Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentations

Le 22SAS12 est un groupe de reconstitution de Parachutiste SAS Français Libre et du 22eme régiment SAS anglais. Ce blog présente notre approche particulière de la reconstitution mais il s'adresse aussi à tous les passionnés des SAS. Nous parlons des opérations, des équipements mais aussi de littérature, de cinéma et de l'actualité. Crée en 2006, ce blog est devenu la première source francophone sur le "Regiment" !   
En savoir plus

22SAS12 is a group reenacting WW2 era Free French SAS paratroopers and the modern 22 SAS. This blog presents our particular approach of the reenactment but is also aimed at all people passionate about the SAS. We talk about operations, equipment but also about literature, cinema and the current events. Created in 2006, this blog has become the premier French-speaking source on the "Regiment" !

More information 

Recherche

6 mai 2006 6 06 /05 /mai /2006 16:58
 Un mois après sa libération par les SAS, Norman Kember, dans un interview pour « the guardian » raconte brièvement ses dernières minutes de détention :
 

 

Photograph: John Stillwell/PA.

Heurseusement que les "troopers" n'ont pas tué de preneurs d'otage lors de l'intervention sinon on les aurait accusé de meurtre... Kember fait-il preuve d'une compassion chrétienne exemplaire ou bien est-ce un coup médiatique en prévision de la sortie de son livre narrant son épreuve ? Je pense qu'on n'a pas fini d'entendre parlé de lui en 2007.

Il s’est rendu compte de sa libération imminente lorsqu’il a entendu des hommes dire son nom avant de pénétrer dans sa salle de détention .
Il précise : « J’étais enchaîné à la porte ». Ils ont dit : « Oh ! Il y a du travail pour la pince monseigneur ».Ils ont coupé le cadenas et l'ont libéré. Il a entendu du bruit dehors et du verre brisé à l’étage. Il n'y a pas eu d'échange de coups de feu et l'opération s'est déroulé sans violence, les preneurs d'otage ayant déserté les lieux .
 
Le professeur précise bien que c’était des SAS britanniques qui opèrent avec les forces spéciales américaines au coeur de bagdad.
Une autre anecdote typique de la presse d’outre manche :
Le lendemain de la libération le Général Sir Mike Jackson s’est dit très attristé du fait que Mr kember n’est pas remercié ses libérateurs. L’association pacifiste chrétienne à laquelle appartient l’ex otage avait pourtant remercié par communiqué les troupes britanniques mais l’information n’avait pas bien circulé dans les couloirs du MoD. Fin Avril, on trouvait encore des déclarations à ce sujet dans la presse britannique toujours friande de ce genre d’histoire mais maintenant tout semble être rentré dans l’ordre.
Huit mois plus tard, lors d'une conférence de presse à Londres le vendredi 8 décembre 2006, Norman Kember a demandé à ce qu'aucune poursuite judiciaire ne soit entreprise contre ses preneurs d'otages. Il leur "pardonne sans réserve" de les avoir retenu 118 jours lui et ses deux compagnons canadiens. En Angleterre, les milieux de gauche anti-guerre saluent cette initiative rappelant qu'en Irak la prise d'otage est punie de mort. Dans les milieux conservateurs, on rappelle à Kember la mort de l'otage américain tué par le même groupe. On lui repproche encore de n'avoir pas remercier ses libérateurs, des hommes du 22SAS ce qu'il a nié en disant qu'il avait écrit personellement au responsable du Regiment pour remercier ses hommes.

Partager cet article

Repost 0
Published by MENATOR - dans 2001-2012
commenter cet article

commentaires

Articles Récents

Catégories