, Menator et Koursk
Les visiteurs sont surpris, beaucoup sont venus faire les emplettes de Noel en Famille. Nous ne sommes pas hostile, nous essayons de bavarder avec les jolies Mademoiselle mais rien n’y fait les gens ont peur. Nous avons quand même le plaisir de discuter avec quelques curieux, amateurs d’uniforme mais le responsable du magasin vient nous demander d’arrêter car plusieurs personnes se sont plaints. On avait pourtant lavé nos tenues pour l’occasion.

koz65859.jpg

 

 
François et Duncan ou l'ennui

Nous passons donc l’après-midi à discuter avec nos amis et des passionnés venus exprès pour les dédicaces. Il n’y a pas foule, qu’importe, Falconer joue vraiment le jeu, il est plein d’humour. Je tente de lui faire dédicacer «code veilleur » en vain. Il nous rappelle que la patience est le maitre mot dans le SBS, il se souvient avoir passer huit jours en planque. Nous avons l’après-midi pour discuter procédures, petites histoires, taille de pierre, actualité etc etc J’ai apporté quelques photos prises ces dernières années en Irak, il est intéressant d’écouter son avis, il est toutefois peu branché matériel car il vient de la vieille école lorsque les SBS inventaient et testaient toutes sortes d’équipement. Je crois qu’il en est de même pour la majorité des opérateurs.

38i47imt.jpg

 

 
Les commentaires de l’auteur sont de trois sortes :
Il a vu ou assisté à un événement, un ami lui a rapporté son histoire et le dernier : je ne me prononce pas. Il nous explique que les membres des forces spéciales ne parlent pas de leurs missions. Il ne s’agit pas d'une question de secret défense mais simplement de pudeur. Par exemple il travaille avec un homme qu’il est persuadé de connaitre. Il l’avait vu lors d’une mission il y a vingt ans. Au bout d’un certain temps il lui dit simplement le nom du pays et ce dernier sourit. Les deux hommes se sont compris mais ne vont pas en dire plus.

boi31koe.jpg

 

 
Les séances de dédicaces sont terminées, on retourne maintenant au centre de Paris. Nous sommes installés tous les trois en tenue à l’arrière de l’Audi. Nous sommes en grande forme et on enchaine fou rire sur fou rire. Tout est bon pour rigoler, au total une centaine de remarques foireuses dont une dizaine réellement drôle et trois ou quatre amorales punissables par la loi. Encore quelques heures dans les bouchons, on raille le chauffeur qui voit rouge mais ne dit rien, François a vraiment un flegme britannique. Duncan n’est pas le dernier pour en sortir de bonnes et c’est en rigolant que nous arrivons à notre parking souterrain. Il est 19H, tout le monde a faim et soif, il ne faut pas perdre de temps. Nous nous affairons à quitter et à ranger le plus rapidement possible nos tenues. Nous sommes à moitié nue et le SBS joue au sergent instructeur :
Allez les gars, plus vite, nous allons nager maintenant !
La Seine n’était pas loin mais c’est avec soulagement que nous rejoignons un restaurant pour terminer la soirée.
Comme le hasard fait bien les choses, nous nous sommes retrouvés dans un établissement tenu par un… aveyronnais. Ils sont en effet nombreux dans cette profession à Paris. Le patron honore la tradition d’accueil, nous nous trouvons des connaissances communes et c’est avec fierté que nous avons présentons les spécialités de notre terroir à nos amis. François connait mais Duncan nous averti :
Je mange tout sauf les yeux, le museaux, la langue, les oreilles, les entrailles et les parties génitales d’un animal. Si c’est le cas, merci de ne pas me le préciser.
En savourant un plat de charcuterie nous présentons notre livre de famille avec les photos de quatre ans de reconstitution. Hélas sur la première image nous portons le béret sable, l’auteur le referme aussitôt en rigolant. Duncan va le feuilleter attentivement, portant un grand intérêt pour les tenues des parachutistes français libres. Il souligne quelques erreurs dans la position des armes ou les postures mais nous félicite pour l’ensemble du travail.
Sur un écran à coté de notre table, Biarritz affronte l’équipe de rugby de Sales. Nous parlons de ce sport et du match France-Nouvelle Zélande lors de la dernière Coupe du Monde. Duncan l’a suivi en Angleterre avec des amis SBS et a été agréablement surpris de la victoire des bleus. Il nous raconte que c’était une des rares fois ou il avait pu voir des anglais applaudir les français. Selon lui cette victoire était mérité et les anglais sont fair-play. Il nous fait mourir de rire quand il précise que si les maillots à la rose affrontaient l’équipe de rugby d’Al Qaida, les écossais encourageraient Ben Laden !
Le vin est bon et la nourriture excellente, les heures passent. Nous parlons de sujets sérieux d’Histoire ou de géopolitique, de sujets plus intimes comme le mariage de Koursk  ou le semgma; François fait son coming out musical et l’auteur narre de façon extraordinaire des anecdotes qui auraient pu figurer en bonnes pages de En première ligne !

d8gvmwyt.jpg

 
Encore un peu de vin, quelques éclats de rire et il est temps de sortir de table pour aller nous coucher.
L’auteur nous quitte après une franche accolade. Encore ému par tant de gentillesse et de simplicité, nous disons au revoir à François et lâchons un timide merci.
Sur le chemin du retour les mots manquent, ce week-end a été exceptionnel. Comment expliquer les émotions que nous ressentons et comment remercier la personne qui nous a invité à cette formidable rencontre ?
J’ai essayé de vous faire vivre ce week-end en faisant un effort littéraire, il faudra le voir comme un hommage à notre éditeur préféré.
Repost 0
Published by MENATOR - dans TEAM SAS12
commenter cet article
15 octobre 2007 1 15 /10 /octobre /2007 15:49
La presse britannique a publié l'interview d'un ex-détenu de Guantanamo dans lequel il explique comment il a été fait prisonnier par des membres du 22 SAS britannique. En effet dès l'automne 2001, le Regiment aurait mis au point une nouvelle tactique originale dans la pure tradition du "qui ose gagne". Cet ancien taliban, survivant des combats, nous révèle les détails :

Au mois de Novembre 2001, une colonne de taliban fuit les bombardements aériens de l'USAF. Elle avance péniblement entre les dunes quand soudain un cri parvient derrière une d'elle. Un homme s'écrit : un SAS est plus fort que 10 talibans !
D'après notre témoin, leur chef, un saoudien, a relevé le défit en envoyant une dizaine de combattants escalader la montagne de sable et engager le combat.
Un rapide mais violent accrochage a eu lieu suivit d'un silence brisé par la même voix s'écriant cette fois-çi : Un SAS est plus fort que 50 talibans !
Les plus fanatiques des combattants religieux s'empressent de monter la dune de sable pour plonger dans la bataille qui fait rage une nouvelle fois.
Elle est toute aussi rapide et après quelques minutes on entend encore quelques râles suivis de détonations sèches. Le silence règne à nouveau sur la montagne de sable.
Alors que les talibans se demandent ce qu'il est advenu de leurs camarades, la voix retentit et proclame :
Un SAS est plus fort que 100 talibans !
D'après notre témoin, qui a la charge de veiller sur les véhicules, leur chef aurait donc pris la tête de la troupe entière pour arpanter la dune et faire taire le mécréant une bonne fois pour toute.
Cette fois-ci la bataille est furieuse, on entend des explosions et des cris durant plusieurs minutes qui paraissent une éternité pour les rares talibans restés à l'abri.
Comme les fois précédentes, le calme revient. 

Personne n'ose aller vérifier le résultat de l'engagement, l'angoisse est palpable quand soudain, une silhouette apparait en haut de la dune, un taliban couvert de sang a réussi à s'échapper de l'enfer et il s'écrit en direction des survivants de la colonne :
Nous sommes tombé dans un pièce !
Nous sommes tombé dans un piège !
Ils sont deux !


Repost 0
Published by MENATOR - dans TEAM SAS12
commenter cet article
14 septembre 2007 5 14 /09 /septembre /2007 23:03
Au 22SAS12 quand on a de la longue route à faire la nuit, on écoute skyrock pour pas nous endormir. Et quand on écoute skyrock on a le groove et on rappe mais attention, on rappe bien. Ensuite on fait nos pauses toutes les deux heures et on reste dans l'esprit de la cité mais attention, on le fait bien. Il nous manquait toutefois un accessoire indispensable à notre tenue "qui l'fait bien" : la casquette !
Pas question d'arborer le beret sable ni une casquette promotionnelle 5.11 ou Arktiss généreusement concédée par l'ami Wazzock il nous fallait quelque chose de distingué comme une casquette shemaght car oui, la marque Official l'a fait mais en édition limité s'il vous plait.



Il y a même une publicité sur youtube.

Le groupe I am veut être offishall nous on rêve d'être tactical, il y a de la reprise en l'air. Dommage que nous n'aillons pas de caméra dans l'habitacle pour immortaliser ces grands moments de musique...
Repost 0
Published by MENATOR - dans TEAM SAS12
commenter cet article
21 août 2007 2 21 /08 /août /2007 11:51

Voici une compilation de vidéos humoristiques orientées forces britanniques et guerre contre le terrorisme. Les musiques sont extras au programme Peter kay et ElectricSix

Notre hymne : Is this the way to armadillo



Une nouvelle vidéo tout aussi hilarante : Danger ! High Voltage




Autres vidéos publiées sur le blog qui nous ont fait bien rire :

Un vrai-faux reportage sur la Guerre en Irak :

  

La blague la plus drôle au monde par les Monty Python :



Master and Commander 2
by Jon Culshaw :



N'hésitez pas à nous faire partager vos coups de coeur en commentaire !

 

Repost 0
Published by MENATOR - dans TEAM SAS12
commenter cet article
28 mai 2007 1 28 /05 /mai /2007 16:54

Frog et moi avons délaissé nos lanceurs de billes en plastique pour essayer de vrai armes. Frog connaissait déjà un peu mais pour moi c'était une découverte. Nous avons eu la chance d'être initié dans un stand par des pros que nous tenons encore une fois à remercier.

 

Menator avec un 357

Frog pret pour tester le 45

... qui donne de bonne sensation de tir.

Menator au Para Ordnance

Frog au Glock 19 sous le regard bienveillant de 15

Tir de groupe

Note de Koursk : Frog, on dirait un petit enfant frêle avec cette arme

Petite appréhension durant le chargement, mon épaule va-t-elle tenir ?

Mon épaule tient, coup au but, la cible se détache, 15 sourit... un sentiment de puissance m'envahie, je viens de basculer du coté obscur de la force
 

on passe maintenant à l'AR15 en calibre 223 si je ne me trompe pas.

Tir à 100mètres avec appuie sur bi-pied

Tir debout

très bonne sensation d'autant que le propriétaire n'est pas avare en cartouches

après des années à tirer avec des répliques airsoft au bruit de perceuse, je sens la chaleur du canon au bout des doigts et l'odeur de cordite impregne ma polaire, c'est le grand kiff...

un grand merci à ceux qui se reconnaitront

Repost 0
Published by MENATOR - dans TEAM SAS12
commenter cet article
16 avril 2007 1 16 /04 /avril /2007 16:19
BOUTIQUE :


Nous avons le plaisir de vous annoncer l'ouverture de la boutique en ligne du 22sas12.
Pour le moment 5 produits à l'effigie du 22sas12 sont en vente.
La liste des produits va s'étoffer au fil du temps en fonction des ventes et des créations thématiques que je vous proposerais.

Adoptez la SAS12 attitude ! ;-)

> la boutique

USERBAR

"Les userbars (aussi appellées barres de signature) sont des petites images rectangulaire d'apparence 3D. Elles sont conçues pour être mises en signature sur des forums de discussion. Les userbars sont parfois animées, selon la volonté de l'auteur. Elles sont souvent utilisées pour montrer la personnalité de la personne ayant mis la barre en signature." wikipedia

Koursk vient de créer quelques "userbar" 22SAS12, nous n'avez plus qu'à recopier les liens ci-dessous dans le contrôle de votre signature :

Style DPM :

[url=http://22sas12.over-blog.com/][img]http://62.233.33.192/0/20/62/85/bannieres/22sas12-01.gif[/img][/url]

Style CTW :

[url=http://22sas12.over-blog.com/][img]http://62.233.33.192/0/20/62/85/bannieres/22sas12-02.gif[/img][/url]

et pour finir, un dernier pour la route...

Style Guiness :

[IMG]http://62.233.33.192/0/20/62/85/bannieres/22sas12-03.gif[/IMG]

autres "userbar" : http://www.membres.lycos.fr/userbar/

Repost 0
Published by KoursK - dans TEAM SAS12
commenter cet article
22 mars 2007 4 22 /03 /mars /2007 00:02

Plusieurs habitués nous ont fait part de leur détresse face à leur manque d'autorité parentale. En effet leurs enfants ne voulant pas aller se coucher le soir, ils étaient obligés de négocier encore et encore diminant de fait le peu temps de lecture consacrée à ce blog.

Plus moyen de négocier ? Vos menaces restent vaines ?

Les diablotins se sont enhardis ! Fini la peur du loup, de l'ogre ou la crainte d'une créature sous le lit mais il reste encore Les monstres du placard. Après les travaux de jardinage,  le 22SAS12 vient à votre aide en proposant une solution simple, efficace et tout simplement radicale.

Cliquez sur la photo pour découvrir la méthode 22SAS12

Grâce à nous vos chers bambins auront besoin de parents protecteur qu'ils écouteront et respecteront afin qu'ils les protègent des Monstres du placard.

Travaux de jardinage : http://22sas12.over-blog.com/article-2555536.html

Repost 0
Published by MENATOR - dans TEAM SAS12
commenter cet article
18 mars 2007 7 18 /03 /mars /2007 23:03

Koursk vient de mettre sur le site You Tube deux vidéos de sa création qui avaient été réalisé en 2005 lors d'une partie d'airsoft en Aveyron.

Extraction d'un VIP :

http://www.youtube.com/watch?v=uTkvsuCQqbQ

le 22SAS12 version 1.0 avec Tyler traverse un pont accompagné de Mickael en tenue 8eme RPIMA, l'objectif étant de récupérer Caveman qui jouait le VIP. A la droite du pont il y a un ensemble de batiments tenues par une horde de joueurs aveyronnais et albigeois.

Frog et Tyler vont récupérer le VIP et je prends les commandes de la voiture couvert par Smith et Micka. Le batiment a l'air calme, nous tentons la percée des lignes adversaires avec de pertes. On entend Micka à l'abri de la voiture qui se moque d'un joueur qui n'arrive pas à l'avoir; Celui-ci sort, contourne le véhicule et finit par l'avoir, on entend les cris après l'impact. La vidéo s'achève peu après, le véhicule a traversé la zone.

 

Souvenir de la partie :

http://www.youtube.com/watch?v=LtDuMXf1igg

Un petit mix de prises de vue faites lors de cette partie, vous pouvez voir des SAS12 qui font les malins et admirer le célèbre saut de la grenouille de Frog tenant son M72

Repost 0
Published by MENATOR - dans TEAM SAS12
commenter cet article

Articles Récents

Catégories